Léon Uhl

Léon Uhl
Description de l'image Uhl.jpg.

Naissance
Drapeau de la France France
Décès
Activité principale Librettiste
Ascendants Son père se prénommait Eugène-Pierre
Conjoint Sa femme s'appelait Paulette
Descendants Une fille du nom de Marie-Odile
Famille Une sœur Marie-Louise dite Maryse.

Œuvres principales

    • Odyl (1927)
    • La Térésina
    • La Dernière Valse
    • Le Sommeil de Racine

Léon Eugène Uhl, né à Paris le et mort en 1938[1], est un poète, dramaturge et librettiste français d'opéra.

BiographieModifier

D'origine alsacienne et bretonne, Léon Uhl est diplômé en 1909 de l'École nationale supérieure d'agronomie de Grignon.

Il fut secrétaire de l'Odéon puis de la Comédie Montaigne-Gémier.

 
Léon Uhl: Photo sous forme de carte postale du poète en Arlequin.

ŒuvresModifier

OpérettesModifier

  • La Dernière valse (05/05/1926), opérette en 3 actes, adaptation française de Der letzte Walzer sur une musique de Oscar Straus.
  • La Teresina (04/05/1927)
  • La Rose de Stamboul (26/01/1928)
  • Une seule nuit (09/03/1929)
  • La Belle inconnue (01/01/1930)
  • Mariage à Hollywood (02/03/1932), opérette en 4 tableaux, adaptation française de " Hochzeit in Hollywood " sur une musique de Oscar Straus.
  • Lady Poum (23/02/1935)
  • Dante avec la collaboration de Jean Sardou au Grand Théâtre de Bordeaux.
  • Jeanne de France, mystère lyrique en 4 actes et 8 tableaux, poème de Léon Uhl, musique de Jean Nouguès (compositeur d'opéras né à Bordeaux en 1875), Orléans, 5-, Gaîté Lyrique,

ÉditionsModifier

  • La Dernière Valse, opérette en 3 actes, livret de Léon Uhl et Jean Marietti, musique de Oscar Straus, M. Eschig, 1950
  • La Prière sur le tombeau, préface de Léon Frapié, Chanth, 1937
  • Un théâtre national en France. Paul Fort et les chroniques de France, Mercure de France,
  • La Teresina, opérette en trois actes, musique de Oscar Straus, M. Eschig, 1927

ThéâtreModifier

 
Léon Uhl: Photo dédicacée du poète à sa sœur
  • Alceste au désert
  • Le Mouchoir
  • La Miniature
  • Amoureuses
  • L'Œillet rouge
  • Le Sommeil de Racine, pièce en un acte et en vers, Revue française,  ; Paris, Odéon,
  • La Parade de Tabarin
  • Le Nid dans l'orage
  • La Première Nuit de Don Juan
  • Arlequin, rival de Don Juan, pièce en un acte, Théâtre Athéna,

PoésieModifier

  • Odyl, avec une présentation de Paul Fort, Eugène Figuière, 1927

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sources et bibliographieModifier

  • Alphonse Marius Gossez, Les Poètes du XXe siècle, Eugène Figuière, 1929, p. 253

Liens externesModifier