Ouvrir le menu principal
Léon Le Minor
Naissance
Pont-l'Abbé (Finistère) (France)
Nationalité Drapeau de France Français
Domaines Microbiologie
Institutions Institut Pasteur
Université de Paris
OMS
Inserm
Diplôme Faculté de médecine de Tours
Faculté des sciences de Paris
Renommé pour Contribution à la connaissance des entérobactéries
Distinctions Prix Paul-Ehrlich-et-Ludwig-Darmstaedter

Léon Le Minor est un microbiologiste français, né en 1920, chef de laboratoire à l'Institut Pasteur, surtout connu pour ses travaux sur les entérobactéries, et plus particulièrement les salmonelles.

La CarrièreModifier

Léon Le Minor est né le à Pont-l'Abbé, dans le Finistère. Après des études secondaires à Quimper, au collège de La Tour d'Auvergne, devenu lycée de Cornouaille, il s'inscrit à l'École préparatoire de médecine et de pharmacie de Tours, actuelle faculté de médecine. En 1940, il est externe à l'hôpital Bretonneau, aujourd'hui rattaché au CHRU. L'année suivante, il réussit au concours de l'internat et, en 1943, il entre à l'Institut Pasteur où, ayant obtenu son doctorat en médecine avec un prix de thèse, il est promu assistant en 1945, chef de laboratoire en 1948, chef de service du service des entérobactéries en 1959, puis professeur, et enfin chef de service honoraire.

Parallèlement, Léon Le Minor poursuit une carrière au Centre national des Salmonella, dont il est nommé responsable en 1947, puis au Centre international des Salmonella, organisme dépendant de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), à la direction duquel il accède en 1965, année où il obtient le doctorat en sciences naturelles pour un travail « sur la conversion bactériophagique de caractères antigéniques des salmonelles », deux prix Nobel faisant partie du jury : François Jacob et André Lwoff.

Il enseigne également à l'université, comme maître de conférences agrégé (1958) et professeur sans chaire (1967) des facultés de médecine, puis comme titulaire de la chaire de bactériologie-virologie (1970), professeur émérite (1989) et professeur honoraire de la faculté de médecine Necker-Enfants malades.

En 1952, Léon Le Minor est élu membre du sous-comité de l'Association internationale des sociétés de microbiologie et, en 1957, il assure le secrétariat général de la Société française de microbiologie. Enfin, dans les années 1960, travaillant à l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), il participe à la commission de la bactériologie et de la virologie avant d'assurer, de 1977 à 1994, la direction de l'unité de recherche 199 sur les entérobactéries, intitulée successivement « Taxonomie des entérobactéries, bactéries et leurs bactériophages » (1977-1980), « Entérobactéries et bactéries apparentées » (1980-1990) et « Bactéries entériques et pathogénie » (1990-1994).

L'Académie de médecine dont il est membre depuis 1983 lui a décerné sa médaille d'argent en 1947, et l'Académie des sciences, son prix La Caze en 1958. En 1965, il reçoit le prix Paul-Ehrlich-et-Ludwig-Darmstaedter. Il est fait chevalier de l'ordre de la Santé publique en 1955, puis commandeur de l'ordre national du Mérite et, en 1968, officier de la Légion d'honneur.

L'ŒuvreModifier

Dans les années 1940, Le Minor réussit à isoler et à caractériser un grand nombre de salmonelles. Il devient l'un des spécialistes les plus autorisés de la taxinomie des salmonelles dont, aujourd’hui, plus de deux mille cinq cents sérotypes ont été identifiés. Il établit, dans les années 1950, le rôle des entérobactéries, et notamment d'Escherichia coli, dans l'étiologie des diarrhées. Il est l'un des premiers à appliquer les méthodes de recherche biochimique par le polymorphisme de longueur des fragments de restriction (PLFR), avec Patrick Grimont, et par le catalogue analytique des profils (API), avec Claude Richard.

