Lélien

usurpateur romain

Lélien
Usurpateur romain
Image illustrative de l’article Lélien
Aureus de Lélien.
Règne
268-269 (qqs mois)
Mayence
Empereur Gallien (Empire romain)
Postume (Empire des Gaules)
Période Les « Trente Tyrans »
Biographie
Nom de naissance Gaius Ulpius Cornelius Laelianus
Décès 268/269 - Mayence

Lélien ou Gaius Ulpius Cornelius Laelianus ou Lollianus selon une transcription d'Eutrope fut l'un des usurpateurs classés par l'Histoire Auguste dans les Trente Tyrans qui prirent la pourpre impériale sous l'empereur Gallien[1], entre février et avril de 268 ou 269.

Responsable militaire de la province de Germanie supérieure ou plus probablement de troupes stationnées à la forteresse de Mayence, Lélien se révolte contre l'empereur des Gaules Postume pour une raison inconnue. Postume marche avec ses troupes sur Mogontiacum et chasse Lélien[2]. L’Histoire Auguste se contredit en affirmant que Lélien fut tué par Victorin, successeur de Postume, puis plus loin qu'il fut tué par ses soldats mécontents des travaux de remise en état des camps détruits par les Germains[1].

MonnayageModifier

Le numismate Henry Cohen publie plusieurs types de monnaies de Lélien, en or et en billon (alliage argent-cuivre) dévalué, ce qui confirme la réalité historique de son bref règne. Ses thèmes monétaires célèbrent la Paix, la Victoire et la Vertu militaire. En revanche, aucune monnaie n'est répertoriée au nom de Lollianus, appellation utilisée par Eutrope[3].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Histoire Auguste (trad. André Chastagnol), Paris, Robert Laffont, , clxxxii, 1244, 20 cm (ISBN 978-2-22105-734-6, OCLC 832610775), p. 841, 867-869.
  2. Aurelius Victor, 33, 8.
  3. Henry Cohen, Description historique des monnaies frappées sous l'Empire Romain, Paris, 1892, [1], livre VI, p. 65-68

BibliographieModifier

  • PIR¹, V 546.
  • Christian Settipani, Continuité gentilice et Continuité familiale dans les familles sénatoriales romaines à l'époque impériale : mythe et réalité, Linacre College, Oxford University, coll. « Prosopographica & Genealogica », , 597 p. (ISBN 978-1-90093-402-2, OCLC 884626688).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier