Léon Jehin

chef d'orchestre et compositeur

Léon Jehin (né le à Spa, décédé le à Monaco) est un chef d'orchestre et un compositeur, tout particulièrement associé à la vie musicale et à l'opéra de Monte-Carlo[1].

BiographieModifier

Jehin est né à Spa. Il a fait ses études au conservatoire de Liège puis à Bruxelles. Il a été violoniste à La Monnaie dans la capitale belge, puis il a dirigé Anvers, Aix-les-Bains et au Covent Garden[1]. De 1889 jusqu'à sa mort il a été le chef de l'Opéra de Monte-Carlo à la suite d'Arthur Steck. Le premier opéra qu'il y a dirigé était Mireille[2].

Tout en conduisant le répertoire de base de l'Opéra de Monte-Carlo, il a dirigé les créations des opéras suivant:

En 1889, il a épousé la mezzo-soprano Blanche Deschamps, avec qui il avait travaillé à Bruxelles[2]. En 1953 un concert a été donné à sa mémoire au Casino[1].

En 1910, à La Monnaie, Jehin a conduit le Don Quichotte avec la distribution de la création et l'orchestre de Monte Carlo, ainsi que Ivan le terrible (création), et Le vieil aigle de Raoul Gunsbourg[3].

Il est décédé à Monaco, à l'âge de 74 ans.

CompositionsModifier

Les compositions de Jehin comprennent un Hymne à la Charte pour solistes, chorus et orchestre (Monte-Carlo, 1889), Scherzo symphonique (1902), Intermezzo pour cor et orchestre (1909), une Marche Inaugurale (pour l'inauguration du Musée océanographique, 1909) et une Suite symphonique (1921)[1]. Léon Jehin a par ailleurs donné une nouvelle version de l'Hymne monégasque en 1914 qui a été jouée pour la première fois lors du 25e anniversaire du couronnement du Prince Albert Ier.

RéférencesModifier

  1. a b c et d Favre G. Histoire Musicale de la Principauté de Monaco du XVIe au XXe siècle. Éditions des Archives du Palais Princier, Monaco/Éditions A et J Picard, Paris, 1974.
  2. a et b Walsh T J. Monte Carlo opera, 1879–1909. Gill and Macmillan, Dublin, 1975.
  3. 'Computerised Archival Retrieval in Multimedia Enhanced Networking' - Les archives digitales de la Monnaie consulté le 5 août 2011.

Liens externesModifier