Ouvrir le menu principal

L'Affaire Cauvin est un rédactionnel paru dans le journal Spirou entre le no 3024 du et le no 3028 du . Ce canular, organisé par Zidrou et Olivier Saive, met en scène la montée au pouvoir du scénariste Raoul Cauvin au poste de rédacteur en chef de l'hebdomadaire, qui personnifie le journal au point de le renommer « Cauvin ».

HistoriqueModifier

Tout commence dans le no 3024 du journal Spirou. Zidrou et Olivier Saive imaginent que le plus prolifique des scénaristes de l’hebdomadaire, Raoul Cauvin alla trouver Charles Dupuis pour qu'il le nomme rédacteur en chef et que ce dernier accepta. Avec la complicité de Raoul Cauvin, il imagine une ligne éditoriale totalement remodelée pour coller à la personnalité du nouveau rédacteur en chef fictif : chaque bande dessinée se voyait attribué un pictogramme avec l'avis de Raoul Cauvin sur la série, réédition des séries méconnues du scénariste, le nom de Raoul Cauvin en lettre d'or sur les séries qu'il scénarise, un poster de Raoul Cauvin, nomination d'un conseiller d'une président de l'association fictive des fans de Raoul Cauvin, un grand concours pour gagner un poil de moustache de Raoul Cauvin et enfin l'élimination progressive des séries qu'il ne scénarise pas.

Ils imaginent ensuite une résistance dans la rédaction contre cette prise de pouvoir mégalomane avec des planches taguées à l'intérieur du journal avec des propos anti-Cauvin. La blague va prendre un mauvais tournant lorsque certains lecteurs vont prendre la blague au sérieux et envoyer des lettres d'insultes à Raoul Cauvin. Les délais d'impression du journal étant énormes, il est impossible de reculer et l'animation continue en redoublant d'intensité : le journal est rebaptisé « Cauvin », le port de la moustache est obligatoire dans la rédaction, publicité pour la sortie du disque de Raoul Cauvin, des ragots sont propagés sur la vie de Raoul Cauvin. Le canular se termine dans le no 3028 avec un grand combat entre Thierry Tinlot (le faux ex-rédacteur en chef) et Raoul Cauvin, remporté par Thierry Tinlot qui reprend sa casquette de rédacteur en chef de Spirou.

L'organisationModifier

SourceModifier

  • Collectif, « Les Dessous de Spirou », BoDoï, no 12 Hors-série,‎ 2004-2005, p. 99 (ISSN 1284-442X)