Ouvrir le menu principal

Keiko Ichiguchi

dessinateur japonais
Keiko Ichiguchi
KeikoIchiguchi in Japan.jpg
Keiko Ichiguchi
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
市口桂子Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Conjoint

Keiko Ichiguchi (市口桂子?), née le à Osaka, est une mangaka japonaise, auteur de shōjo manga. Elle vit et travaille à Bologne, en Italie.

BiographieModifier

Adolescente, elle est férue de manga, particulièrement de shōjo, et est une inconditionnelle de Ryoko Takahashi. Elle dessine pour son plaisir, et publie régulièrement ses productions dans des fanzines (notamment quelques one-shots de Captain Tsubasa).

Après avoir remporté, en 1988, le prix « jeunes talents » de la maison d'édition Shogakukan (ce qui lui permet de financer un voyage en Italie), Keiko Ichiguchi adopte le pseudonyme de Keiko Sakisaka et commence à publier ses shôjos, prépubliés chez bessatsu Shōjo Comic, pour le compte de Shogakukan. Parallèlement, elle rédige quelques récits pour la radio, et pour la revue Palet.

En 1993, elle s'installe à Bologne en Italie, et y crée des manga publiés par Kappa Edizioni et, simultanément, par Kōdansha (à partir de 1997). Elle y épouse le dessinateur italien Andrea Venturi.

En 2003, par ailleurs, elle publie au Japon, chez Hakusuisha, un essai consacré à la ville de Florence.

L'année suivante, elle lance L'Hymne aux jeunes filles, une revue trimestrielles qui lui est consacrée, et dans laquelle elles publie quelques manga, notamment Peach !, et quelques études de sa composition sur le Japon et sa culture (sachant que la revue paraît en Italie).

PublicationsModifier

MangaModifier

Sous le pseudonyme de Keiko SakisakaModifier

  • Lucia, 1990.
  • Otometachi no Sanka (Hymne aux jeunes filles), 1991.
  • Me o Aketa Mamade (Avec les yeux ouverts), 1991.

Sous le nom de Keiko IchiguchiModifier

AutresModifier

Notes et référencesModifier