Ouvrir le menu principal

L'Enfance volée

film dramatique réalisé par Markus Imboden en 2011
L'Enfance volée
Titre original Der Verdingbub
Réalisation Markus Imboden
Scénario Plinio Bachmann
Acteurs principaux
Sociétés de production C-Films
Pays d’origine Drapeau de la Suisse Suisse
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre drame
Durée 107 minutes
Sortie 2011

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Enfance volée (Der Verdingbub) est un film dramatique suisse-alémanique réalisé par Markus Imboden, sorti en 2011.

L'histoire de ce film s'inspire des Verdingkinder, enfants placés en Suisse entre 1880 et 1950.

SynopsisModifier

Dans les années 1950, un adolescent orphelin quitte le foyer dans lequel il est élevé pour être placé dans une famille de fermiers qui reçoit de l'argent en compensation de son accueil. Il passe des moments difficiles dans cet environnement dur et voit arriver un peu plus tard une jeune fille un peu plus jeune que lui et qui est placée là parce que sa mère ne peut plus subvenir à ses besoins et à ceux de ses deux petites sœurs. Le jeune homme est passionné de musique et joue remarquablement de l'accordéon. Un jour, après avoir entendu à la radio un morceau de bandonéon argentin, il rêve de quitter cet environnement, dans lequel on le traite comme un animal, pour aller en Argentine, là où la vie lui semble plus facile. La fille est du même avis et rêve de partir avec lui. Malheureusement, les choses ne se passent pas tout à fait comme ils l'espèrent…

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Version française (V. F.) selon le carton de doublage.

ProductionModifier

TournageModifier

L'équipe de la production C-Films, avec le soutien de Bremedia Produktion, a filmé entièrement les séquences de à [3] à Emmental dans le canton de Berne en Suisse[4] et à Hambourg en Allemagne[3].

AccueilModifier

Sorties internationalesModifier

Der Verdingbub, titre original de L'Enfance volée, sort en avant-première le en Suisse alémanique, le en Suisse romande[1] et le en Allemagne.

Après l'avant-première suisse allemande, il est sélectionné aux Journées cinématographiques de Soleure en .

En France, le film reste inédit jusqu'à la première diffusion du sur Arte[2].

Box-officeModifier

Dans les salles suisse allemandes se comptent plus de 250 000 spectateurs, le plus grand succès depuis les cinq dernières années[5].

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

  • Cérémonie du cinéma suisse 2012 :
    • Meilleure interprétation masculine pour Max Hubacher
    • Meilleur espoir d’interprétation pour Stefan Kurt
  • Cérémonie du cinéma bavarois 2013 : Meilleure jeune actrice pour Lisa Brand

NominationsModifier

  • Cérémonie du cinéma suisse 2012 :
    • Meilleur film de fiction pour Markus Imboden
    • Meilleure interprétation féminine pour Lisa Brand
    • Meilleur scénario pour Plinio Bachmann
    • Meilleure musique de film pour Benedikt Jeger

Notes et référencesModifier

  1. a b et c L'Enfance volée sur Ascote Elite, 2011 (consulté le 5 septembre 2014)
  2. a et b L'Enfance volée, inédit sur TV Magazine, septembre 2014 (consulté le 5 septembre 2014)
  3. a et b The Foster Boy sur C-Films, 2011 (consulté le 5 septembre 2014)
  4. Anonyme, « « The Foster Boy » – number 1 at the Swiss box office », sur Swiss Films, (consulté le 5 septembre 2014)
  5. Didier Kottelat, « « L'Enfance volée », film-événement sur un scandale d’État », sur Radio télévision suisse, (consulté le 5 septembre 2014)

AnnexesModifier