Klute

film de Alan J. Pakula sorti en 1971
Klute
Titre original Klute
Réalisation Alan J. Pakula
Scénario Andy Lewis
David E. Lewis
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros.
Gus Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Durée 114 minutes
Sortie 1971


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Klute est un film américain réalisé par Alan J. Pakula et sorti en 1971. L'héroïne Britt Daniel est incarnée par Jane Fonda. Elle est une belle et intelligente call-girl qui vit richement à Park Avenue dans Manhattan à New York et qui rêve de devenir actrice. Jane Fonda a reçu l'Oscar de la meilleure actrice dans ce film policier glauque qui a aussi reçu l'Oscar du meilleur scénario. Dans ce film John Klute (joué par Donald Sutherland) est le héros du film, un détective privé de province qui vient enquêter à New York sur la disparition de son meilleur ami. Britt est suspectée dans cette histoire graveleuse et elle est mise en prison en perdant son statut d'hétaïre dominante et son appartement. Puis elle est forcée de collaborer avec le détective qui est peu bavard et intègre, en étant menacée par un tueur en série pervers et caché. Mais il la protège et l'amour naît entre eux à leur insu.

SynopsisModifier

Le premier plan est un minimagnétophone qui tourne. Puis apparaît Thomas Gruneman assis, qui sourit à son épouse Trina lors d’un dîner de proches et d'amis. Puis la chaise devient vide et l'épouse répond à un interrogatoire de police, car Thom a disparu depuis six mois et une enquête du FBI est ouverte à sa demande. Le premier témoin interrogé est John Klute qui est son ami d’enfance et aussi un détective privé d’une petite ville de province. Le deuxième témoin interrogé est le collègue de Thom Peter Cable qui répond à l’inspecteur qu’il n’était pas du tout déprimé à l’usine où il était ingénieur. L’inspecteur interroge ensuite l’épouse de Thom sur des problèmes sexuels dans le couple qu’elle réfute. Il finit par lui dire qu’ils ont retrouvé dans un tiroir de son bureau une lettre tapée à la machine écrite juste avant sa disparition et adressée à une call-girl de New York. Cette personne s’appelle Bree Daniels et elle a été arrêtée et interrogée ensuite par la police de New York. Interrogée, elle a confirmé qu’elle avait reçu avant des lettres du même genre. Trina demande de lire la lettre obscène et dit «  Ce n’est pas lui qui a écrit cela ».

Le prégénérique est terminé et Klute qui est le titre du film de Alan J. Pakula de 1971, apparaît avec l’image du minimagnétophone qui débute un enregistrement démarré d’une main. La conversation est celle d’une femme qui demande d’une voix chaude « Est-ce qu’on peut parler d’argent, parce qu’évidemment cela dépend du temps que vous voulez passer avec moi, et de ce que vous voulez que je vous fasse. » Une rencontre est acceptée et la voix féminine ajoute, « Moi ce qui m’excite c’est que j’aie de l’imagination. » et elle continue de séduire son client au téléphone et lui dit « N’aie pas peur. Moi je n’ai pas peur. Si vous ne me faites pas plus de mal que ce que ce dont j’ai envie, je ferais tout ce que vous voudrez… » Et en fin de conversation le magnétophone est arrêté par la main qui presse le bouton du déclencheur filaire. Puis de nouveau est montré une rencontre entre l’inspecteur de police, Klute, Trina et Cable qui dit qu’en six mois le FBI n’a rien trouvé et qu’ils vont ouvrir une enquête personnelle confiée à Klute. L’inspecteur précise que Britt (Bree Daniel) a été condamnée pour prostitution et qu'elle a eu une remise de peine en disant que les lettres sont peut-être de Gruneman mais qu’elle ne se souvient pas de son visage d’il y a six mois, parce qu’elle a 600 clients dans l’année. Après avoir été faire une passe chez un client a qui elle fait croire qu’elle a jouit avec lui, elle s’achète des fleurs et rentre chez elle dans un modeste appartement où elle vit seule. Près de s’endormir son téléphone sonne mais personne ne répond et elle raccroche. Le lendemain matin John Klute frappe à sa porte et lui montre sa carte de détective privé en lui disant qu’il veut seulement lui poser des questions, mais elle ferme sa porte. Klute la suit ensuite dans ses activités. Après avoir été avant refusée lors d’un casting de film, elle rencontre un homme de théâtre qui lui dit « Vous connaissez-vous vous-même ? », car elle rêve de devenir une jeune actrice, mais sans expérience il reçoit un autre visiteur et la quitte. Puis elle va chez sa psychanalyste qu’elle n’a pas vue depuis longtemps et elle lui fait part de sa colère d’être tout le temps pendue au téléphone comme call-girl en quête de client, parce que les hommes ont besoin d’elle ? Et quand elle va dans leur hôtel où leur appartement, pour eux pendant une heure elle est la plus grande actrice du monde. Elle fait sa loi mais n’éprouve pas de plaisir physique. Elle est seulement détendue et se sent moins seule après chez elle où elle a peur du noir… Elle quitte ensuite son analyste et va voir après Monsieur Goldfarb, un vieux client chauve de soixante-dix ans qui est un de ses habitués. Il a perdu sa femme depuis dix ans et ne lui demande rien d’autre que sa présence en lui offrant un petit verre de porto qu’il boit devant elle. Elle lui raconte une histoire inventée pour lui d'd’amour avec un homme plus agé, qui lui est arrivée dans un casino à Cannes.

