Konjic (Bosnie-Herzégovine)

ville de Bosnie-Herzégovine

Konjic est une ville et une municipalité de Bosnie-Herzégovine située dans le canton d'Herzégovine-Neretva et dans la fédération de Bosnie-et-Herzégovine. Selon les premiers résultats du recensement bosnien de 2013, la ville intra muros compte 11 165 habitants et la municipalité 26 381[1].

Konjic
Коњиц
Blason de Konjic
Héraldique
Konjic (Bosnie-Herzégovine)
Konjic
Administration
Pays Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Entité Drapeau de la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine Fédération de Bosnie-et-Herzégovine
Canton Herzégovine-Neretva
Municipalité Konjic
Code postal 88 400
Démographie
Population 11 165 hab. (2013)
Géographie
Coordonnées 43° 39′ 00″ nord, 17° 58′ 01″ est
Altitude 378 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine
Voir sur la carte topographique de Bosnie-Herzégovine
Konjic
Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine
Voir sur la carte administrative de Bosnie-Herzégovine
Konjic
Géolocalisation sur la carte : fédération de Bosnie-et-Herzégovine
Voir sur la carte administrative de fédération de Bosnie-et-Herzégovine
Konjic
Municipalité de Konjic
Administration
Maire
Mandat
Emir Bubalo (SDA)
2012-2016
Démographie
Population 26 381 hab. (2013)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Superficie 116 900 ha = 1 169 km2
Liens
Site web Site officiel

Géographie

modifier

Konjic est située au nord de l'Herzégovine, à environ 50 kilomètres de Sarajevo, dans une région montagneuse et densément couverte de forêts. La municipalité s'étend sur les deux rives de la Neretva et elle se trouve à la limite du canton de Sarajevo. Konjic est entourée par les monts Prenj (2 102 m), Bjelašnica (2 067 m) et Bitovnja (1 744 m).

 
La Neretva à Konjic

Histoire

modifier

Le site préhistorique de Gorani (Konjic) indique que la région est probablement peuplée depuis 4 000 ans.

Histoire ancienne

modifier

Des vestiges de villages illyriens remontant à environ 2 000 ans ont été mis au jour le long de la Neretva, vers Lisičići.

De l'époque romaine (tardive) date le Mithraeum de Konjic (en), créé vers 150-350, découvert en 1897 (par Karl Pač).

Histoire médiévale

modifier

La ville apparaît dans des documents de la république de Raguse (1358-1808), datant de 1382. La région, partie du royaume de Bosnie, est administrée par des familles nobles, rivales parfois, Čemerović, Pasštrović, Purcic, Sankovic et Obrinovic.

De l'importance de la sous-région témoigne une vingtaine de nécropoles dans la municipalité, dont la nécropole de Biskup, toutes avec stećci.

Un couvent franciscain est établi au début du XVe siècle.

1463-1878 : présence ottomane

modifier

En 1463-1465, l'agglomération est conquise et intégrée à l'Empire ottoman, qui y développe l'islam et les infrastructures, comme en témoigne le vieux quartier.

1878-1918 : dépendance austro-hongroise

modifier

Durant la période sous occupation par l'Autriche-Hongrie (1878-1918), un bureau de poste militaire a été ouvert à KONJICA, identifié par les chiffres romains XXX[2].

 
Timbre de Bosnie et Herzégovine, oblitération militaire K.und K. MILIT.POST XXX KONJICA en 1896

XXe siècle

modifier

Après la Seconde Guerre mondiale, Konjic fit partie de la république fédérative socialiste de Yougoslavie ; elle connut alors un important développement et devint une cité multiethnique. Située sur la ligne de chemin de fer reliant Sarajevo et la mer Adriatique), elle abritait la grande usine d'armement Igman, ainsi que des casernes de l'Armée populaire yougoslave (JNA). Tous ces facteurs en firent un des théâtres des guerres de Yougoslavie dans les années 1990.

1992-1995 : Guerre de Bosnie-Herzégovine

modifier

Sur le territoire de la municipalité est créé, pour quelques mois, en 1992, le camp de concentration de Čelebići (de), où sont détenus des centaines de prisonniers serbes.

