Kim Ju-sik

patineur artistique nord-coréen

Kim Ju-sik
Image illustrative de l’article Kim Ju-sik
Ryom Tae-ok et Kim Ju-sik aux championnats du monde de patinage artistique en 2017.
Situation actuelle
Équipe Taesongsan SC
Biographie
Nationalité Drapeau de la Corée du Nord Nord-Coréen
Naissance (30 ans)
Lieu Pyongyang
Taille 1,74 m (5 9)
Poids 68 kg (150 lb)
Parcours
Club actuel Taesongsan SC
Partenaire Ryom Tae-ok
Entraineur Kim Hyon-son, Bruno Marcotte
Meilleurs scores ISU
Score total187.95 Trophée de France 2018
Programme court67.18 Trophée de France 2018
Programme libre120.77 Trophée de France 2018

Kim Ju-sik
Hangeul 김주식
Hanja 金柱植
Romanisation révisée Gim Jusik
McCune-Reischauer Kim Chusik

Kim Ju-sik (en coréen : 김주식), né le , est un patineur artistique nord-coréen.

Avec sa partenaire de patinage, Ryom Tae-ok, il est médaillé de bronze des Championnats des quatre continents de patinage artistique 2018, aux Jeux asiatiques d'hiver de 2017, et à la Coupe du Tyrol 2016 et champion du Trophée Open d'Asie 2016.

Kim et Ryom sont les premiers patineurs artistiques nord-coréens à remporter une médaille lors d'un événement de l'Union internationale de patinage.

Au septembre, ils se qualifient pour les Jeux olympiques d'hiver de 2018 à Pyeongchang, devenant ainsi les premiers athlètes nords-coréens à se qualifier pour ces jeux et les seuls à le faire avant l'accord de réconciliation avec la Corée du Sud.

Anciennement entraîné par Kim Hyon-son à Pyongyang, il entame avec sa partenaire une collaboration avec l'entraîneur canadien Bruno Marcotte basé à Montréal en 2017.

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

 
Kim Ju-sik; avec sa partenaire Ryom Tae-ok et son ancienne entraineuse Kim Hyon-son, en 2016.

Kim Ju-sik naît le à Pyongyang, la capitale de la Corée du Nord. Il commence le patinage artistique à l'âge de 11 ans, en 2001, au club sportif Taesongsan[1],[2]. Il s'entraîne dans un complexe sportif près de la capitale, pendant près de 36 heures par semaine[3], selon des méthodes russes et chinoises[4].

Parmi ses hobbies, il mentionne la lecture, le football et la musique[1]. Il a une forte complicité entre lui et sa partenaire, Ryom Tae-ok, qui s'entraîne dans le même club que lui[5]. Ne parlant pas anglais, il est accompagné lors des compétitions d'un traducteur, pour ses rares interventions à la presse[6].

Carrière sportiveModifier

Avec sa partenaire Ryom Tae-ok, il devient le premier nord-coréen à apporter une médaille internationale à son pays en patinage artistique, décrochée aux Quatre Continents de 2018, à Taipei[7]. Très discret lors des compétitions, il s'exprime peu à la presse[7]. À la suite de cette victoire, le couple Kim - Ryom se qualifient au mérite aux Jeux Olympiques d'hiver 2018 de Pyeongchang, avant l'annonce de l'envoi d'une délégation nord-coréenne[3],[8]. En attente de la décision de Pyongyang, ils dépassent la date limite d'inscription à ces jeux, mais sont finalement acceptés avec le reste de la délégation nord-coréenne[9].

Pour préparer leur prestation à ces jeux, ils sont autorisés par le régime nord-coréen à se rendre deux mois à Montréal pour être entrainés par Bruno Marcotte et sa sœur Julie, chorégraphe, en compagnie du couple de patineur sud-coréen Alex Kang-chan Kam et Kim Kyu-eun[3],[10]. Un selfie pris entre ces deux couples de patineurs est utilisé comme symbole du dégel des relations intercoréennes[3]. Durant cette période, les deux couples de coréens se sont entraînés et soutenus mutuellement, échangeant notamment des recettes de cuisines variant entre les deux Corées[4]. Le couple nord-coréen est resté discret lors de ce séjour à Montréal, tout en appréciant leur séjour et les spécialités canadiennes[4]. À la suite des difficultés de communication entre les Marcotte et les nord-coréens, ils communiquent plutôt par gestes, les entraîneurs mimant ce qu'ils attendent d'eux, ou de nouvelles méthodes d'étirement, Ryom et Kim s'exécutant après[4].

Bruno Marcotte avait repéré ce couple de patineurs lors d'une compétition en 2015, puis lors d'une autre en 2017, où il avait constaté le progrès des deux nord-coréens. Après avoir été sollicité par ces derniers, il accepte de les entraîner[11]. Pour leur entraîneur, le couple nord-coréen n'a que peu de chance de remporter une médaille, et se concentre sur l'amélioration de leur record personnel[12], une ambition partagée par le couple de patineur[6]. Toujours selon ce dernier, Kim et Ryom sont « extrêmement précis sur la glace, et proposent des choses très originales, notamment au niveau des portés. Néanmoins, ils peuvent bénéficier d'aide au niveau des musiques »[13].

À l'issue de ces jeux, bien que le couple nord coréen finisse sans médaille à la treizième place, battant leur record personnel de 8 points, et établissant le nouveau record national de la Corée du Nord, avec 193,63 points[14].

