Kilomètre de Dourdan

Départ du kilomètre de Dourdan en 1903.
Le kilomètre de Dourdan en 1904: départ du mile départ arrêté.

Le kilomètre de Dourdan était une compétition automobile internationale de sprint française, organisée annuellement à Dourdan (au sud-ouest de Paris) au début du XXe siècle, pour des véhicules motorisés à deux et quatre roues. Elle se disputait entre octobre et novembre, grâce à Le Vélo, au Monde Sportif, et au Journal de l'Automobile.

HistoireModifier

De nombreux records mondiaux, de classe et absolus, furent battus à l'occasion de cette rencontre, sur une longue ligne droite entre Dourdan et Saint-Arnoult.

Le pesage préalable s'effectuait aux usines Gautreau.

Les courses étaient ouvertes, pour l'établissements de catégories et de classes, aux motocycles tiers de litre, de moins de 50, et de moins de 250 kilos, aux tricars, une et deux places, ainsi qu'aux voitures selon leur poids : voiturettes, voitures légères, et grosses voitures.

Elles se perpétuèrent peut-être jusqu'en 1908 ou 1909[1],[2].

PalmarèsModifier

Kilomètre départ lancéModifier

 
Léon Serpollet, Mme et Henri Fournier, au kilomètre de Dourdan en 1902.
Palmarès des voitures
Année Date Vainqueur Voiture Moyenne horaire/Temps
1902   Henri Fournier Mors Z Paris-Vienne 122,44 km/h, soit 29 s 2/5 (RM)
1902   Maurice Augières Mors Z Paris-Vienne 124,13 km/h, soit 29 s (RM)
1903   Arthur Duray Gobron-Brillié Paris-Madrid 136,363 km/h, soit 26 s 2/5 (RM)
1904   Paul Baras[3] Darracq 142,857 km/h, soit 25 s 1/5
1905   Clifford Earp[4] Napier 104 km/h, soit 34 s 3/5
1906   Algernon Lee Guiness Darracq 200 hp 180 km/h, soit 20 s (officieux RM*)

(* temps jugé par trop extraordinaire)

Palmarès des motocyclettes
Année Date Vainqueur Voiture Moyenne horaire/Temps
1903   Dominique Lamberjack Griffon V2 104,6 km/h, soit 34 s 1/5 (RM)
1904   Vincenzo Lanfranchi Peugeot V2 1 500 cm3 123,287 km/h, soit 29 s 1/5 (RM)
1905   Henri Cissac Peugeot V2 130,434 km/h, soit 27 s 3/5
1906   Giosuè Giuppone Peugeot II V2 128,571 km/h, soit 28 s

Mile départ arrêtéModifier

Palmarès des voitures
Année Date Vainqueur Voiture Temps
1905   Paul Bablot Berliet 1 min 12 s
1906   Louis Naudin Sizaire et Naudin 1 min 01 s 4
Palmarès des motocyclettes
Année Date Vainqueur Voiture Temps
1904   Vincenzo Lanfranchi Peugeot V2 1 500 cm3 57 s 4/5 (RM)
1905   Giosuè Giuppone Peugeot 1 min 17 s 3/5

RemarquesModifier

 
Le kilomètre de Deauville en septembre 1902.
 
Léon Serpollet vainqueur de sa troisième Coupe Rothschild en avril 1903, au kilomètre lancé de la promenade des anglais de Nice (à 130 km/h).
  • Le kilomètre de Deauville sur la terrasse de la ville (ou Coupe de l'Auto-Vélo) 1901 (vainqueur voitures Léon Serpollet, également sur le Mille arrêté), 1902 (vainqueur deux roues en août Jules Escoffier, sur Magnat-Debon-de Dion-Bouton[5], et en voiture en octobre Fernand Gabriel sur Mors, à 136,363 km/h, pour 26 s 2/5[6]), devenu 500 mètres en 1903 avec la particularité d'un départ et d'une arrivée arrêtés[7] (vainqueur deux roues en septembre Derny, sur Clément, et pour les voitures Jeandré sur Mors Z 90 hp type Paris-Madrid[8]), est au tout début des années 1900 l'une des deux autres courses de sprint française hors circuit ayant une renommée internationale (avec les Coupes Henri de Rothschild à Nice sur la promenade des anglais dans le cadre de la Semaine -ou Quinzaine- de Nice).
  • Dourdan accueille également pour les motocyclettes la première "Coupe internationale", officieux championnat du monde organisé par le Motocycle-Club de France le sur 268 kilomètres, avec la participation de l'Autriche, du Danemark, de l'Allemagne, de la Grande-Bretagne, et du pays organisateur. Cette édition est remportée par la France (vainqueur Léon Deme(e)ster, sur un circuit Saint-Arnoult-Dourdan-Etampes-Authan-Ablis-Saint-Arnoult à parcourir cinq fois. Elle débouche le de la même année au restaurant parisien Ledoyen sur la création de la Fédération internationale des Clubs Motocyclistes (FICM)[9]. Grâce à sa victoire, la France a le droit d'accueillir encore la seconde édition, toujours à Dourdan: vainqueur le tchèque Václav Vondřich (cs) (à l'époque autrichien), le  ; Deme(e)ster bien que troisième et dernier arrivé est disqualifié pour une aide jugée non réglementaire sur la ligne d'arrivée. Il s'était peu de jours auparavant imposé sur le trajet Ablis-Dourdan-Saint-Arnoult avec sa Griffon lors des Éliminatoires française de la seconde Coupe internationale, devant Guippone[10].

Notes et référencesModifier

  1. « DOURDAN (91) COURSE AUTOMOBILE sur Route de DOURDAN à SAINT-ARNOULT en 1909 » [JPG], sur i.ebayimg.com
  2. « DOURDAN- Course du Kilomètre et du Mille sur la Route de Dourdan à Saint Arnoult » [JPG], sur images-01.delcampe-static.net
  3. « Le kilomètre et le mile à Dourdan », Le Journal de Roubaix,‎ , p. 6 (lire en ligne [PDF])
  4. « Le mile et le kilomètre à Dourdan », Lyon-Sport,‎ , p. 2 (lire en ligne [PDF])
  5. « Histoire constructeur : Magnat-Debon » [php], sur LeRepaireDesMotards.com
  6. La Vie au Grand Air, 6 septembre 1902, p. 604
  7. La Vie au Grand Air, 18 septembre 1903, p. 671
  8. Le Sport Universel Illustré, 5 juillet 1903, p. 606
  9. « Première et deuxième Coupe Internationale, 1904 et 1905 », sur RacingMemo.free.fr
  10. Pierre Souvestre, Histoire de l'automobile, H. Dunod et E. Pinat, (ASIN B001BPBE58), p. 695

SourceModifier

  • Fond Jules Beau (tomes 23 (1903), 24 (1903/04), 28 (1904) et 32 (1906) - Gallica).

Article connexeModifier

Lien externeModifier