BibliographieModifier

Sélection d’articlesModifier

  • 1951 : (en) « Bacteriology and Immunology of Salmonella typhimurium Infections », La Semaine des hôpitaux, vol. 27,‎ , p. 623-625, avec J. Marie, P. Seringe et E. Eliachar.
  • 1952 : (en) « Passive Hemagglutination Reaction and Direct Hemolysis Reaction by Means of Erythrocytes Sensitized by Soluble O and Vi Antigens from Enterobacteriaceae », Annales de l'Institut Pasteur, Paris, vol. 83,‎ , p. 62-70, avec S. Le Minor et J. Grabar.
  • 1954 : (en) « Studies on Escherichia coli Isolated in Infantile Gastroenteritis I. Biochemical and Antigenic Properties », Ann. Inst. Pasteur, vol. 86,‎ , p. 204-226, avec P. Nicolle et R. Buttiaux.
  • 1954 : (en) « Studies of Escherichia coli Isolated in Infantile Gastroenteritis. II. Sensitivity to Antibiotics », Ann. Inst. Pasteur, vol. 87,‎ , p. 175-184, avec Y. Chabbert, S. Le Minor et P. Nicolle.
  • 1956 : (en) « Epidemiologic Research on Gastroenteritis Due to Escherichia coli in a Hospital in Northern France », Archives des maladies de l'appareil digestif et de la nutrition, vol. 45,‎ , p. 225-247, avec R. Buttiaux, B. Gaudier, S. Le Minor et P. Nicolle.
  • 1957 : (en) « Simple Methods of Demonstration of Lysine Decarboxylase and Tryptophan Desaminase on Media for Rapid Differentiation of Enterobacteriaceae », Ann. Inst. Pasteur, vol. 92,‎ , p. 551-554, avec P. Thibault.
  • 1958 : (en) « Concept of Salmonella Species », Ann. Inst. Pasteur, vol. 94,‎ , p. 207-212.
  • 1961 : « Activités du Centre français des Salmonella de l'Institut Pasteur », Revue d'hygiène et de médecine sociale, vol. 9,‎ , p. 446-469, avec S. Le Minor.
  • 1962 : (en) « Research on Beta-galactosidase in Various Pasteurellae and Its Implications for Their Taxonomy », Ann. Inst. Pasteur, vol. 102,‎ , p. 649-652, avec H. Mollaret.
  • 1966 : « Étude sérologique des facteurs O: 27 des Salmonella », Ann. Inst. Pasteur (Paris), vol. 110, no 6,‎ , p. 834-848 (ISSN 0020-2444), avec Anne-Marie Staub.
  • 1969 : (en) « Study by Transduction on Nitrate-, Tetrathionate-, and Thiosulfate-reductases of Salmonella typhimurium », Ann. Inst. Pasteur, vol. 117,‎ , p. 637-644, avec M. Piéchaud, F. Pichinoty et C. Coynault.
  • 1972 : (en) « Nomenclature of Salmonella », Ann. Inst. Pasteur, vol. 119,‎ , p. 206-210, avec R. Rohde et J. Taylor.
  • 1972 : « Étude d'un plasmide transférable déterminant la production d'H2S et la résistance à la tétracycline chez Escherichia coli », Ann. Inst. Pasteur, vol. 123,‎ , p. 743-754, avec G. H. Stoleru, G. R. Gerbaud et D. H. Bouanchaud.
  • 1974 : « Rôle de différents plasmides dans la détermination de l’entéropathogénicité d’Escherichia coli », Archives françaises de pédiatrie, vol. 31,‎ , p. 705-715.
  • 1975 : (en) « Occurrence of the Bacteriophage Lambda Receptor in Some Enterobacteriaceae », Journal de virologie, vol. 15,‎ , p. 679-685, avec M. Schwartz.
  • 1980 : (en) « Evolution of the Problem of Salmonellosis Worldwide », Bulletin de l'Académie nationale de médecine, vol. 164,‎ , p. 524-527.
  • 1981 : « Origine et fréquence des sérotypes de Salmonella isolées en France et reçues au Centre national français pendant les années 1977-1979 », Revue d’épidémiologie et de santé publique, vol. 29,‎ , p. 45-55, avec S. Le Minor.
  • 1982 : « Taxonomie des Salmonella », Annales de microbiologie, vol. 133,‎ , p. 223-243, avec M. Véron et M. Popoff.
  • 1988 : (en) « Typing of Salmonella Species », European Journal of Clinical Microbiology and Infectious Diseases, vol. 7,‎ , p. 214-218.
  • 1989 : « La Génétique des Salmonella », Bull. Acad. nat. méd., vol. 173,‎ , p. 329-332.

ThèseModifier

  • Recherches sur la conversion bactériophagique de caractères antigéniques des Salmonella (thèse de doctorat en sciences naturelles de l'université de Paris, 1965, no 5336), Paris, Association générale des étudiants en médecine de Paris, s.d. (OCLC 460213682, notice BnF no FRBNF33076381).

OuvragesModifier

  • Le Diagnostic de laboratoire des bacilles à gram négatif : Entérobactéries, Saint-Mandé, éditions de la Tourelle, coll. « Techniques de base », , 4e éd. (1re éd. 1959).
  • Bactériologie médicale, Paris, Flammarion, coll. « Médecine sciences publications », (ISBN 2-257-12418-9), avec Michel Véron.
  • Méthodes de laboratoire pour l'identification des entérobactéries, Paris, Institut Pasteur, (ISBN 2-901320-12-0), avec Claude Richard.
  • La Veille microbiologique, Paris, Elsevier / Masson, coll. « Annales de l'Institut Pasteur / Actualités », (ISBN 2-84299-319-5 et 978-2-84299-319-1, ISSN 1621-3459), éd., avec Georges N. Cohen et Christian Mathiot.

ParticipationsModifier

  • Bergey's Manual of Determinative Bacteriology.
  • Methods in Bactériology.
  • The Procariotes.

SourceModifier

Lien externeModifier