ProgrammesModifier

Saison Programme court Patinage libre Exposition
2019-2020
  • Fly High, Doves
    de Choe Hong Nam
    choreo.de Julie Marcotte
2018-2019
  • Je suis qu'une chanson
    de Diane Justler, chanté par Ginette Reno
    choreo.de Julie Marcotte
  • Gobaek, de Hwang Jun Yong
2017-2018
  • A Day in the Life
    des Beatles
  • Je suis qu'une chanson
    de Diane Justler, chanté par Ginette Reno
    choreo. de Julie Marcotte
  • Bangabsumnida (Enchanté)
2016-2017
  • A Day in the Life
    des Beatles
2015-2016
  • Salute to Love
    de Piotr Ilitch Tchaïkovski
  • The Prince and the Sugarplum Fairy
    (extrait de Casse-Noisette)
    de Piotr Ilitch Tchaïkovski

PalmarèsModifier

 
Kim Ju-sik lors du podium des Quatre Continents de 2018, où il décroche une médaille de bronze.

Ces palmarès ont été obtenus avec sa partenaire, Ryom Tae-ok.

Compétition 2015 2016 2017 2018 2019 2020
Jeux olympiques d'hiver 13e
Championnats du monde 15e 12e 11e CA
Quatre continents 7e 3e
Coupe de Chine 5e 5e
Trophée de France 4e F
Jeux asiatiques d'hiver 3e
Légende : F= Forfait ; CA = Compétition annulée à cause de la pandémie de Covid-19

Résultats détaillésModifier

Avec Ryom Tae-okModifier

 
Ryom et Kim au gala d'exposition des Jeux olympiques d'hiver 2018.
 
Ryom et Kim au Trophée de France en 2018.
Saison 2018–2019
Date Événement Court Libre Total
23- Trophée de France 2018 2
67.18
4
120.77
4

187.95
2- Grand-Prix d'Helsinki 2018 5
56.87
4
117.37
5
172.24
1er- Trophée d'Asie 2018 2

60.40
2

112.80
2

173.20
Saison 2017–2018
Date Événement Court Libre Total
19- Championnats du monde 2018 12
66.32
12
122.45
12
188.77
14- Jeux olympiques de 2018 11
69.40
12
124.23
13
193.63
22- Championnats des quatre continents 2018 4
65.25
3
119.73
3
184.98
28- CS Nebelhorn Trophy 2017 5
60.09
6
119.90
6
180.09
10- Championnats québécois d'été 2017 2
67.38
2
113.62
2
181.00
Saison 2016-2017
Date Événement Court Libre Total
- Championnats du monde 2017 14
64.52
15
105.13
15
169.65
19- Jeux asiatiques d'hiver de 2017 3
65.22
3
112.18
3
177.40
4- Trophée d'Asie 2016 2

51.16
1

92.99
1
144.15
Saison 2015-2016
Date Event SP FS Total
9- Cup of Tyrol 2016 3
53.64
3
106.39
3
160.03
16- Championnats des quatre continents 2016 8
53.83
7
103.41
7
157.24
27- CS Ice Challenge 2015 5
44.16
5

88.02
5

132.18
  • Leur meilleur score par année est mis en évidence en gras.

RéférencesModifier

  1. a et b (en) Union internationale de patinage, « Biography Tae Ok RYOM / Ju Sik KIM: 2019/2020 », sur Union internationale de patinage (consulté le )
  2. Philippe Mesmer, « Deux patineurs nord-coréens relancent la question de la participation de leur pays aux JO d’hiver », sur Le Monde, (consulté le )
  3. a b c et d Jean-Luc Ferré, « Le mystérieux couple de patineurs coréens », sur La Croix, (consulté le )
  4. a b c et d Clothilde Goujard, « A Montréal, le couple nord-coréen de patinage a gardé tout son mystère », sur Le Monde, (consulté le )
  5. AFP, « JO-2018: visa pour Pyeonchang via Montréal pour les patineurs nord-coréens », sur L'Express, (consulté le )
  6. a et b Thibauld Mathieu, « JO 2018 : Ryom Tae-ok et Kim Ju-sik, les visages de la Corée du Nord », sur Europe 1, (consulté le )
  7. a et b AFP, « Patinage: le couple nord-coréen en bronze au Quatre continents », sur RTL, (consulté le )
  8. AFP, « JO 2018: Les patineurs nord-coréens ont fait leur premier entraînement...sous les applaudissements », sur 20 minutes, (consulté le )
  9. AFP, « JO d'hiver de Pyeongchang : la Corée du Nord présentera 22 sportifs », sur France Info, (consulté le )
  10. Yohan Roblin, « JO de Pyeongchang : les patineurs nord-coréens font sensation pour leur premier entraînement », sur LCI, (consulté le )
  11. (en) Jessica Murphy, « The coach who helped North Korea's skaters qualify for the Olympics », sur BBC, (consulté le )
  12. Cyril Simon, « La Corée du Nord aux JO d’hiver : figuration ou réelles chances de médailles ? », sur Le Parisien, (consulté le )
  13. Pierre Godon, « Migrant ghanéen, patineurs nord-coréens, lugeur indien... Ces athlètes improbables présents aux JO de Pyeongchang », sur France Info, (consulté le )
  14. (ko) Kim Chang-geum, « 북한 렴대옥-김주식 13위 ‘역대 최고 성적 », sur Hankyoreh,‎ (consulté le )

AnnexesModifier