L'Économiste

journal marocain
(Redirigé depuis L’Économiste)

L'Economiste
Image illustrative de l’article L'Économiste

Pays Drapeau du Maroc Maroc
Langue Français
Périodicité Quotidien
Format Tabloïd
Genre Actualités économiques
Prix au numéro 7 dirhams
Diffusion 19 189 ex. (2011[1])
Date de fondation [2]
Éditeur Éco-Médias[3]
Ville d’édition Casablanca

Propriétaire Éco-Médias
Directeur de publication Khalid Belyazid
Rédacteur en chef Meriem Oudghiri
Site web www.leconomiste.com

L'Économiste est un journal marocain francophone basé à Casablanca fondé en 1991. Il traite principalement des informations économiques, financières et boursières du Maroc.

Détenu par l'homme d'affaires Zouheir Bennani (Label Vie, Carrefour Maroc, Burger King) et son associé Nader Mawlawi (Sunergia), il fait partie du groupe Eco-Medias.

PrésentationModifier

Présentation du journalModifier

L’Économiste est fondé le à Casablanca par le couple Abdelmounaim Dilami et Nadia Salah (Marie Therese-Bourrut).

Parmi les actionnaires initiaux figurent également Khalid Belyazid[4] et Nader Mawlawi, un libanais qui a fondé en 1991 le groupe d'études marketing Sunergia [4].

Le journal est la propriété du groupe Éco-Médias[5], qui contrôle également :

Il est réputé proche de la bourgeoisie casablancaise et du patronat marocain.

Modèle économiqueModifier

Le journal tire une partie de ses revenus des abonnements ainsi que des annonceurs publicitaires. Il publie parfois des reportages publicitaires en faveur de ceux-ci.

En 2016, il vendait environ 12 999 exemplaires pour une circulation de 16 162 par jour.

En 2021, il met en place un paywall sur son internet.

Évolution de l'actionnariatModifier

Voilà son actionnariat en 1996 :

Actionnariat du groupe Eco-Medias en 1996 %
Marie Therese Bourrut Dilami connue sous le nom "Nadia Salah" (directrice de rédaction[6]) 15 %
Abdelmounaïm Dilami (PDG d'Éco-Médias[5]) 9,5 %
Khalid Belyazid (Directeur général d'Éco-Médias[5]) 3,5 %
Nassredine EL AFRIT 7,5 %
Moulay Hafid EL ALAMY 9,5 %
Abderrahmane SAAÏDI - Ancien Ministre de la Privatisation puis directeur général de la SAMIR 9,1 %
Global Communication. Filiale de l'entreprise royale SNI. 9,5 %
Sopar (holding de la famille Kettani) 4,5 %
Afriquia (filiale du groupe Akwa de Aziz Akhenouch) 5 %
Kat (famille Ouazzani) 9,5 %
Sunergia (entreprise d'études de marché) 9,5 %
Attijari Capital Risque 7,5 %

Le groupe Caractères de Aziz Akhannouch tente plusieurs fois de s'emparer de l’Économiste, sans succès [7].

Après la mort de Hassan II, la famille Dilami augmente sa part dans l'actionnariat de l'entreprise et contrôle désormais la majorité des actions et voit l'entrée dans l'actionnariat de l'homme d'affaires français Jean Claude Martinet.

Actionnariat du groupe Eco-Medias en 2009 %
Marie Therese Bourrut Dilami , connue sous le nom "Nadia Salah" (directrice de rédaction[6]) 31,3 %
Abdelmounaïm Dilami (PDG d'Éco-Médias[5]) 29,2 %
Khalid Belyazid (Directeur général d'Éco-Médias[5]) 3,5 %
AIXOR. Entreprise de gestion des valeurs mobilières détenue par Jean Luc Martinet délégué national de l'UMP au Maroc 10,3 %
Global Communication. Filiale de l'entreprise royale SNI. 10,3 %
Sunergia (entreprise d'études de marché et de sondages détenue par Nader Mawlawi) 10,3 %
SOPAR (holding de la famille Kettani) 4,9 %

Vente en 2020 à Zouheir Bennani et Nader MawlawiModifier

Lors de l'été 2020, le couple Dilami vend 71% du capital du groupe Eco-Médias à Trispolis, un holding financier détenu principalement par Zouheir Bennani (Label' Vie, Carrefour Maroc, Burger King) et l'homme d'affaires libanais Nader Mawlawi (Sunergia).

Actionnariat du groupe Eco-Medias en 2020 %
Trispolis (Zouheir Bennani et Nader Mawlawi) 71%
Global Communication (Filiale de la holding royale Al Mada) 10,3%
Khalid Belyazid (Directeur général d'Éco-Médias[5]) 3,5 %
AIXOR. Entreprise de gestion des valeurs mobilières détenue par Jean Luc Martinet délégué national de l'UMP au Maroc 10,3 %
Sopar (holding de la famille Kettani) 10,3 %

Voir aussiModifier

Lien externeModifier

Article connexeModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Chiffres : L'Économiste », OJD Maroc (consulté le )
  2. Ahlam Nazih, « L'Économiste fête les libertés », L'Économiste, no 3924,‎ (lire en ligne)
  3. Ahmed Jarfi Cherkaoui, « L'Économiste rafle le trophée des victoires de la presse », L'Économiste, no 3932,‎ (lire en ligne)
  4. a et b Dominique Marchetti, « Une “ libéralisation ” économique, politique... et médiatique : les conditions de l’émergence de deux journaux économiques marocains à partir des années 1990 », Les Espaces des (im)possibles Les médias en Afrique du Nord depuis les années 1990, Centre Jacques-Berque,‎ , p. 153-178 (ISBN 978-9920-34-727-3, lire en ligne)
  5. a b c d e et f « Membres de L'Économiste », sur www.leconomiste.com (consulté le )
  6. a et b « Maroc: alerte aux faucons. Entretien avec Nadia Salah, directrice des rédactions d'Eco-Medias », sur Babel Med,
  7. Dominique Marchetti, « Une “ libéralisation ” économique, politique... et médiatique : les conditions de l’émergence de deux journaux économiques marocains à partir des années 1990 », sur Open Edition,