Ouvrir le menu principal

Zootoca vivipara

Zootoca vivipara, le Lézard vivipare, unique représentant du genre Zootoca[1], est une espèce de sauriens de la famille des Lacertidae[2].

Sommaire

DescriptionModifier

C'est une espèce qui mesure au maximum 7 cm du museau au cloaque.

Elle vit au sol dans des milieux divers mais dont l'eau n'est jamais absente : broussailles, tourbières, fossés et milieux un peu plus pierreux en altitude.

La tête est petite, le cou et la queue sont épais, les pattes plutôt courtes, la couleur est brune, très variable, avec surtout chez les femelles des bandes latérales sombres.

Comme son nom vivipare l'indique, les femelles mettent au monde des jeunes entièrement formés, elles sont en fait ovovivipares mais les populations des Pyrénées pondent fréquemment des œufs.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

RépartitionModifier

 
Distribution

Cette espèce se rencontre en Eurasie[1] :

SystématiqueModifier

L'espèce a été décrite par le naturaliste néerlandais Nikolaus Joseph von Jacquin en 1787 sous le nom initial de Lacerta vivipara[3]

SynonymieModifier

Cette espèce connait de nombreux synonymes.

  • Lacerta vivipara Jacquin, 1787 Protonyme
  • Lacertus cinereus Lacépède, 1788
  • Lacerta oedura Sheppard, 1804
  • Lacerta crocea Wolf, 1805
  • Lacerta montana Mikan, 1805
  • Lacerta nigra Wolf, 1805
  • Lacerta fragilis Palmstruch & Swartz, 1808
  • Lacerta ptychodes Kuhl, 1820
  • Lacerta pyrrhogaster Merrem, 1820
  • Lacerta unicolor Kuhl, 1820
  • Lacerta schreibersiana Milne-Edwards, 1829
  • Lacerta chrysogastra Andrzejowski, 1832
  • Zootoca alpina Tschudi, 1837
  • Lacerta vivipara var. pallida Fatio, 1872
  • Lacerta vivipara var. melanogastra Prazák, 1898
  • Lacerta vivipara var. barabensis Kashenko, 1902
  • Lacerta vivipara var. gedulyi Fejerváryi, 1923
  • Lacerta vivipara sachalinensis Pereljeshin & Terentjev, 1963
  • Lacerta vivipara pannonica Lac & Kluch, 1968
  • Lacerta herseyi Austin, 1992
  • Lacerta vivipara vasconiae Osenegg, 1995

Liste des sous-espècesModifier

Selon Reptarium Reptile Database (8 avril 2019)[4] :

Le Lézard vivipare et l'HommeModifier

Statut de protectionModifier

Selon la Convention de Berne du 19 septembre 1979 et son Annexe 3 : Toute exploitation de la faune sauvage énumérée à l'annexe III est réglementée de manière à maintenir l'existence de ces populations hors de danger. Ces mesures comprennent notamment: a) l'institution de périodes de fermeture et/ou d'autres mesures réglementaires d'exploitation; b) l'interdiction temporaire ou locale de l'exploitation, s'il y a lieu, afin de permettre aux populations existantes de retrouver un niveau satisfaisant; c) la réglementation, s'il y a lieu, de la vente, de la détention, du transport ou de l'offre aux fins de vente des animaux sauvages, vivants ou morts.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Arribas, 2009 : Morphological variability of the Cantabro-Pyrenean populations of Zootoca vivipara (Jacquin, 1787) with description of a new subspecies (Squamata: Sauria: Lacertidae). Herpetozoa, vol. 21, no 3/4, p. 123-146.
  • Lac & Kluch, 1968 : Die Bergeidechse der Ostslowakischen Tiefebene als selbstständige Unterart Lacerta vivipara pannonica n. subsp. Zool. Listy, vol. 17, no 2, p. 157-173.
  • Mayer, Böhme, Tiedemann & Bischoff, 2000 : On oviparous populations of Zootoca vivipara (Jacquin, 1787) in south-eastern central Europe and their phylogenetic relationship to neighbouring viviparous and south-west European oviparous populations (Squamata: Sauria: Lacertidae). Herpetozoa, vol. 13, no 1/2, p. 59-69.
  • Pereleshin & Terentjev, 1963 : Materials on herpetofauna of Sakhalin Island and Kuril Islands Trudy Sakhalinsk KNII, vol. 14, p. 3–29.
  • Wagler, 1830 : Natürliches System der Amphibien : mit vorangehender Classification der Säugethiere und Vögel : ein Beitrag zur vergleichenden Zoologie. München p. 1-354 (texte intégral).