Kidira
Kidira
Administration
Pays Drapeau du Sénégal Sénégal
Région Tambacounda
Département Bakel
Maire
Mandat
Demba Niox Thiam
2014
Démographie
Gentilé Kidirois
Population 64 439 hab.
Géographie
Coordonnées 14° 28′ 00″ nord, 12° 13′ 00″ ouest
Altitude 35 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Sénégal
Voir sur la carte administrative du Sénégal
City locator 14.svg
Kidira
Géolocalisation sur la carte : Sénégal
Voir sur la carte topographique du Sénégal
City locator 14.svg
Kidira
Liens
Site web www.communekidira.com

Kidira est une localité frontalière du Sénégal oriental. Elle représente le principal point de passage vers le Mali.

HistoireModifier

Cette petite ville se trouve dans la région historique du Boundou, autrefois carrefour économique.

AdministrationModifier

Kidira faisait partie de la communauté rurale de Bélé (dont Bélé est le chef-lieu) au sein du département de Bakel, dans la région de Tambacounda.

Kidira est devenue une commune à part entière en [1].

GéographieModifier

Kidira est située à 692 km de la capitale Dakar par la route nationale 1 sur la rive gauche de la rivière Falémé, affluent du fleuve Sénégal, elle fait face à la localité de Diboli (en) sur la rive malienne.

Les localités les plus proches sont Sintiou Dioye, Seling, Wouro-himadou, Alahina, Diboly, Nayes.

Physique géologiqueModifier

PopulationModifier

Selon le PEPAM (Programme d'eau potable et d'assainissement du Millénaire), Kidira compterait 3 829 personnes et 415 ménages.

Beaucoup d'habitants sont peuls, mais d'autres groupes ethniques du Sénégal sont également représentés comme les soninkés et les bambaras.

Activités économiquesModifier

Les ressources locales proviennent principalement de l'élevage et de l'agriculture et surtout du commerce.

Gare ferroviaire sur la ligne reliant Dakar à Bamako, la localité n'était pas facilement accessible par la route, même si le tronçon Kidira-Kayes a été récemment bitumé. Les touristes y sont peu nombreux.

Notes et référencesModifier

  1. (fr) Décret no 2008-748 du 10 juillet 2008 portant création de communes dans les régions de Fatick, Kaffrine, Kaolack, Kédougou, Kolda, Louga, Matam, Saint-Louis, Sédhiou, Tambacounda, Thiès et Ziguinchor, Journal officiel de la République du Sénégal, no 6446 du 31 décembre 2008

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • J. Valenza, Étude des pâturages naturels du Ferlo Boundou (zone Matam-Kidira-Tambacounda) (République du Sénégal), Institut d'élevage et de médecine vétérinaire des pays tropicaux : Délégation générale à la Recherche scientifique et technique, Institut sénégalais de recherches agricoles, Laboratoire national de l'élevage et de recherches vétérinaires, 1977
  • M. Villenauve, « L'accident Bissau-Kidira-Kayes et ses prolongements en Afrique de l'Ouest. Trait structural majeur du Précambrien au Mésozoïque », Comptes rendus de l'Académie des sciences, Série 2, 1986, vol. 303, no 14, p. 1345-1348

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :