Kitgum
Administration
Pays Drapeau de l'Ouganda Ouganda
Région Nord
District Kitgum
Démographie
Population 59 700 hab. (est. 2011)
Géographie
Coordonnées 3° 17′ 20″ nord, 32° 52′ 40″ est
Altitude 2 490 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Ouganda
Voir sur la carte topographique d'Ouganda
City locator 14.svg
Kitgum
Géolocalisation sur la carte : Ouganda
Voir sur la carte administrative d'Ouganda
City locator 14.svg
Kitgum

Kitgum est une ville du nord de l'Ouganda, capitale du district de Kitgum.

LocalisationModifier

Kitgum est bordé par Padibe au nord, Mucwini au nord-est, Kitgum Matidi à l'est, Acholibur au sud et Pajimu à l'ouest. La ville est située à environ 108 kilomètres au nord-est de Gulu, et à environ 460 kilomètres au nord de Kampala, la capitale de l'Ouganda[1]. Les coordonnées de Kitgum sont 3°17'20.0 N, 32°52'40.0 E (Latitude:3.28888889 ; Longitude:32.877778)[2].

HistoireModifier

Dans les années 1990 et 2000, la région autour de Kitgum et la ville de Kitgum subissent les exactions d'un mouvement rebelle pseudo-religieux, l'armée de résistance du Seigneur (LRA) : attaques, enlèvements, etc. En 1996, le gouvernement ougandais décide de regrouper les populations de cette région dans une trentaine, puis une vingtaine de « villages protégés », pour séparer les rebelles des paysans acholis. Kampala prête aux Acholis des sympathies pour la LRA. Coupés de leur habitat traditionnel, de leurs champs et de leurs ressources, ces habitants deviennent des assistés, par nécessité. Cette situation accentue encore le décalage économique entre cette région et le reste du pays[3],[4],[5],[6].

Personnalités liées à la villeModifier

  • Aamito Lagum (1992-), mannequin, a passé une partie de son enfance à Kitgum, avec sa mère célibataire et ses grands-parents[7].

RéférencesModifier

  1. (en) « Map Showing Kampala And Kitgum, With Distance Marker », sur Globefeed.com (consulté le )
  2. « Location of Kitgum At Google Maps », sur Google Maps (consulté le )
  3. Jean Hélène, « Les « combattants du Seigneur » terrorisent le nord de l'Ouganda », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  4. « Trente-neuf écolières enlevées par les rebelles », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  5. Frédéric Fritscher, « Le nord de l'Ouganda est meurtri par la guerre et abandonné par Kampala », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  6. « Le président ougandais propose une trêve aux rebelles de l'Armée de résistance du seigneur », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  7. (en) Steven Odeke, « Stacy Aamito : From bushes to riches », New Vision,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier