Khéty Ier

Khéti Ier
Image illustrative de l’article Khéty Ier
Braséro au nom de Meribrê Khety - Musée du Louvre
Période Première Période intermédiaire
Dynastie IXe ou Xe dynastie
Fonction roi
Successeur Merikarê ?

Meribrê Khety était un roi héracléopolitain de la IXe ou de la Xe dynastie, pendant la Première Période intermédiaire. Il régnait à partir d’Héracléopolis en Haute-Égypte (20e nome).

AttestationsModifier

 
Dessin d'une baguette en ébène où se trouve inscrite la titulature complète de Meribrê Khety.

Comme son nom n'est pas mentionné dans le canon royal de Turin (très abîmé là où sont situées les IXe et Xe dynasties), ce souverain n'est connu que par quelques objets :

  • une sorte de brasero ou de panier en cuivre provenant d'une tombe près d'Assiout (trouvé avec une palette de scribe portant le nom du roi Merikarê) et maintenant exposé au Musée du Louvre ;
  • une baguette en ébène trouvé à Meir maintenant au Musée égyptien du Caire (JE 42835) ;
  • un fragment de cercueil en ivoire de Licht et quelques autres trouvailles mineures[1],[2].

Grâce à ces quelques monuments, le titulature de Meribrê Khety est le plus complet parmi les roi connus de cette période.

RègneModifier

Certains chercheurs[1],[2],[3],[4] pensent que Meribrê Khety est le fondateur de la IXe dynastie, un nomarque héracléopolitain qui a rassemblé assez d'autorité pour se revendiquer comme le successeur légitime des rois de l'Ancien Empire. Il semble que Meribrê Khety ait régné sur ses voisins nomarques avec une poigne de fer, et c'est probablement pour cette raison qu'à une époque ultérieure, ce souverain est devenu l'infâme Achtoes[2] de Manéthon, un roi tyran qui est devenu fou puis a été tué par un crocodile.

D'autres égyptologues, comme Jürgen von Beckerath[5], pensent au contraire que Meribrê Khety a régné vers la fin de la Xe dynastie suivante, peu avant le roi Merikarê.

En raison des opinions divergentes des chercheurs, il est difficile de dater le règne de Meribrê Khety avec certitude. S'il était vraiment le fondateur de la IXe dynastie, son règne aurait dû conventionnellement commencer vers 2160 avant J.-C.[6], alors que dans le second cas, son règne aurait dû commencer environ un siècle plus tard.

TitulatureModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b Alan Gardiner, Egypt of the Pharaohs. An introduction, Oxford University Press, 1961, p. 112.
  2. a b et c William C. Hayes, in The Cambridge Ancient History, vol 1, part 2, 1971 (2008), Cambridge University Press, (ISBN 0-521-07791-5), p. 464.
  3. Flinders Petrie, A History of Egypt from the Earliest Times to the XVIth Dynasty (1897), p. 114–15.
  4. Nicolas Grimal, A History of Ancient Egypt, Oxford, Blackwell Books, 1992, p. 140.
  5. Jürgen von Beckerath, Handbuch der Ägyptischen Königsnamen, 2nd edition, Mainz, 1999, p. 74.
  6. William C. Hayes, op. cit., p. 996.