L'Empreinte ou la Main rouge

film muet français réalisé par Paul-Henry Burguet, sorti en 1908
L'Empreinte ou la Main rouge
Réalisation Paul-Henry Burguet
Scénario Fernand Le Borne, d'après
la pantomime Conscience
Acteurs principaux
Sociétés de production Le Film d'art
Pays de production Drapeau de la France France
Genre Film dramatique
Durée 16 minutes
Sortie 1908


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Empreinte ou la Main rouge est un film muet français réalisé par Paul-Henry Burguet, sorti en 1908.

Ce film — l'unique film réalisé par Paul-Henry Burguet — est une adaptation de la pantomime Conscience, créée en 1901 au Kursaal de Genève, et reprise en 1903 à L'Olympia de Paris, un mimodrame signé de François Durel et Séverin, tiré lui-même d'une pièce plus ancienne intitulée Remords[1].

SynopsisModifier

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

À noterModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Roland Cosandey, « L'Empreinte ou La Main rouge » (Le Film d'art, France, 1908) : cinq pièces pour un film méconnu, Ciné-Bulletin (Zurich), no 229, , pp. 13-15 (voir l'article mis en ligne sur le site de la Cinémathèque suisse).
  • Laurent Guido, « Quel théâtre groupera jamais tant d’étoiles ? ». Musique, danse et intégration narrative dans les attractions gestuelles du Film d’Art, in 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze, no 56, , pp. 148-172 (lire en ligne).
  • Ariane Martinez, Jeux de mains. Le rôle des mimes dans « L'Empreinte ou la Main rouge » (1908) et « La Main » (1909), in 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze, no 56, , pp. 133-147 (lire en ligne).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Voir Robert F. Storey, Pierrots on the Stage of Desire: Nineteenth-Century French Literary Artists and the Comic Pantomime, Princeton University Press, 410 pages, 2014, p. 309
  2. « Fondation Jérôme Seydoux-Pathé - L'Empreinte ou la main rouge », sur filmographie.fondation-jeromeseydoux-pathe.com (consulté le )
  3. « Les programmes du Film d’Art à la salle Charras », 1895. Mille huit cent quatre-vingt-quinze. Revue de l'association française de recherche sur l'histoire du cinéma, no 56,‎ , p. 64–68 (ISSN 0769-0959, DOI 10.4000/1895.4056, lire en ligne, consulté le )