L'Ennui et sa diversion, l'érotisme

film de Damiano Damiani, sorti en 1963
L'Ennui et sa diversion, l'érotisme
Description de cette image, également commentée ci-après

Titre original La noia
Réalisation Damiano Damiani
Scénario Damiano Damiani, Tonino Guerra et Ugo Liberatore
d'après le roman L'Ennui d'Alberto Moravia
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films Concordia
Compagnia Cinematografica Champion
Joseph E. Levine Prod.
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Drame
Durée 102 min
Sortie 1963


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Ennui et sa diversion, l'érotisme[1] (titre original : La noia) est un film franco-italien réalisé par Damiano Damiani et sorti en 1963.

Catherine Spaak

SynopsisModifier

Dino est un riche jeune homme qui a cru tromper son ennui en se lançant dans la peinture, mais il se rend compte qu'il n'est pas inspiré et n'éprouve aucune passion. Alors qu'il est sur le point d'y renoncer en cohabitant avec sa fortunée et possessive mère, à la grande satisfaction de celle-ci, il fait la connaissance de Cecilia, jeune modèle aussi séduisante qu'égoïste et en tombe amoureux. Cecilia se prête complaisamment aux jeux érotiques proposés par Dino qui cherche à pimenter son idylle pour ne pas être rattrapé par l'ennui. Quand il découvre qu'elle a une autre liaison, pris de jalousie, il lui propose le mariage tout en lui faisant miroiter la fortune familiale, mais Cecilia refuse, préférant le garder comme bon amant. Prenant conscience qu'il n'aura jamais son cœur, Dino, désespéré, va s'écraser contre un mur avec sa voiture de sport, mais il n'est que superficiellement blessé. Immobilisé par sa convalescence, il mesure la futilité de son obsession et met fin à sa liaison alors que Cecilia lui proposait de reprendre leurs sensuels ébats. Soutenu par sa mère, Dino reprend ses pinceaux, son expérience lui ayant appris qu'il possédait des talents insoupçonnés...

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

Notes et référencesModifier

  1. Graphie du titre conforme à celle communiquée pour la projection du film lors de la rétrospective de l'œuvre d'Alberto Moravia présentée à Paris du 3 mars au par Les Éditions Flammarion, La Cinémathèque française et l'Istituto Italiano di Cultura.

Liens externesModifier