XXIe siècle

modifier

La ville et la région misent sur le tourisme intérieur et international. D'après le journal Le Monde, en 2018, la ville compte encore des façades abîmées par la guerre [3].

Localités

modifier
 
Localisation de la municipalité de Konjic en Bosnie-Herzégovine

La municipalité de Konjic compte 168 localités :


Démographie

modifier

Ville intra muros

modifier

Évolution historique de la population dans la ville intra muros

modifier
Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2013
--5 9279 58411 54513 729[4]11 165[1]
Évolution de la population

Répartition de la population par nationalités dans la ville intra muros (1991)

modifier
Nationalité Nombre %
Musulmans 6 697 48,77
Croates 3 036 22,11
Serbes 2 536 18,47
Yougoslaves 1 195 8,70
Inconnus/Autres 265 1,95[5]

Municipalité

modifier

Évolution historique de la population dans la municipalité

modifier
Évolution démographique
1961 1971 1981 1991 2013
38 33340 87943 67743 87826 381

Répartition de la population dans la municipalité (1991)

modifier

En 1991, sur un total de 43 878 habitants, la population se répartissait de la manière suivante[6] :

Nationalité Nombre %
Musulmans 23 815 54,27
Croates 11 513 26,23
Serbes 6 620 15,08
Yougoslaves 1 358 3,09
Inconnus/Autres 572 1,33

Politique

modifier

À la suite des élections locales de 2012, les 27 sièges de l'assemblée municipale se répartissaient de la manière suivante[7] :

Parti Sièges
Parti d'action démocratique (SDA) 10
Parti social-démocrate (SDP) 6
Parti pour la Bosnie-Herzégovine (SBiH) 4
Alliance pour un meilleur avenir de la Bosnie-Herzégovine (SBB BiH) 3
Parti pour l'amélioration par le travail (Za boljitak) 2
Union sociale-démocrate de Bosnie-Herzégovine (SDU BiH) 1
Parti de la justice et du développement de Bosnie-Herzégovine 1

Emir Bubalo, membre du Parti d'action démocratique (SDA), a été réélu maire de la municipalité[8],[9].

Culture

modifier

La sculpture sur bois de cette ville est intégrée à la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l'humanité en 2017.

Éducation

modifier

Économie

modifier

Tourisme

modifier

Les Monuments nationaux de Konjic sont un important motif de tourisme dans cette petite ville paisible de villégiature.

Personnalités

modifier

Coopération internationale

modifier

Notes et références

modifier
  1. a et b (sr + en) « Census of population - Preliminary results by municipalities and settlements in the Federation of Bosnia and Herzégovine »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) [PDF], sur fzs.ba, Institut de statistiques de la fédération de Bosnie-et-Herzégovine (consulté le ).
  2. Österreich 1850-1918, Spezialkatalog und Handbuch, von Dr. Ulrich FERCHENBAUER, Wien 1981 (en allemand), carte BOSNIEN-HERZEGOWINA page 565.
  3. « En Bosnie, l’appel de la forêt », Le Monde,‎ (lire en ligne  )
  4. (bs) « Population 1961-1991 », sur pop-stat.mashke.org (consulté le ).
  5. (bs + hr + sr) « Composition nationale de la population - Résultats de la République par municipalités et localités », Bulletin statistique, Sarajevo, Publication de l'Institut national de statistique de Bosnie-Herzégovine, no 234,‎ .
  6. (bs + hr + sr) « Recensement par communautés locales (1991) »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) [PDF], sur fzs.ba, Bosnie-Herzégovine - fédération de Bosnie-et-Herzégovine - Institut fédéral de statistiques (consulté le )
  7. (bs) « Konjic », sur izbori.ba, Commission électorale centrale de Bosnie-Herzégovine (consulté le ).
  8. (bs) « Konjic », sur izbori.ba, Commission électorale centrale de Bosnie-Herzégovine (consulté le ).
  9. (bs) « Načelnik općine »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur konjic.ba, Site de la municipalité de Konjic (consulté le ).

Voir aussi

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier