Kenin

troisième des cinq castes inférieures du système ritsuryō japonais

Les kenin (家人?, « personne de la maison ») constituent la troisième des cinq castes inférieures du système ritsuryō japonais[1]. Domestique privé, un kenin possède un meilleur statut social qu'un esclave (shinuhi (私 奴婢?)), il peut être transmis par héritage mais ne peut être vendu, il peut participer à la vie de la famille et en avoir une en propre[1].

Le terme peut aussi être synonyme de gokenin[1]. Les gokenin sont vassaux du shogun durant les shogunats de Kamakura, Ashikaga et Tokugawa[1]. La signification du terme évolue dans le temps, de sorte que sa signification exacte dépend de la période historique.

Notes et référencesModifier

  • Iwanami, Kōjien (広辞苑?), dictionnaire japonais, 5e édition, 2000, version CD.
  1. a b c et d Iwanami, Kōjien.