Ouvrir le menu principal
Kenji Doihara
Kenji Doihara.jpg
Kenji Doihara
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
TokyoVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
土肥原賢二Voir et modifier les données sur Wikidata
Surnom
Lawrence de MandchourieVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Apostasie de foi catholique (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Arme
Grade militaire
Général (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conflits
Commandement
Condamné pour

Kenji Doihara (土肥原 賢二, Doihara Kenji?) ( - ) est un général de l'armée impériale japonaise durant la Seconde Guerre mondiale.

CarrièreModifier

Il joue un rôle important dans l'invasion japonaise de la Mandchourie pendant laquelle il gagne le surnom de « Lawrence de Mandchourie » (en référence à Lawrence d'Arabie), sobriquet assez mal choisi vu ses (ex)actions envers le peuple chinois[1].

En tant qu'officier de renseignement de premier plan, il joue un rôle clé dans les machinations japonaises qui conduisent à l'occupation de vastes régions de la Chine, à la déstabilisation du pays et à la désintégration de la structure traditionnelle chinoise pour réduire sa résistance aux plans japonais en utilisant des méthodes clandestines très controversées. Il devient ainsi le cerveau du trafic de drogue en Mandchourie (en) et le vrai patron et financier de toutes les activités de la pègre et des bas-fonds en Chine.

Condamné après guerre pour crime de guerre lors du Tribunal militaire international pour l'Extrême-Orient, il est exécuté par pendaison en 1948.

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Jamie Bisher, White Terror: Cossack Warlords of the Trans-Siberian, Routledge, (ISBN 0-714-65690-9), p. 359