Léonide Massine

danseur et chorégraphe d'origine russe, naturalisé américain
Léonide Massine
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait de Massine par Léon Bakst, 1914.
Nom de naissance Леони́д Фёдорович Мя́син (Leonid Fiodorovitch Miassine)
Naissance
Moscou, Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Décès (à 82 ans)
Weseke bei Borken, Allemagne de l'Ouest Allemagne de l'Ouest
Activité principale Danseur
Chorégraphe
Activités annexes acteur, librettiste, maître de ballet
Collaborations Ballets russes

Léonide Massine (en russe, Leonid Fiodorovitch Miassine) est un danseur et chorégraphe russe naturalisé américain[réf. nécessaire], né le à Moscou et mort le à Weseke bei Borken en Westphalie.

BiographieModifier

 
Léonide Massine dans le rôle du Prestidigitateur chinois de Parade, musique d'Erik Satie, créé au théâtre du Châtelet en 1917.

Il a étudié la danse dès l'âge de huit ans à l'École impériale du Bolchoï de Moscou.

De 1915 à 1921, il fut le principal chorégraphe des Ballets russes de Serge de Diaghilev. Après le départ de Vaslav Nijinski, la grande étoile masculine de la compagnie, ce fut Massine qui dansa ses rôles.

Il crée la chorégraphie de Parade sur une musique d'Erik Satie en 1917. À cette occasion, Pablo Picasso peint un Arlequin en l'utilisant comme modèle. À la mort de Diaghilev et celle des Ballets russes, Massine s'attacha à revitaliser le monde du ballet ; il s'implique ainsi au sein des Ballets russes de Monte-Carlo à partir de 1933.

À l'Opéra de Paris, il chorégraphie la Symphonie fantastique en 1957 avec Claude Bessy comme interprète.

Léonide Massine apparaît dans deux des films de Michael Powell et Emeric Pressburger : Les Chaussons rouges (1948) et Les Contes d'Hoffmann (1951), ainsi que dans le film de Michael Powell Lune de miel (1959).

ThéâtreModifier

Liens externesModifier