Ouvrir le menu principal

Léger Marie Deschamps

philosophe français
Léger Marie Deschamps
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Ordre religieux

Léger Marie Deschamps, connu sous son nom bénédictin de Dom Deschamps, né à Rennes le et mort à Montreuil-Bellay le , est un utopiste et philosophe (métaphysicien) français.

Aperçu biographiqueModifier

Inconnu du public de son vivant — il n'a publié que deux opuscules polémiques anonymes, les Lettres sur l'esprit du siècle en 1769[1] et la Voix de la Raison contre la raison du temps en 1770 —, il a eu grâce à la protection du marquis de Voyer des échanges épistolaires avec Rousseau, Helvétius, d'Alembert, Diderot - qui le nommera "moine athée" -, Voltaire, qui se sont tous effrayés des conséquences sociales et morales de son système, ou, comme Voltaire et d'Alembert, se sont d'emblée refusés à sa spéculation métaphysique.

« Qu'on exhume Dom Deschamps, et le XVIIIe siècle change de face, » écrivait Yvon Belaval[2].

Le Vrai système, copié par l'un de ses disciples du nom de Dom Mazet, a été en partie redécouvert à la bibliothèque de Poitiers en 1862 par un professeur de la faculté des lettres de Poitiers, Émile Beaussire, qui a vu dans l'auteur des manuscrits un précurseur ou un « antécédent » français de Hegel. Cette première redécouverte a eu d'importantes répercussions en Allemagne, en Pologne, en Russie et surtout en Italie. Une seconde redécouverte, autour du bicentenaire de sa mort en 1974 (redécouverte due en partie à Jacques D'Hondt), a permis que les œuvres philosophiques de Deschamps soient finalement éditées en France en 1993 par Bernard Delhaume après un long travail d'établissement et de recoupement des divers manuscrits découverts entretemps. Sa correspondance a été publiée, toujours par Delhaume, en 2006.

Notes et référencesModifier

  1. Lettres sur l'esprit du siècle, Londres, Edouard Young, 1769 texte en ligne sur Gallica (BNF).
  2. Préface au volume Le Siècle des Lumières. La Révolution kantienne de l'Histoire de la philosophie moderne, Paris, Gallimard, coll. « Encyclopédie de la pléiade »; puis Folio, coll. «Essais», 1999.

BibliographieModifier

  • Lettres sur l'esprit du siècle, Londres, Edouard Young, M. DCC. LXIX
  • Le Vrai Système ou le Mot de l'énigme métaphysique et morale, fac-similé publié sous le patronage de la Société des textes français modernes, par Jean Thomas et Franco Venturi, Paris, Droz, 1939
  • Observations métaphysiques, éd. par Leana Quilici, Pise, Scuola normale superiore, 1988
  • Œuvres philosophiques, introduction, édition critique et annotation par Bernard Delhaume, avant-propos d'André Robinet, Paris, J. Vrin, 1993
  • Correspondance générale, établie à partir des archives d'Argenson, avec les Lettres sur l'esprit du siècle, 1769, et La Voix de la raison contre la raison du temps, 1770, introduction, édition et annotation par Bernard Delhaume, préface de Jacques D'Hondt, Paris, Honoré Champion, 2006
  • Pierre Méthais, Léger-Marie Deschamps, Vie, Œuvre, Destin posthume, texte établi par Bernard Delhaume, coll. les dix-huitièmes siècles, Paris, Honoré champion, 2016.
  • Eric Puisais(dir), Dom Deschamps, un philosophe entre Lumière et oubli, Paris, L'harmattan, 2001
  • Eric Puisais, Dom Deschamps, l'autre face des Lumières, Paris, L'Harmattan, coll. "Rationalismes", 2018
  • André Robinet, Dom Deschamps, le maître des maîtres du soupçon, Paris, Seghers, 1974.
  • Kurt Schnelle: Die Manuskripte des Benedektiners Dom Léger-Marie Deschamps. Ein Beitrag zur Geschichte der sozialen Ideen in der französischen Aufklärung. Agrégation en philosophie de l'Université Leipzig 1961 (25. 11. 1961; 233 pp. Écriture à la machine; en allemand)
  • Bronislaw Baczko, Lumière de l'utopie, Paris, Payot, 1978, réédit. : Paris, Payot & Rivages, 2001 [surtout le chapitre III : « Utopie et métaphysique: Dom Deschamps »]
  • Bronislaw Baczko, "Les discours et les messages de Dom Deschamps", Dix-huitième siècle, n° 5, 1973, pp. 250-270.
  • Bronislaw Baczko, "Le mot de l'énigme métaphysique ou Dom Deschamps", Cahiers Vilfredo Pareto. Revue européenne d'histoire des sciences sociales, n° 15, 1968, pp. 5-49.

Liens externesModifier