Ouvrir le menu principal

Port du Légué
Port du Légué01Saint-Brieuc.jpg
Vue sur le port de plaisance
Présentation
Type
Construction
Activités
Commerce : ferraille, sables, kaolin, agroalimentaires ...
Pêche : chalutier, coquillier, crevettier ...
Plaisance : yachting, préservation du patrimoine ...
Autre : réparation navale.
Places
5e régionale
Équipement
Écluse
Géographie
Coordonnées
Pays
Bretagne
Région
Département
Commune
Plan d'eau

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Saint-Brieuc

(Voir situation sur carte : Saint-Brieuc)
Point carte.svg

Le Légué est un port de commerce, de pêche et de plaisance situé en Bretagne entre les villes de Saint-Brieuc et Plérin.

C'est le 5e port breton en termes d'activités.

GéographieModifier

LocalisationModifier

Il s'ouvre sur la Manche au débouché du Gouët qui sépare Saint-Brieuc de Plérin.

HistoireModifier

 
Le port du Légué vers 1920.

Les activitésModifier

 
Une grue mobile.

L'activité portuaire est assez diversifiée :

  • le commerce maritime avec l'exportation de ferraille, de sables, kaolin et autre produits de carrière, et l'importation de produits agroalimentaires et de bois de construction en provenance des pays scandinaves,
  • la pêche côtière et en saison la coquille Saint-Jacques,
  • la réparation navale,
  • le yachting avec l'Association nautique du Légué[1] et les activités commerciales annexes,
  • la préservation du patrimoine maritime local avec la présence du lougre Le Grand Léjon.

ÉconomieModifier

 
Un navire russe au Légué.

L'activité commerciale connaît une reprise d'activité depuis quelques années avec un trafic pour 2006 de 337 900 tonnes[2] soit 236 700 tonnes d'importation et 101 200 tonnes d'exportation.

Le port est géré par la chambre de commerce et d'industrie des Côtes-d'Armor. Avec l'aide du Conseil général et de la communauté d'agglomération de Saint-Brieuc, des infrastructures ont été réalisées dans l'avant-port avec la construction d'une digue de 450 mètres et deux quais permettant désormais à des navires de 180 m et de 8 000 tonnes d'accoster.

Les navires de plus de 45 m nécessitent l’aide d'un pilote compte tenu de la topographie particulière. On accède au port par une écluse assez étroite pour les navires de plus petit tonnage, les bateaux de pêche et les yachts.

Depuis le 1er février 2007, le port de Saint-Brieuc fait partie de la Fédération des ports régionaux et locaux de la Manche[3] regroupant des ports français de Douarnenez à Calais, des ports anglais de Penzance à Medway, les ports anglo-normands de Saint-Hélier pour Jersey et de Saint-Pierre-Port pour Guernesey et le port belge d'Ostende. L'objectif est de développer les activités commerciales en faisant mieux connaître l'ensemble des ports, mieux gérer l'environnement en créant un bureau d'affrètement régional pour éviter la circulation à vide de navires, et partager le savoir-faire en matière de sécurité maritime.

Les projetsModifier

Extension du port de commerceModifier

La construction d'un 4e quai plus une aire de stockage d'environ 8 000 m² sont en projet. L'aire de stockage sera aménagé et comblé par la suite. Le coût total serait d'environ 10 millions d’euros[4].

Notes et référencesModifier

  1. Association nautique du Légué
  2. Côtes-d'Armor, février 2007, n° 51, page 5 (mensuel édité par le Conseil général des Côtes-d'Armor)
  3. Côtes-d'Armor, mars 2007, n° 52, page 6
  4. Association Bretonne - projet du port du Légué

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

  • Les Archives nationales conservent sous la cote CP/F/14/17512/A/7 trois plans du phare du Cap Légué élaborés en 1853 et 1857.