L'Éternité devant soi

épisode de Doctor Who

L'Éternité devant soi
Épisode de Doctor Who
Titre original World Enough and Time
Numéro d'épisode Saison 10
Épisode 11
Réalisation Rachel Talalay
Scénario Steven Moffat
Durée 46 minutes
Diffusion (BBC One)
Chronologie
Liste des épisodes

L'Éternité devant soi (World Enough and Time) est le onzième épisode de la dixième saison de la deuxième série télévisée britannique Doctor Who. Il a été diffusé sur BBC One le . Il constitue avec Le Docteur tombe, dernier épisode de la saison, un épisode en deux parties, qui la clôture. Ce double épisode marque le retour des Cybermen Mondasiens, les Cybermen originaux de la planète Mondas.

DistributionModifier

RésuméModifier

Les relations amicales conduisent le Docteur vers sa décision la plus irréfléchie. Enfermé dans un vaisseau spatial géant, pris dans l'horizon événementiel d'un trou noir, il est témoin de la mort de quelqu'un qu'il a juré de protéger. Y a-t-il un moyen pour compenser sa faute ? Les événements sont-ils déjà hors de contrôle ? Pour l'instant, c'est le Temps lui-même qui est devenu l'ennemi du Seigneur du Temps[2].

ContinuitéModifier

  • Cet épisode marque le retour du Maître joué par John Simm ainsi que des Cybermen de Mondas (les Mondasian Cybermen, apparus pour la première fois dans The Tenth Planet en 1966)[3].
  • On revoit Missy porter le couvre-chef qu'elle portait dans certains épisodes de la saison 8.
  • Le goût du Maître pour les déguisements remonte à l'épisode Terror of the Autons en 1971[3].
  • Missy et le Maître font référence à la "genèse des Cybermen" (en anglais : Genesis of the Cybermen), ce qui fait référence au titre de l'épisode Genesis of the Daleks de 1974.
  • Le Maître porte un bouc, comme certaines de ses précédentes incarnations.
  • Le Docteur a déjà été dans un vaisseau qui rencontrait un trou noir dans le double-épisode La Planète du Diable en 2006.
  • On revoit le Docteur refaire des prises de karaté vénusien comme sa troisième incarnation[3].

Références culturellesModifier

  • Le titre de l'épisode fait écho à un poème de Andrew Marvell, To His Coy Mistress : "Had we but world enough, and time" (en français : "mais si nous avions assez de mondes et de temps")[4].
  • On peut apercevoir Missy en train de faire un "dab", phénomène à la mode en 2017.
  • Missy se moque de Jorj en le nommant : "le Schtroumpf"

ProductionModifier

L'Éternité devant soi est tourné en même temps que Le Docteur tombe, le dernier épisode de la saison. Les deux épisodes sont écrits par Steven Moffat et mis en scène par Rachel Talalay[5]. Le tournage se déroule du au [3].

Diffusion et réceptionModifier

Notation des critiques
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Rotten Tomatoes (Tomatometer)100 %[6]
Rotten Tomatoes (Average Score)8.9[6]
The A.V. ClubA-[7]
Entertainment WeeklyB+[8]
SFX Magazine     [9]
TV Fanatic     [10]
IGN9.0[11]
New York Magazine     [12]
Radio Times     [13]
Daily Mirror     [14]

DiffusionModifier

L'épisode est diffusé sur BBC One le et est regardé par 3,37 millions de spectateurs. Toutefois, comparé à d'autres programmes diffusé cette nuit-là, Doctor Who s'en sort relativement bien avec un pourcentage de 22 % des spectateurs[15].

World Enough and Time reçoit un Appreciation Index de 85, le plus haut score des épisodes du douzième Docteur, ex-æquo avec La Nécrosphère en 2014[16].

RéceptionModifier

World Enough and Time reçoit un grand nombre d'avis positifs venant de critiques de télévision, dont beaucoup le considèrent comme le meilleur épisode de la dixième saison, tout en critiquant le fait que le retour de John Simm et des « Cybermans Mondasians » ait été révélé plus tôt[17].

Scott Collura de IGN donne à l'épisode la note de 9 sur 10, mettant en avant le développement du personnage de Missy. Selon lui, World Enough and Time est un bon avant-goût, une bonne mise en bouche pour la fin de la saison. Il note d'ailleurs l'épisode est un « monstre à deux visages »[18].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Huw Fullerton, « We finally know exactly when John Simm’s Master is returning to Doctor Who - and it may be sooner than you think », RadioTimes,‎ (lire en ligne)
  2. « Programme tv - Série/Feuilleton : Doctor Who (FRANCE 4 - samedi) - (07/10/2017 - 18:45) », sur Mon Programme TV (consulté le 3 octobre 2017)
  3. a b c et d (en) « World Enough and Time: The Fact File », sur BBC (consulté le 2 juillet 2017).
  4. (en) Andrew Marvell, To His Coy Mistress
  5. (en) « Original mondasian Cybermen return to Doctor Who! », sur BBC, (consulté le 20 juin 2017).
  6. a et b (en) « Doctor Who, Series 10, Episode 11, World Enough and Time », Rotten Tomatoes (consulté le 27 juin 2017).
  7. (en) Alasdair Wilkins, « Doctor Who makes multiple Masters and old-school Cybermen more than a nostalgia tour », sur The A.V. Club, (consulté le 25 juin 2017).
  8. (en) Nivea Serrao, « Doctor Who recap: World Enough and Time », sur Entertainment Weekly, (consulté le 25 juin 2017).
  9. (en) Bradley Russell, « Doctor Who S10.11 review : « A glorious look at Doctor Who's possible futur » », sur GamesRadar+, (consulté le 25 juin 2017).
  10. (en) Kathleen Wiedel, « Doctor Who Season 10 Episode 12 Review: World Enough and Time », sur TV Fanatic, (consulté le 25 juin 2017).
  11. (en) Scott Collura, « Doctor Who: World Enough and Time Review », sur IGN, (consulté le 25 juin 2017).
  12. (en) Ross Ruediger, « Doctor Who Recap: Genesis of the Cybermen », sur New York Magazine, (consulté le 25 juin 2017).
  13. (en) Patrick Mulkern, « Doctor Who World Enough and Time review: « macabre and riveting, it coldly metes out a fate worse than death » », sur Radio Times, (consulté le 25 juin 2017).
  14. (en) Daniel Jackson, « Doctor Who Series 10 Episode 11 World Enough And Time Review: An emotional, dark and daring foundation to the series finale », sur Daily Mirror, (consulté le 25 juin 2017).
  15. (en) « World Enough and Time - Overnight Viewing Figures », sur Doctor Who News, (consulté le 28 juin 2017).
  16. (en) « World Enough and Time - AI:85 », sur Doctor Who News, (consulté le 28 juin 2017).
  17. (en) « World Enough and Time - Reaction », sur Doctor Who News, (consulté le 28 juin 2017).
  18. (en) Scott Collura, « Doctor Who: World Enough and Time Review », IGN,‎ (lire en ligne).

Liens externesModifier