Puis Klute l’aborde dans la rue et lui demande s’il peut monter chez elle pour lui poser quelques questions en lui montrant avant qu’il a enregistré tous ses appels téléphoniques pour chercher à savoir ce qui est arrivé à Thom en relation avec ses clients. Elle accepte de mauvaise grâce par peur de retourner en prison si elle refuse. Elle lui raconte chez elle ensuite, qu’elle a reçu des lettres cochonnes et que la police lui a demandé si elle avait vu Gruneman le disparu il y a deux ans ? Elle dit que non mais qu’il y a deux ans elle a été battue par un client vicieux qui l’a à moitié assommée. Elle a dit à la police qu’elle se sentait suivie. Elle parle aussi à klute des coups de fil sans réponse qu’elle reçoit régulièrement. Il lui montre une liste d’hommes que lui a donnée la police, et qui lui ont envoyé des clients et dont elle doit lui parler. Britt se met en colère puis lui fait en vain un numéro de charme. « N’ayez-pas peur il y a un homme sur le toit » lui dit Klute qui part à sa recherche revolver en main en disant « Thom » mais il ne le rattrape pas. Il lui demande qui lui a envoyé le client qui l’a battue et elle dit Frank Ligourine qui est sur la liste d’hommes. « Nous irons lui parler demain » dit Klute. Le mini magnétophone tourne de nouveau avec l’enregistrement de Britt qui contacte un client et finit par lui dire « Il n’y a rien de mal, l’important c’est d’être heureux » puis un visage apparaît brièvement sur l'écran. Klute interroge ensuite Frank Ligourine, un ancien photographe qui se drogue et est bien connu de la police. Il lui dit que ce sont les femmes qui viennent à lui et qu’il avait deux femmes, en plus de Britt à l’époque il y a deux ans. L’une d’elles Jane McKenna, jalouse de sa relation avec Britt lui avait envoyé son client en sachant qu’il battait les femmes, mais sans le lui avoir dit. Klute lui demande de lui faire rencontrer Jane McKenna mais Ligourine lui répond qu’elle s’est suicidée en se noyant quelque temps après l’avoir vu. Il lui demande ensuite qui était la seconde femme dont il a parlé. « Une autre fille Arlyn Page, une droguée disparue dans la nature » répond Ligourine qui n’en savait pas plus.

Klute demande ensuite à Britt de l'aider à retrouver Arlyn Page qui lui dit que c’est impossible car c’est une droguée imprévisible. Klute lui rend ses bandes d’écoutes téléphoniques en lui disant qu’il n’a plus besoin d’elle car elle lui a dit tout ce qu’elle savait. Britt passe après une audition dans un théatre, pour s’entendre dire « On vous écrira. » Puis Klute revient l’aborder et lui demande son aide pour retrouver ensuite Arlyn Page et pour retrouver par elle l’homme qui l’a battue. Ils partent tous deux la chercher ensuite dans ses différentes rencontres et lieux où elle a vécue toujours en quête de drogue. Puis un soir Britt frappe à la porte de Klute pour lui demander de dormir chez lui car elle est inquiète chez elle. Il l’installe dans son lit et dort sur un deuxième matelas. Elle vient le rejoindre ensuite dans la nuit et ils font l’amour. « Tu as été comme un tigre » lui dit-elle après spontanément. Ils finissent par retrouver Arlyn qui reconnait Britt. Elle vit avec un drogué en manque pire qu’elle et qui est son homme. Klute montre la photo de Thom à Arlyn en lui demandant si c’est lui le sadique que Jane a envoyé à Britt ? Arlyn dit non et que c’était un homme plus vieux... Le trafiquant de drogue qui apparaît à l’entrée de la porte s’enfuit en les voyant. Britt quitte Klute puis part en boîte de nuit où elle retrouve ses anciens clients et amis. Elle trouve un nouveau possible client mais Klute réapparaît près d'elle.

