L'Argent de la vieille

film sorti en 1972
L'Argent de la vieille
Description de cette image, également commentée ci-après
Joseph Cotten et Alberto Sordi dans une scène du film

Titre original Lo scopone scientifico
Réalisation Luigi Comencini
Scénario Rodolfo Sonego
Acteurs principaux
Sociétés de production Dino De Laurentiis Cinematografica
C.I.C.
Produzione Cinematografiche Inter.Ma.Co.
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre Comédie
Durée 116 minutes
Sortie 1972


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

L'Argent de la vieille (Lo scopone scientifico) est un film italien de Luigi Comencini sorti en 1972.

SynopsisModifier

Un chiffonnier et une femme de ménage d'un bidonville de Rome rêvent chaque année de faire fortune lorsque leur vieille amie milliardaire les invite à jouer à la Scopa.

Résumé détailléModifier

Une vieille milliardaire américaine (Bette Davis) sillonne le monde au gré de sa fantaisie et, dans chaque pays, elle se plaît à affronter les gens des bidonvilles dans de grandes parties de cartes pour prouver qu'elle est riche parce qu'elle est plus astucieuse.

En quelque sorte, sa fortune serait méritée. Son jeu préféré est la scopa, jeu de mémoire et de réflexion. Mais la donne est faussée, précisément parce qu'elle est très riche. Comme il s'agit d'un jeu d'argent et qu'à chaque fois elle double la mise, elle est certaine de pouvoir poursuivre indéfiniment, et donc de gagner de manière écrasante.

Peppino (Alberto Sordi) et Antonia (Silvana Mangano) sont de vieux amis de cette vieille dame car d'après ces deux personnages, ils ont l'air de la connaître depuis longtemps. Ils vont donc être ses adversaires, mais également serviteurs, amis, dans une interminable partie à épisodes où tout un bidonville de Rome se cotise pour défier la vieille.

Avec de multiples retournements de situation, les rapports amour-amitié entre la vieille et les deux pauvres, le film, loin d'être manichéen, livre une analyse très fine des rapports sociaux, affectifs et économiques.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

AnalyseModifier

Peppino et la riche Américaine symbolisent l'affrontement entre le sous-développement et la puissance économique. Celui qui possède le capital donne un peu d'argent au prolétaire pour qu'il puisse participer, puis finit toujours par gagner grâce à ses ressources financières infinies. Lo scopone scientifico peut être vu comme une fable sur l'impérialisme économique américain et les méfaits d'un nouvel avatar du colonialisme qui s'attaque aux esprits de ceux qui en sont les victimes.[1]

La communauté du bidonville - situé sous la villa de la milliardaire - rêve, espère, vibre, soutient ses champions et les soutient même financièrement. Le film ne fait pas que dénoncer l'agressivité du riche, il dénonce également l'erreur du pauvre, "qui n'envisage comme unique réponse à sa misère que la tentative individuelle et fragmentaire d'arracher au possédant un peu de son avoir."[1]

Pour Comencini, la misère du chômeur, du marginal, ne peut avoir de solution que dans un bouleversement social qui le dépasse. Les conflits de classe ne se résolvent pas par des compromis, mais par des bouleversements radicaux. Cleopatra, la fille de Peppino et Antonia, l'a compris et agit de manière radicale, pour briser les illusions dans lesquelles vivent ses parents.[1].

RéférencesModifier

  1. a b et c Jean Gili, Le Cinéma Italien, Editions La Martinière, p. 243-245

Voir aussiModifier

Liens externesModifier