Kim Little

joueuse de football britannique

Kim Little
Image illustrative de l’article Kim Little
Situation actuelle
Équipe Arsenal FC
Numéro 10
Biographie
Nom Kim Alison Little
Nationalité Britannique
Nat. sportive Écossaise
Naissance (33 ans)
Aberdeen (Écosse)
Taille 1,63 m (5 4)[1]
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Années Club
2000-2004 Buchan FC
2005-2006 Hibernian FC
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2006-2008 Hibernian FC 048 (88)
2008-2013 Arsenal FC 093 (81)
2014-2016 Seattle Reign 067 (34)
2015-2016 Melbourne City 012 0(9)
2017- Arsenal FC 144 (52)
2022 OL Reign 006 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2007-2008 Écosse -19 ans 008 0(6)
2007-2021 Écosse 140 (59)
2012-2021 Grande-Bretagne 009 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 17 février 2024

Kim Little est une footballeuse internationale écossaise née le à Aberdeen, en Écosse. Elle joue au poste de milieu de terrain offensif à Arsenal.

Biographie modifier

En club modifier

Kim Little grandit à Mintlaw, vers Aberdeen, où elle débute le football. Elle joue avec les Buchan Girls à 10 ans, et est recrutée par Hibernian à 14 ans. Le club est à Édimbourg, alors qu'elle habite à trois heures de train, mais elle y débute malgré tout en équipe première à 16 ans, inscrit un triplé pour son premier match. Elle découvre également la coupe d'Europe en 2006. Avec Hibernian, elle remporte le triplé championnat-coupe d'Écosse-coupe de la ligue, portant son équipe avec une moyenne de presque deux buts par match[2].

Ses performances la font repérer par Arsenal, où elle débarque en 2008, à seulement 17 ans[3]. Le club londonien, qui a remporté la coupe d'Europe en 2007, domine le football féminin anglais, et Kim Little ajoute à son palmarès quatre championnats d'Angleterre. La saison 2013 est moins couronnée de succès, et Arsenal termine troisième du championnat après 9 titres consécutifs.

En 2014, elle rejoint la NWSL chez la franchise du Seattle Reign, où elle retrouve Laura Harvey, qui entraînait Arsenal jusqu'à 2012. Elle marque un doublé pour son premier match, puis devient la première joueuse à remporter deux trophées consécutifs de meilleure joueuse du mois (avril et mai 2014). Elle y remporte deux Shields (récompensant la meilleure équipe de la saison régulière) en 2014 et 2015, termine chaque fois meilleure buteuse de son équipe, et est sacrée Most Valuable Player en 2014 pour sa première saison[4]. Elle perd cependant deux fois en finale des play-offs, chaque fois face au FC Kansas City.

Pendant l'intersaison américaine 2015-2016, elle rejoint la franchise australienne de Melbourne City avec sa coéquipière Jess Fishlock. Melbourne City termine la saison avec 100% de victoires, remporte le titre, et Kim Little est sacrée meilleure joueuse de la finale.

Sa saison 2016 avec le Reign est plus difficile, le club étant diminué par les blessures de ses cadres (Fishlock, Rapinoe...), mais Kim Little reste décisive et s'impose comme la patronne de la franchise[2].

Elle fait ensuite son retour à Arsenal en 2017, mais se blesse en mai (rupture de ligament croisé) et manque une grande partie de la saison[5].

À l'été 2022, pendant l'intersaison européenne et l'Euro, elle est prêtée pour deux mois à l'OL Reign, où elle fait son retour après avoir porté le maillot de la franchise de Seattle de 2014 à 2016[6].

En sélection modifier

Kim Little est sélectionnée parmi l'effectif britannique des Jeux olympiques 2012, à domicile. Elle participe à nouveau aux Jeux olympiques à Tokyo avec la sélection britannique, dont elle est même capitaine[7].

