Kernel Patch Protection

Kernel Patch Protection (KPP), connu aussi sous le nom de PatchGuard, est une fonctionnalité des éditions x64 de Microsoft Windows qui offre une protection contre la mise à jour du noyau du système d'exploitation.

Cette fonctionnalité a été pour la première fois introduite dans les éditions x64 de Windows XP et Windows Server 2003[1].

Liens externesModifier

RéférencesModifier