L'espionne sera à Nouméa

film sorti en 1963 et réalisé par Georges Péclet
L'espionne sera à Nouméa

Réalisation Georges Péclet
Scénario Georges Péclet
Jeanne Saintenoy
d'après le roman
de Léopold Massiéra
Acteurs principaux
Sociétés de production Société nouvelle Océans films
Cogeco
Pays de production Drapeau de la France France
Genre Espionnage
Durée 85 minutes
Sortie 1963

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'espionne sera à Nouméa est un film français réalisé en 1960 par Georges Péclet, sorti en 1963.

SynopsisModifier

Une jeune femme est contrainte de se livrer à des activités d'espionnage afin de permettre à son père d'échapper à un chantage exercé à son encontre. L'amour d'un aviateur l'aidera à retrouver sa liberté et à obtenir l'arrestation des membres du réseau dont le chef se suicide avant l'arrivée des policiers.

Fiche techniqueModifier

  • Titre : L'espionne sera à Nouméa
  • Réalisation : Georges Péclet
  • Scénario : Georges Péclet et Jeanne Saintenoy, d'après le roman de Léopold Massiéra
  • Photographie : Arthur Raimondo
  • Son : Jean Lecocq
  • Musique : Jean Yatove
  • Montage : Yvonne Frouin
  • Pays d'origine :   France
  • Production : Société nouvelle Océans films - COGECO
  • Durée : 85 minutes
  • Date de sortie : France,

DistributionModifier

Autour du filmModifier

Dans Les grands seconds rôles du cinéma français[1], évoquant la participation de l'actrice Anouk Ferjac, Jacques Mazeau et Didier Thouart écrivent : « Dieu seul sait si "l'espionne" parvint à rejoindre Nouméa, mais il est certain qu'Anouk y alla, et qu'elle en garda un excellent souvenir ! ».

Notes et référencesModifier

  1. PAC, 1984, p. 147

Liens externesModifier