Lorsque Klute rend compte à Peter Cable dans son bureau de son enquête, il lui parle d'Arlyn. Il lui dit que par elle il espère remonter jusqu’au sadique qui a battu Britt. Une fois seul dans son bureau Page écoute Britt qu’il a enregistré sur son minimagnétophone. Arlyn Page est ensuite retrouvée noyée dans les eaux de New York. Klute dit à la police qu’il faut comparer la lettre obscène trouvée dans le bureau de Thom et qui n’est pas de lui, avec d'autres lettres frappées par tous ceux qui l’ont connu dont dans sa société. Klute revoit Britt en lui demandant de le prévenir en lui donnant un numéro de téléphone de chacun de ses déplacements afin qu’il puisse la joindre si besoin est. Britt revoit sa psychanalyste pour lui dire qu’elle ne triche plus avec le détective qui lui donne du plaisir, qu’elle n’est plus maître de la situation ni plus seule avec lui maintenant et que cela l’effraie. Britt revenue chez elle fait l’amour avec Krute en lui disant « Tu ne vas pas tomber amoureux de moi, non » et le lendemain ils vont faire leur marché ensemble où c'est elle qui le prend par la taille et semble tomber amoureuse de lui. Klute revient ensuite chez Britt, appelé par elle car son appartement a été fouillé, dévasté et saccagé. Elle découvre un linge sale avec du sang. Puis elle est appelée au téléphone par une voix qui reprend les termes de sa conversation d’abordage d'un ses nouveau client qui a été enregistrée esur un minimagnétophone, et il termine par « Tu vas dérouiller. » Klute appelle la police qui vient inspecter l'appartement dévasté. L'analyse du sang trouvé sur le linge révèle un groupe sanguin qui n’est pas celui de Thom, ce qui non seulement l’innocente des meurtres de Jane et d’Arlyn mais fait supposer qu’il a été tué aussi par le meurtrier introuvable. Klute pense que le sadique qui a battu Britt est peut-être le tueur en série revenu pour la tuer et qu’il ne l‘a pas trouvée d'où en revanche sa dévastation de l'appartement.

La police rappelle Klute pour lui dire que parmi 42 lettres comparées à celle de Thom, seule la frappe de Peter Cable ressemble à la lettre trouvée dans le bureau de Thom, et que Cable Page pourrait être l’auteur des lettres à caractère sexuel. Thom revoit Cable Page ensuite à New York pour lui demander 500 dollars afin d’acheter au compagnon d’Arlyn le carnet noir où sont écrits les rendez-vous du sadique. Page lui dit qu’il repart en avion à Chicago dans sa société pour demander de lui envoyer cette somme au plus vite pour qu’il achève son enquête. Klute retrouve après Frank Ligourin chez Britt qui lui dit qu’elle part chez une de ses amies et il lui demande de « Respecter ses intérêts. » Furieux, Klute furieux casse la figure à Ligourin et il part, suivi ensuite par Britt. Pris d’un doute Klute se renseigne et apprend que Page n’a pas pris l’avion comme il l’avait dit pour Chicago. Inquiet, Klute cherche Britt chez sa psychanalyste pour demander si elle a laissé un numéro pour lui. La secrétaire tarde à lui en faire part... Puis Britt veut aller voir son vieux client qui est toujours dans son bureau de sa maison de confection. Mais il est parti plus tôt lui dit son fils qui part aussi ainsi que la secrétaire.

Peter Cable apparaît soudain devant Britt et lui fait entendre l’enregistrement de sa dernière rencontre avec Arlyn avant qu’il ne l’étrangle sur le lit où elle s’était couchée à sa demande en l'ayant rassurée de ses intentions. Puis il lui dit que Thom l’avait surpris un jour dans sa chambre d’hôtel avec Jane McKenna à ses côtés et qu’il devait le faire disparaître pour qu’il n’aille pas tout raconter son comportement à ses collègues dans leur société. Elle l’écoute très calme et attentive. Quand il finit par se ruer sur elle Klute arrive et le surprend dans son agression de Britt. Page se défenestre alors violemment en se suicidant car il est démasqué. Enfin dans son appartement vide, Britt aidé de Klute ont fait ses valises. Elle lui dit qu’elle ne sait pas ce que l’avenir lui réserve « Mais certainement pas d'être une bonne ménagère à repriser des chaussettes. » Elle répond à un dernier appel téléphonique en disant qu’elle quitte New York définitivement. Puis elle dit à Klute « Je n’ai aucune idée de ce qui va se passer. En tout cas je quitte New York. Je reviendrai peut-être la semaine prochaine. » Et le couple parti, l’appartement est vide lorsque le post-générique défile à la fin du film.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Non créditésModifier

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier