Léon Pirsoul

écrivain belge

Léon Pirsoul, né en 1873 à Haltinne et mort le à Bruxelles[1], est un écrivain, poète et dramaturge wallon.

Léon Pirsoul
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
BruxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de

BiographieModifier

Léon Pirsoul fut membre de huit sociétés wallonnes, dont la Société liégeoise de littérature wallonne, et président du cercle royal « Nameur po tot » à Bruxelles[2].

Connu surtout pour son dictionnaire wallon-français (dialecte de Namur), il a écrit plus de 300 poèmes et chansons en wallon repris dans les deux volumes intitulés Fauves èt Tchansons da payis d’Nameur, des textes évoquant beaucoup ce qui touche à Namur et à la vie de caserne[1]. En plus d'un recueil de contes et de nouvelles « Po lire à l'chîje au culo do feù » (« Pour raconter au coin du feu »), il a écrit de nombreuses pièces de théâtre à partir de 1894, principalement des comédies (dont des vaudevilles). Dans ses écrits, il incorpore de nombreux éléments du folklore wallon[2].

Lors de son séjour dans le Congo belge de 1906 à 1922, il emporte deux partitions de l'hymne namurois Li Bia Bouquet, la musique est jouée dans les rues de Boma un soir de mars 1907 et à plusieurs reprises l’hiver suivant. Fin avril, début , à bord du Léopoldville en route vers la Belgique, Léon Pirsoul offre une seconde partition du Bia Bouquet à l'officier J. Brooks en route vers l'Exposition coloniale de Londres (en) et le morceau est joué chaque matin sur le pont du paquebot[1].

ŒuvreModifier

  • Dictionnaire wallon-français (dialecte namurois) contenant plus de 10 000 mots exclusivement wallons avec applications et biographie de tous les écrivains wallons, tome 1er : (A à L), Malines : L. et A. Godenne, 1902
  • Avec Émile Boisacq, Dictionnaire wallon-français ; dialecte de Namur, Imprimerie commerciale et industrielle, 1934
  • Avec Paul Coppe, Dictionnaire bio-bibliographique des littérateurs d'expression wallonne, Imprimerie J. Duculot, 1951
  • Avec Toussaint Bury ; Jean Bury ; Émile Jeanne ; Donné Bury, Caveau wallon. Po chanter, dire et fer rire. Chansons, chansonnettes, duos, monologues, romances, etc., po feummes et po hommes, imprimerie de La Meuse, 1894
  • Les deux galants rostis. Bouffonnerie è 1 ake, Musique de Jacques Offenbach, "Aux 10,000 chansons", 1899
  • L'Efant trové. Pice morale è 4 akes, en vers, L. Berce-Hettich, 1902
  • Avec Jean Bury, Les Deus Nèveus. Comèdie è 1 ake, L. Berce-Hettich, 1902
  • Faust ou Henri èt Gaguite. Opèra-mokrie è 3 akes èt 6 tauvias, parodie du Faust de Jules Barbier, musique de Charles Gounod, L. Berce, 1903
  • Fauves et tchansons do pays d'Nameur Deuzinme live. Brusèle, janvier 1893 à julète 1927, Bruxelles, 1927

SourcesModifier

Liens externesModifier