Keïta Rokiatou N'Diaye

femme politique malienne

Keïta Rokiatou N'Diaye, née le à Bamako, est une femme politique et géographe malienne. Première femme malienne professeur de l'enseignement supérieur et première doctorante malienne en géographie, elle a notamment été directrice de Cabinet du président de la République de 1992 à 1994 et ministre de la Santé de 2002 à 2004.

BiographieModifier

Keïta Rokiatou N'Diaye étudie au lycée Terrasson de Fougères, à l'université de Dakar puis à l'université de Strasbourg[1]. Elle est professeur de géographie à l'École nationale d'administration de Bamako de 1966 à 1969 et à l'école normale supérieure de Bamako de 1968 à 1978. Entre-temps, elle obtient son doctorat en géographie en 1971 à Strasbourg[2].

Elle est ensuite experte consultante de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture à Accra avant de devenir directrice de Cabinet du président de la République Alpha Oumar Konaré de 1992 à 1994. Elle milite dans l'Association des Elèves et Stagiaires Maliens en France (AESMEF) et à la Fédération des étudiants d'Afrique noire en France[2].

Elle fait partie de l'Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice jusqu'en juin 2001 ; elle est l'une des fondatrices du Rassemblement pour le Mali. Elle intègre le gouvernement Ahmed Mohamed ag Hamani, devenant ministre de la Santé du 16 octobre 2002 au 2 mai 2004[2].

FamilleModifier

Elle est la sœur d'Issa N'Diaye, professeur de philosophie et ministre de l'Éducation nationale de 1991 à 1992 et ministre de la Culture et de la Recherche scientifique de 1992 à 1993[2].

RéférencesModifier

  1. « Rokiatou N'Diaye, première femme malienne d'enseignement supérieur », Sadio Mag,‎ , p. 10 (ISSN 1987-1082)
  2. a b c et d Aujourd'hui-Mali, « En 57 ans d’indépendance : Le Mali a connu 57 femmes ministres | maliweb.net », (consulté le 8 octobre 2020)