Kim Little mène la sélection écossaise à son premier Euro, en 2017, puis à sa première coupe du monde en 2019. Si elle rate l'Euro 2017 sur blessure, elle participe à la coupe du monde en France, sans toutefois réussir à faire sortir l'Écosse de sa poule, en se faisant notamment remonter une avance de trois buts face à l'Argentine.

Elle a 140 sélections avec l'Écosse, faisant d'elle la 5e joueuse la plus capée du pays.

Kim Little prend sa retraite internationale en septembre 2021[3].

Statistiques modifier

Statistiques de Kim Little au 13 avril 2022[8]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M. B. M. B. M. B. M. B. Comp. M. B. M. B.
2006-2007   Hibernian SWPL - - - - C1 3 0+ 3 0
2007-2008   Hibernian SWPL - - - - C1 3 0+ 3 0
Sous-total - - - - - 6 5 6 5
2008   Arsenal WSL 8 1 0+ 0+ - - - - - 8 1
2008-2009   Arsenal WSL 17 8 5 5 5 3 0+ 0 C1 5 5 32 21
2009-2010   Arsenal WSL 22 22 5 8 4 5 - - C1 5 9 36 44
2010   Arsenal - - - - - - - - - C1 4 2 4 2
2011   Arsenal WSL 12 9 0 0 - - C1 7 2 19 11
2012   Arsenal WSL 14 11 4 4 - - C1 8 2 26 17
2013   Arsenal WSL 14 13 5 2 - - C1 8 7 27 22
Sous-total 87 64 10 13 18 14 0 0 - 37 27 152 118
print. 2017   Arsenal WSL 0 0 0 0 - - - - - 0 0
2017-2018   Arsenal WSL 9 3 1 0 - - - - - 10 3
2018-2019   Arsenal WSL 14 8 5 3 - - - - - 19 11
2019-2020   Arsenal WSL 12 5 4 3 - - - - - 16 8
2020-2021   Arsenal WSL 16 5 2 0 - - C1 5 4 23 9
2021-2022   Arsenal WSL 18 6 3 1 1 0 - - C1 12 4 34 11
Sous-total 69 27 3 1 13 6 - - - 17 8 102 42
Total sur la carrière 156 91 13 14 31 20 0 0 - 55 40 255 165

Palmarès modifier

  Hibernian

  Arsenal

  Seattle Reign puis OL Reign

  • NWSL (0) :
    • Finaliste en 2014, 2015
  • NWSL Shield (2) :
    • Vainqueur en 2014, 2015, 2022

  Melbourne City

Distinctions personnelles modifier

Style de jeu modifier

Kim Little joue généralement au poste de meneuse de jeu (n° 10). Elle se distingue par un centre de gravité bas qui lui permet d'être une dribbleuse hors pair[2], et a une très bonne qualité de passe. Ayant débuté à Hibernian au poste de n° 9 (avant-centre), elle a gardé ce sens du but en reculant au milieu de terrain[3].

Notes et références modifier

  1. (en) Liste complète des équipes à la Coupe du monde 2019, sur www.fifadata.com
  2. a b et c (en-US) Ibrahim Balogun, « Kim Little: Scouting Report | Arsenal Women's Team », (consulté le )
  3. a b et c (en) Holly Percival, « Kim Little: 'When I was young, I never thought I could have a career in football' », sur The Athletic (consulté le )
  4. (en) The Athletic Staff, « Kim Little to join OL Reign on short-term loan », sur The Athletic (consulté le )
  5. (en) Admin Pat, « Focus on Kim Little (Arsenal Women squad Player Profile) », sur Just Arsenal News, (consulté le )
  6. David Hernandez, « OL Reign - Mercato : Little (Arsenal) rejoint la franchise pour deux mois », sur Olympique & Lyonnais, (consulté le )
  7. (en) « Kim Little relishing Japan test after nutmegs get her trending on Twitter | Suzanne Wrack », sur the Guardian, (consulté le )
  8. « Statistiques de Kim Little »

Liens externes modifier