Ouvrir le menu principal

Léon Glovacki
Image illustrative de l’article Léon Glovacki
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Libercourt (France)
Décès (à 81 ans)
Lieu Genève (Suisse)
Taille 1,77 m (5 10)
Période pro. 19471962
Poste Attaquant
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1947-1949Drapeau : France SC Douai 039 (14)
1949-1952Drapeau : France AS Troyes-Savinienne 068 (34)
1952-1957Drapeau : France Stade de Reims186 (74)
1957-1959Drapeau : France AS Monaco 061 (16)
1959-1960Drapeau : France AS Saint-Étienne 026 0(4)
1960-1962Drapeau : France Stade de Reims 037 (12)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1953-1955Drapeau : France France011 0(3)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1962-1965Drapeau : France Cercle Dijon
1965-1968Drapeau : France Olympique avignonnais 48v 24n 33d
1968-1969Drapeau : France FC Annecy
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Léon Glovacki, né le à Libercourt (Pas-de-Calais) et mort le à Genève, est un footballeur international français, ayant joué au poste d'attaquant au Stade de Reims, notamment aux côtés de Raymond Kopa.

Sommaire

BiographieModifier

Né à Libercourt en 1928, ses parents sont des immigrés polonais. Il grandit dans la cité Cornuault d'Évin-Malmaison[1]. À l'âge de quatorze ans, il est apprenti ajusteur à Hénin-Liétard. Il signe sa première licence à Évin-Malmaison où évoluent Stanislas Golinski, Félix Witkowski, Jean Marjewski, Cérek. À dix-huit ans il devient ouvrier ajusteur et travaille dans une raffinerie à Thumeries et joue dans l'équipe de l'entreprise[2]. Il est recruté par Douai, qui dispose alors d'une équipe professionnelle. Il évolue ensuite à Troyes.

En 1952, il signe à Reims où il forme le trio d'attaque avec Raymond Kopa et Abraham Appel. Il fait ses débuts en sélection en 1953 à l'occasion du match Luxembourg-France (victoire 6-1). En 1954, il est retenu pour la Coupe du monde en Suisse et joue contre la Yougoslavie. Manquant de réussite au cours de ce match il n'est pas aligné pour la match suivant contre le Mexique. En 1955, il participe à la victoire de la France contre l'Espagne à Madrid[1]. En 1956, il est finaliste de la toute première C1 et termine deuxième meilleur buteur de la compétition.

Il part ensuite pour Monaco (1957-1959) puis pour Saint-Étienne. De retour à Reims, Kopa insiste auprès des dirigeants pour l'avoir comme coéquipier[1]. Glovacki revient donc à Reims avec lequel il gagne son 3e championnat de France.

Léon Glowacki est ensuite entraîneur à Dijon, Avignon et Annecy[1].

ClubsModifier

PalmarèsModifier

En sélection nationaleModifier

En clubModifier

StatistiquesModifier

  • 267 matchs de Division 1 en 10 saisons, pour 84 buts marqués
  • 8 matchs et 6 buts en Coupe d'Europe des clubs champions

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d "Léon Glovacki est mort" de Didier Braun, L'Équipe, 11 septembre 2009.
  2. Jean Cornu, « En avril dernier, Léon Glovacki avait un idéal : jouer en première division », in L'Équipe, mercredi 1er octobre 1952, n° 1016, page 6.
  3. « Fiche de Léon Glovacki », sur FFF.fr

Liens externesModifier