Kyōgoku Tadataka

Kyōgoku Tadataka (京極忠高?) ( - ) est un daimyō japonais de l'époque Sengoku et le chef du clan Kyōgoku (京極氏, Kyōgoku-shi?)

Kyōgoku Tadataka
Image dans Infobox.
Fonctions
Daimyo
Domaine de Matsue
-
Matsudaira Naomasa (d)
Daimyo
Domaine d'Obama
-
Titre de noblesse
Daimyo
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Tokugen-in (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
京極忠高Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Conjoints
Parentèle
Kyōgoku Takakazu (d) (neveu et adoption)Voir et modifier les données sur Wikidata
Kyōgoku Tadataka.jpg

Famille et enfanceModifier

Kyōgoku Tadataka était membre et chef du puissant Clan Kyōgoku qui revendiquait sa noble descendance de l'empereur Uda (868-897). Il était le fils de Kyōgoku Takatsugu et Hatsu (sa mère biologique était une concubine ). Son grand-père paternel était Kyogoku Takayoshi et son grand-père maternel était Azai Nagamasa, un daimyo du clan Azai.

Âge adulte et mariageModifier

En 1607 , il a épousé sa cousine Hatsu, la quatrième fille du Shogun Tokugawa Hidetada. En 1609, il devient le chef du clan Kyōgoku après la mort de son père. Il reste surtout connu pour sa participation en 1615 au siège d'Osaka en s'alliant avec les Tokugawa, où il a commandé 2 000 soldats. Au cours de cette campagne, il a dirigé avec succès une manœuvre flanquante contre les défenseurs du château d'Osaka dans la région de Shigino, au nord-est du château, avec Ishikawa Tadafusa et son oncle Kyōgoku Takatomo. Cette manœuvre a joué un rôle déterminant dans la victoire des Tokugawa. Plus tard, de 1620 à 1629, il a dépensé quatre-vingt-douze mille koku pour la reconstruction du château d'Osaka.

SuccessionModifier

Le mariage de Tadataka avec Hatsu n'a produit aucun héritier, ce qui veut dire que les terres et les biens de la famille auraient dû revenir au Shogunat. Cependant, le bakufu a désigné à titre posthume Kyōgoku Takakazu comme héritier. Takakazu était le neveu de Tadataka, le fils de son frère Takamasa. Takakazu a été initialement licencié à Tatsuno (50 000 koku) dans la province de Harima.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier