Ouvrir le menu principal

Knock (film, 2017)

film de Lorraine Lévy sorti en 2017
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Knock.
Knock
Réalisation Lorraine Lévy
Acteurs principaux
Sociétés de production Curiosa films
Moana films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre comédie
Durée 113 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Knock est film français réalisé par Lorraine Lévy, sorti en 2017. Il s'agit de la quatrième adaptation cinématographique de la pièce de théâtre Knock ou le Triomphe de la médecine de Jules Romains écrite en 1923.

SynopsisModifier

Le Docteur Knock est un ancien voyou devenu médecin qui débarque dans le petit village de Saint-Maurice afin d'y faire fortune selon une méthode particulière. Suivant son adage « Tout homme bien portant est un malade qui s'ignore. »[1], il va ainsi faire croire aux villageois en les manipulant astucieusement, qu'ils ne sont pas aussi bien portants qu'ils pourraient le penser. C'est ainsi qu'il trouvera chez chacun un symptôme, imaginaire le plus souvent, et de ce fait pourra exercer lucrativement sa profession. Sous ses airs de séducteur et après avoir acquis la confiance du village, Knock est sur le point de parvenir à ses fins. Mais son passé le rattrape et une ancienne connaissance vient perturber les plans du docteur.

Fiche techniqueModifier

France, Belgique, Suisse romande :
Pays-Bas :
Suisse alémanique :

DistributionModifier

ProductionModifier

Genèse et développementModifier

Le film est réalisé par Lorraine Lévy et produit par Curiosa Films et Moana Films, le scénario est adapté de la pièce de théâtre Knock ou le Triomphe de la médecine de Jules Romains. C'est la quatrième adaptation au cinéma, après 1925, 1933 et après le film de 1951 réalisé par Guy Lefranc (les deux derniers avec Louis Jouvet).

Distribution des rôlesModifier

TournageModifier

Le tournage s'est déroulé du au [4]. Du au , quelques scènes ont été tournées au Musée maritime de La Rochelle[5]. Du au , c'est au tour du village de Châtillon-en-Diois situé dans le département de la Drôme de servir de lieu de tournage. Puis du au , l'équipe du film était à Saint-Martin-en-Vercors et à Colombier-le-Vieux où ils ont tourné une partie du long métrage[6]. En , l'équipe s'installe durant deux semaines dans une maison particulière à Bourron-Marlotte en Seine-et-Marne[7].

AccueilModifier

CritiqueModifier

Les médias ont accueilli de façon très divergente la sortie du film. Allociné, se basant sur 25 titres de presse[8], calcule ainsi une note moyenne assez basse de 2,4/5 (au 23/02/2018).

Si Le Parisien salue la mise en scène et la photographie[9], d'autres critiques se montrent souvent plus dures sur la forme et le fond.

Le Figaro commente sévèrement qu'« Omar Sy, dans le rôle du médecin immortalisé par Louis Jouvet, peine à convaincre dans cette adaptation très, trop « libre » de la pièce de Jules Romains publiée en 1923. Qu'est allé faire dans cette galère le comédien d’Intouchables ? »[10].

Pour Marianne, Omar Sy, « abandonné à lui-même, est contraint de cabotiner pendant deux heures pour sauver ce qui peut l'être. Mission impossible »[11].

Le Monde estime également que « Ce que la réalisatrice a infligé à cette pièce est à la fois incompréhensible et déplaisant. »[12].

La Croix se fait elle aussi très critique : « Ce Knock version 2017 est un film rongé par sa bêtise, sa laideur amidonnée, ses bons sentiments. On plaint la brochette d'excellents acteurs […] de cachetonner sans conviction, d'être allés se commettre dans pareil nanar »[13].

Première juge pour sa part « Ni original ni désastreux, ce Knock est un remède indolore à la morosité »[8].

Box-officeModifier

Le film sort le 18 octobre 2017 dans 585 salles. Il ne réalise que 39 597 entrées pour sa première journée, malgré une grosse promotion et la présence Omar Sy en tête d'affiche.

Pour sa première semaine, il ne cumule que 279 670 entrées. Il termine sa carrière en salles avec à peine 544 655 entrées.

Il ne rapporte que 5,15M€ pour un budget de 12,67M€.

Autour du filmModifier

  • À propos de l'adaptation cinématographique de ses œuvres, Jules Romains disait que lorsqu'il est bien écrit, un texte devait être respecté à la virgule et était très défiant à l'égard des cinéastes qu'il jugeait plus empressés à faire des affaires qu'à transposer une œuvre d'art avec respect. Jules Romains a toujours refusé d'aller voir les films adaptés de ses romans[14].
  • La place du village porte le nom de Jules Romains.
  • Quand Knock arrive par le train, il s'agit du chemin de fer touristique Tournon-Lamastre, appelé aussi le Mastrou, avec des autorails Billard datant des années 1930.

BibliographieModifier

  • Propos recueillis par Nathalie Chifflet, « Questions à Omar Sy. « Ce serait kamikaze de se comparer à Jouvet » », Le Républicain Lorrain N°2094, Groupe Républicain Lorrain Communication, Woippy, 18 octobre 2017, p.19, (ISSN 0397-0639)
  • Nathalie Chifflet « Le bon remède du docteur Sy. Omar Sy, c'est lui, le nouveau Knock, rien à voir avec le docteur cynique que jouait Louis Jouvet. Celui-là est bel et bon », Le Républicain Lorrain N°2094, Groupe Républicain Lorrain Communication, Woippy, 18 octobre 2017, p.19, (ISSN 0397-0639)

Notes et référencesModifier

  1. « Citations de Jules Romains (302) - Babelio », sur www.babelio.com (consulté le 23 février 2018)
  2. « VIDEO. Omar Sy va jouer le docteur Knock », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le 23 décembre 2016)
  3. « Knock », Comme au Cinema,‎ (lire en ligne, consulté le 23 décembre 2016)
  4. Brigitte Baronnet, « Knock : Omar Sy dans les pas de Louis Jouvet ! », sur Allociné, (consulté le 21 mars 2017)
  5. « La Rochelle : tournage d’un film au Musée maritime, navigation perturbée », sur SudOuest.fr (consulté le 21 mars 2017)
  6. « Omar Sy en tournage à Châtillon-en-Diois », France Bleu,‎ (lire en ligne, consulté le 21 mars 2017)
  7. « Bourron-Marlotte : Omar Sy tourne « Knock » dans la maison de Françoise », sur Le Parisien, (consulté le 18 août 2017).
  8. a et b « Knock: Les critiques presse », sur Allociné (consulté le 22 février 2018)
  9. «Knock» : un film du vivre-ensemble. Le Parisien, 18 octobre 2017.
  10. « The Square, Knock, La Belle et la Meute… Les films à voir ou à éviter cette semaine », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le 22 février 2018)
  11. Olivier De Bruyn, « Knock, ça nous énervouille… », sur Marianne.net,
  12. Thomas Sotinel, « Omar Sy et le docteur Knock, un rendez-vous raté », sur Le Monde.fr, (consulté le 22 février 2018)
  13. Jean-Claude Raspiengeas, « « Knock », un nanar grotesque », sur La Croix.com,
  14. Télé 7 Jours n°222 du 20 juin 1964, page 67, article publié à l'occasion de la diffusion à la télévision du film Knock (1925) de René Hervil, avec Fernand Fabre dans le rôle de Knock.

Liens externesModifier