Kiwi austral

espèce d'oiseaux

Apteryx australis

Apteryx australis
Description de cette image, également commentée ci-après
Kiwi austral
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Apterygiformes
Famille Apterygidae
Genre Apteryx

Espèce

Apteryx australis
Shaw, 1813

Statut de conservation UICN

( VU )
VU A2be+3be+4be : Vulnérable

Répartition géographique

Description de l'image Apteryx australis Distribution.jpg.

Le Kiwi austral (Apteryx australis) est une espèce d'oiseaux endémique de Nouvelle-Zélande. Son nom est un emprunt au terme māori kivi-kivi qui désigne cet oiseau[réf. nécessaire]. Les rats et les phalangers sont connus pour être des prédateurs de cet oiseau[1].

Le kiwi, de la taille d'une poule (environ 60 cm pour 2 à 3 kg), est doté d'ailes, réduites à des moignons (il est donc incapable de voler), d'un long bec, d'un plumage brunâtre et est dépourvu de queue. Les kiwis ont une vue médiocre, mais un odorat développé. Leurs narines sont situées à l'extrémité de leur long bec. Le kiwi reste caché le jour et sort la nuit chercher sa nourriture, des larves d'insectes qu'il trouve dans le sol grâce à son odorat. C'est un animal qui vit généralement en milieu forestier.

Les kiwis vivent en couple, et ce pendant une trentaine d'années. La femelle est plus grosse que le mâle, et pond des œufs qui représentent environ 20 % de son poids. Proportionnellement, c'est le plus gros œuf du monde. C'est le mâle qui couve les œufs. L'incubation dure de 70 à 80 jours.

DescriptionModifier

 
Des vibrisses recouvrent la base du bec du Kiwi austral.

Le Kiwi austral à la taille d'une poule, il mesure environ 60 cm. La femelle a un poids compris entre 2060 et 3 850 g[2].

Le plumage de ce kiwi est gris-brun. Le bec est blanc ou rose clair. L'iris et les pattes sont bruns. Le Kiwi austral est dépourvu de queue. Ses ailes, longues de 5 cm et  cachées sous son plumage, ne lui permettent pas de voler[3]. Le bec est long, fin et légèrement courbé. Ses narines sont situées à l'extrémité de son bec, son odorat est donc très développé[4].

La femelle est plus grande que le mâle[4].

Le plumage des junéviles est plus clair et plus ébouriffé que celui des adultes[5].

À l'état sauvage, le Kiwi austral peut vivre une trentaine d'années[3],[6].

Écologie et comportementModifier

AlimentationModifier

Le Kiwi austral chasse la nuit et se nourrit principalement d'invertébrés (vers, araignées, larves d'insectes...). Sa vue étant médiocre, il repère ses proies grâce à son odorat. Durant les périodes les plus chaudes, il complète son régime alimentaire de fruits[2],[5].

Répartition et habitatModifier

 
Kiwi austral sur l'île Stewart.

Le Kiwi austral vit dans le sud de la Nouvelle-Zélande. On le trouve dans les forêts denses de l'île Stewart, de la région de Southland et de la région de West Coast.

Sous-espècesModifier

Selon la classification de référence du Congrès ornithologique international (version 2.11, 2012)[7] et d'après Alan P. Peterson, cette espèce est constituée des deux sous-espèces suivantes :

  • Apteryx australis australis Shaw, 1813 — Sud-Ouest de l'Île du Sud ;
  • Apteryx australis lawryi Rothschild, 1893Île Stewart.

Le Kiwi brun de l'île du nord (Apteryx mantelli) est maintenant considéré comme une espèce séparée du Kiwi austral.

RéférencesModifier

  1. « Le «possum», un marsupial tueur de kiwis, objet de haine en Nouvelle-Zélande », sur www.20minutes.fr (consulté le 26 juillet 2020).
  2. a et b Oiseaux.net, « Kiwi austral - Apteryx australis - Southern Brown Kiwi », sur www.oiseaux.net (consulté le 26 juillet 2020).
  3. a et b (en) Smitha Gudipati, « Apteryx australis (brown kiwi) », sur Animal Diversity Web (consulté le 26 juillet 2020).
  4. a et b Encyclopædia Universalis, « KIWI ou APTÉRYX », sur Encyclopædia Universalis (consulté le 26 juillet 2020).
  5. a et b « Kiwi austral », sur www.oiseaux-birds.com (consulté le 26 juillet 2020).
  6. « Kiwi - Apteryx australis », sur Masai Gallery (consulté le 26 juillet 2020).
  7. Congrès ornithologique international, version 2.11, 2012

Voir aussiModifier

Références taxonomiquesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :