L'Atalante (1989)

navire

L'Atalante
Image illustrative de l’article L'Atalante (1989)
L'Atalante à Papeete (Tahiti) en 2004 avec le sous-marin Nautile sur le pont arrière.
Type Navire océanographique
Histoire
Lancement 1989
Statut En service
Équipage
Équipage 17 à 30 selon le type de mission
Caractéristiques techniques
Longueur 84,60 m
Maître-bau 15,90 m
Tirant d'eau 5,1 m
Déplacement 3 550 tonnes
Tonnage 3 559 UMS
Vitesse 11 - 15,3 nœuds
Carrière
Propriétaire Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer
Armateur Genavir
Affréteur Ifremer
Pavillon France
Port d'attache Brest

L'Atalante est un des navires affrété par l'Ifremer construit en 1989 et mis en service en 1990. C'est un navire polyvalent pouvant mener à bien des campagnes de géoscience marine, océanographie physique et biologie marine.

Successeur du bâtiment océanographique Jean Charcot, L'Atalante met en œuvre le Nautile et le ROV Victor 6000. Il peut recevoir des instruments de mesure sismique (flûte sismique, compresseurs et canons à air comprimé) et procéder à des relevés par carottage des fonds marins.

HistoriqueModifier

ÉquipementsModifier

Les équipements acoustiques de L'Atalante sont :

  • un sondeur monofaisceau Simrad EA600 ;
  • un sondeur multifaisceau Simrad EM710 (petits fonds) ;
  • un sondeur multifaisceau Simrad EM122 (grands fonds) ;
  • deux courantomètres doppler (ADCP) de 38 et 150 kHz qui permettent de définir les courants sous-marins ;
  • un sondeur de sédiments 3,5 kHz qui sonde les premières couches du fond sous-marin.
  • une balise ultra-courte servant au positionnement des engins sous-marins.

Les équipements de mesure physique concernent des relevés constants de salinité et de température de l'eau dès que le navire appareille grâce à un thermosalinomètre. Il peut également participer à des campagnes de mesures de la colonne d'eau grâce à une bathysonde (CTD) embarquée.

L'Atalante est équipé d'un système de positionnement dynamique (DP) et le cap du navire est fourni par deux gyroscopes optiques. Des mesures complémentaires de mouvements du bateau, nécessaires au bon fonctionnement des appareils acoustiques, sont fournies par une centrale d'attitude optique.

Carrière opérationnelleModifier

Alors qu'il était en activité pour une campagne scientifique dans les Antilles françaises, L'Atalante participe du 18 au 19 février 2020 aux recherches, vaines, avec son sonar d'un petit avion de tourisme guadeloupéen Piper PA-28 qui s'est abîmé en mer quelques minutes après son décollage de la Dominique faisant quatre disparus[1].

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :