Ouvrir le menu principal

L'Isle-aux-Allumettes

municipalité du Québec (Canada)

L'Isle-aux-Allumettes
L'Isle-aux-Allumettes
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Outaouais
Subdivision régionale Pontiac
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Winston Sunstrum
2017-2021
Constitution
Démographie
Population 1 334 hab. ()
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 55′ 00″ nord, 77° 04′ 00″ ouest
Superficie 12 000 ha = 120 km2
Divers
Code géographique 2484082
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
L'Isle-aux-Allumettes

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
L'Isle-aux-Allumettes

Géolocalisation sur la carte : Outaouais (Québec)

Voir la carte administrative de la zone Outaouais
City locator 14.svg
L'Isle-aux-Allumettes

Géolocalisation sur la carte : Outaouais (Québec)

Voir la carte topographique de la zone Outaouais
City locator 14.svg
L'Isle-aux-Allumettes
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

L'Isle-aux-Allumettes est une municipalité de village du Québec, située dans la MRC de Pontiac en Outaouais[1].

L'actuelle municipalité est née le 30 décembre 1998 du regroupement de la municipalité du village de Chapeau et des municipalités des cantons de L'Isle-aux-Allumettes et de L'Isle-aux-Allumettes-Partie-Est[2],[3],[4],[5].

GéographieModifier

Dans la MRC : Pontiac.
 
Photo satellite de l'île

D'une superficie de 264 km² (22 km x 12 km) de largeur, l'isle aux Allumettes est la plus grande entité insulaire sur le parcours de la rivière des Outaouais. La municipalité comprend toute l'île aux Allumettes sur laquelle on retrouve également le village de Chapeau, les hameaux de St-Joseph, Desjardinsville et Demers Centre ainsi que l'île Morrison. (45° 48′ 47″ N, 77° 02′ 36″ O)

Municipalités limitrophesModifier

  Sheenboro Chichester Waltam  
N
O    L'Isle-aux-Allumettes    E
S
  Ontario

HistoireModifier

Les Algonquins l'occupent dans le but de maintenir le contrôle sur la rivière des Outaouais. Pour cette raison, Samuel de Champlain lui donne lors de son voyage de 1613, le nom d'Isle des Algoumequins. Par la suite, le toponyme auquel on se réfère proviendrait du fait qu'un explorateur aurait perdu sa boîte d'allumettes[citation nécessaire] aux rapides (sault) situées au sud-est.

Dans ses mémoires rédigés durant la seconde moitié du XVIIe siècle, Nicolas Perrot mentionne «Isle du Borgne autrement ditte l'Isle des Allumettes». Le toponyme Borgne aurait été attribué en raison de l'infirmité d'un chef amérindien des Kichesipirinis de la région, Tessouat.

En 1650, cette population autochtone est presque entièrement exterminée par les Iroquois. Le passage est libre mais demeure hasardeux au moins jusqu'en 1701 du fait de la menace iroquoise. Ce n'est qu'en 1818 que les Européens commencent à s'y établir. Ils travaillent principalement à la coupe du bois ou encore pour le compte de la Compagnie de la Baie d'Hudson qui y exploite un poste de traite des fourrures situé un peu plus au nord à Fort-William.

La voie de transport privilégiée étant encore la rivière, la plupart des familles construisent leur demeure au sud de l'île, un peu au nord de l'île Paquette où une église en bois rond est érigée en 1836 (45° 54′ 10″ N, 76° 56′ 11″ O) ainsi que le cimetière des pionniers [6]. Un violent incendie ravage la quasi-totalité des bâtiments en 1853 et, par la suite, la population s'implante plutôt dans la partie ouest, sur le site actuel de la municipalité de Chapeau.

En 1874, le village de Chapeau est créé et devient municipalité. Le premier maire fut Patrick Cunningham. En 1910, la paroisse de Saint-Joseph est établie du côté est est en 1920, la municipalité de l'Isle aux Allumettes partie Est est formée. Le 30 décembre 1998, toutes les parties sont regroupées pour former la nouvelle municipalité de l'Isle aux Allumettes

Quant à Demers-Centre, on doit son nom à Moïse Demers qui en 1920, succède à Paul Desjardins à titre de maître de poste. Auparavant, le hameau s'appelait Desjardins. L'île Morrison, d'une superficie d'à peine 2 km², auparavant nommée île de Tessouat, du nom du ou des chefs algonquins qui ont contrôlé le territoire environnant, elle rappelle William Morrison (1785-1866), traiteur au service de diverses compagnies pendant plus de vingt ans et qui s'y établit en 1826. Cette île possède également un gisement archéologique datant de plus de 8 000 ans.

 
Village de Chapeau

DémographieModifier

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
1 4301 4821 3851 4431 3451 334

AdministrationModifier

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[7].

L'Isle-aux-Allumettes
Maires depuis 2002
Élection Maire Qualité Résultat
2002 Denzil Spence Voir
2005 Brian Adam Voir
2009 Winston Sunstrum Voir
2013 Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Personnalités originaires de ce lieuModifier

Notes et référencesModifier

  1. Gouvernement du Québec, « L'Isle-aux-Allumettes », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire
  2. Toponymie : L'Isle-aux-Allumettes
  3. Toponymie : Chapeau
  4. Toponymie : municipalité de canton de L'Isle-aux-Allumettes
  5. Toponymie : L'Isle-aux-Allumettes-Partie-Est
  6. The Upper Ottawa Valley, Clyde C. Kennedy, Renfrew County Council, Pembreoke, Ontario, 1970
  7. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier