Kollywood

Kollywood (en tamoul : கோலிவுட்) est le nom donné à l'industrie du cinéma indien, basée à Chennai (anciennement Madras), dont les films sont réalisés en langue tamoule[1].

Inde
Image dans Infobox.
Le globe des productions AVM Studios à Chennai (2008) ; les plus anciens studios encore existants de l'Inde.
Géographie
Pays
Fonctionnement
Statut
Cinéma national ou régional (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Kollywood est une contraction de koimbatore et de Hollywood. Elle est l'une des industries les plus importantes du cinéma indien, en nombre de films réalisés et est souvent perçue comme une concurrente potentiele pour le cinéma hindi[2]. Ses films, diffusés dans la majeure partie de l'Inde, s’exportent dans le monde entier, notamment aux quatre coins de l'Asie, jusqu'en Afrique australe, en Amérique du Nord, en Europe et en Océanie, grâce à la diaspora tamoule.

HistoireModifier

Ce sont les frères Lumière qui ont amené le cinéma en Inde : ils avaient organisé leur première projection publique au « salon indien » du Grand Café à Paris puis quelques mois plus tard, leur assistant, Marius Sestier a organisé une projection au Watson's Hotel à Bombay de quelques-unes des œuvres des frères Lumière parmi laquelle « l'arrivée du train en Gare de La Ciotat » qui était particulièrement appréciée par le public indien. Le journal The Times of India invitait ses lecteurs à aller découvrir cette « merveille du siècle ». 

Les premiers films produits en langue tamoule datent de 1916. À partir de 1931, le cinéma muet a cédé sa place au cinéma parlant avec l'apparition du film multilingue Kalidas, sorti le , sept mois après la sortie du premier film parlant Alam Ara, d'Ardeshir Irani.

Kollywood est la deuxième industrie qui produit le plus de films en Inde - autour de 260 films par an pour sept millions de spectateurs chaque jour[3].

Le cinéma tamoul combine généralement des thèmes variés, abordant des sujets violents et réalistes (banditisme, pauvreté, politique, relations familiales, terrorisme...), sans exclure les caractéristiques inhérentes au cinéma indien populaire, dont les histoires d'amour platonique, traitées d'une manière moins sentimentale mais présentes comportant plusieurs numéros musicaux et de danses.

Films populairesModifier

Acteurs et actrices notables[4]Modifier

Acteurs
Actrices

AnnexesModifier

Annexes connexesModifier

Sources et bibliographieModifier

  • (en) Sundararaj Theodore Bhaskaran, Eye of The Serpent: An Introduction to Tamil Cinema, Westland Ltd, 1996, 336 p. (ISBN 978-9383260744)
  • (en) Selvaraj Velayutham, Tamil Cinema: The Cultural Politics of India's Other Film Industry, Routledge, 2008, 16 p. (ISBN 978-0415396806)
  • (en) Dana Rasmussen, Welcome to Kollywood: Tamil Cinema's Highest-Grossing Films, Webster's Digital Services, 2010, 98 p. (ISBN 978-1171121596)
  • (en) Govind Dhananjayan, Pride of Tamil Cinema: 1931 to 2013, Blue Ocean Publishers, 2014, 612 p. (ISBN 978-9384301057)
  • (en) Swarnavel Eswaran Pillai, Madras Studios: Narrative, Genre, and Ideology in Tamil Cinema, Sage Publications Pvt. Ltd, 2015, 372 p. (ISBN 978-9351501213)

Notes et référencesModifier

  1. Vanessa Dougnac, « Kollywood, le temple du cinéma tamoul », sur Le Point,
  2. « Kollywood, "l'autre" cinéma indien », sur L'Express,
  3. Sonia Narang, « Le cinéma tamoul en plein essor », sur Jol Press,
  4. Jason Overdorf, « Les dieux du cinéma tamoul », sur Jol Press,

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :