Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laïs.
Laïs de Corinthe
Lais of Corinth, by Hans Holbein the Younger.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Corinth (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Laïs de Corinthe (en grec ancien Λαίς / Laís) est une célèbre courtisane grecque du Ve siècle av. J.-C., hétaïre, morte en -340, amante régulière de Myron, contemporaine d'Aspasie et Phryné, originaire d'Hyccara, en Sicile (actuelle Carini) : emmenée captive en Grèce, elle y devint courtisane à Corinthe[1],[2].

Issue de l’Anthologie grecque[3], l’une des épigrammes du pseudo-Platon la concerne : elle y parle en son nom propre, de son rire, de la foule d’amants à sa porte et comporte une dédicace à Aphrodite, à qui elle dédie son miroir[4].

Notice historiqueModifier

Originaire de Corinthe, elle devint célèbre pour sa beauté et son avidité : elle mettait ses faveurs à un prix élevé devenu proverbial dans la Grèce d'alors. Selon certaines anecdotes, Démosthène offrit 1000 drachmes pour une nuit avec elle, et elle en exigea dix fois plus, mais s'offrit gratuitement à Diogène de Sinope[5],[6]. Lorsqu'elle rencontra l'athlète Eubotas de Cyrène, elle en tomba amoureuse. Il aurait alors promis de l'épouser, mais ne voulant pas être distrait lors de sa préparation olympique, il n'en fit rien. Après sa victoire en 408 av. J.-C., il se contenta de ramener dans sa cité de Cyrène un portrait de l'hétaïre[7],[8]. Devenue amoureuse d'un Thessalien nommé Hippostrate ou Hippoloque, elle fut lapidée par des Thessaliennes jalouses dans un temple d’Aphrodite, et enterrée sur les bords du Penée[réf. nécessaire].

Notes et référencesModifier

  1. Athénée, Deipnosophistes [détail des éditions] (lire en ligne), Livre XIII (55)
  2. Nymphodore de Syracuse, historien contemporain de Philippe II et Alexandre le Grand.
  3. Athénée, Deipnosophistes [détail des éditions] (lire en ligne), Livre VI (1)
  4. Brisson 2008, p. 309.
  5. David Wallechinsky, The People's Almanac Presents the Book of Lists, New York, Bantam Doubleday Dell, , 328–9 p. (ISBN 0-553-11150-7)
  6. Athénée, Deipnosophistes [détail des éditions] (lire en ligne), Livre XIII
  7. Golden 2004, p. 63.
  8. Élien, Histoires variées [lire en ligne] (10, 2).

BibliographieModifier

SourcesModifier

Articles connexesModifier