Kazy Lambist

compositeur français de musique électronique
Kazy Lambist
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical electro pop, electro chill, Indie pop, French touch
Années actives Depuis 2011
Labels Opening Light, Cinq 7, Wagram Music
Influences Phoenix, Air, Metronomy, Gainsbourg, Duke Ellington, Daft Punk, Sebastien Tellier, Bonobo
Site officiel https://kazylambist.com
Composition du groupe
Membres Arthur Dubreucq, Lara Pitten (Amouë), Amaury Giraud
Anciens membres LC Elo, Svoe

Kazy Lambist, de son vrai nom Arthur Dubreucq[1], est un auteur-compositeur-interprète français né en 1992 à Montpellier[2],[3],[4],[5].

BiographieModifier

2010 - 2015 : les débutsModifier

Arthur Dubreucq est né en 1992 à Montpellier, en France. Enfant, il pratique pendant sept ans le piano classique avec une professeure particulière[6],[7]. Adolescent, il apprend la guitare et joue dans un groupe de rock[6],[7].

À l'âge de 17 ans, il part pour un an à Smithers, en Colombie-Britannique, au Canada, dans le cadre d'un échange scolaire ; il y intègre un groupe de jazz dans lequel il joue de la guitare[6],[7]. C'est à cette période qu'il adopte le pseudonyme de Kazy Lambist, du nom d'un alcool local[6]. Cette expérience forte agit comme un déclic. Ne pouvant chanter du fait de son niveau d’anglais encore insuffisant à l’époque, il décide de faire des boucles à partir des instruments et découvre alors un peu plus les possibilités offertes par les machines et le logiciel de son. De là vient peu à peu son goût pour l’électro qu’il développera en France. 

A son retour, ses compositions prennent un tour concret avec la mise en ligne dès 2011 de titres sur SoundCloud afin de les partager avec ses amis. Sur leurs conseils insistants, il contacte Radio Nova qui valide l’idée et diffuse l’un de ses titres, Headson (feat. LC Elo). Un clip est tourné dans la foulée de façon artisanale sur les fonds personnels de l’artiste.

En 2013-2014, tournant important, il amorce sa collaboration avec Lara Pitten aka Amouë comme interprète et avec Amaury Giraud comme bassiste. Montpelliérains comme lui, Amouë, devenue depuis sa chanteuse fétiche, et Amaury, multi-instrumentiste, l’accompagnent systématiquement en concert. Cette époque est marquée par la composition de deux singles, Big Fish et Doing Yoga. Ces deux titres donnent une nouvelle dimension au groupe d’autant que le label Opening Light s’y intéresse.

2015 - 2018 : la révélationModifier

Véritablement adopté par Radio Nova, son titre Doing Yoga passe sur les ondes de façon régulière et devient son titre signature.

Les Inrockuptibles le suivent également de près : convié au concours les inRocks Lab 2015, Kazy Lambist se présente aux auditions régionales au Rockstore à Montpellier le 26 mars puis enchaîne avec l’épreuve de sélection des finalistes à la Gaîté-Lyrique. Admis en finale, celle-ci se déroule à Paris le 19 septembre (salle du Trianon) ; Kazy Lambist remporte le prix du public de la douzième édition des inRocks Lab ce qui contribue à le mettre davantage en lumière. A cette occasion, il chante On You, son nouveau single, qui par la suite est largement diffusé par Virgin Radio. La même année, Kazy Lambist est reçu sur France 5 dans l’émission C à vous en avril puis sur Canal+ au Le Petit Journal en octobre. Il est encensé par le réalisateur oscarisé Guillermo del Toro et la réalisatrice anglaise Ana Lily Amirpour.

Outre la victoire aux inRocks Lab, cette réussite se concrétise par la sortie en 2016 d’un premier EP, The Coast, en format numérique et sous vinyle le 13 mai puis en CD le 26 aout. Comptant 6 titres, ce mini album est produit par le label Cinq 7. On You est bien sûr le titre phare de ce premier EP, morceau rapidement accompagné d’un clip diffusé sur YouTube qui comptabilise aujourd’hui plus d’1,5 million de vues. A l’occasion de la sortie de cet EP, Kazy Lambist est convié par Virgin Radio pour un live vidéo. Il entame alors une première tournée en France et pour quelques dates à l’étranger : concert à La Maroquinerie (juillet 2016), Istanbul, Tel Aviv

Fin 2016, Kazy Lambist sort un nouveau single, On fire à la demande du Perchoir ; ce bar branché de quartier de Ménilmontant, nid de la scène émergente française, enregistre une première compilation, Ten Birds, et a sélectionné a cet effet dix jeunes artistes dont Kazy Lambist. Ce titre sera remixé en 2018 par l'artiste électro Saint Michel.

2017 est une année de transition et de préparation d’un album.

2018 : la confirmationModifier

Un deuxième EP, The City, sort le 26 février 2018 sous format numérique. Produit par le label Cinq 7, il compte 4 titres dont Love Song, en collaboration avec Glasses, moitié du groupe Sage, mais aussi Annecy, carte postale douce et mélancolique sur les souvenirs heureux de l’enfance. Kazy Lambist assure quelques dates de concert ; ainsi, en avril, il passe à La Gaîté Lyrique à Paris et au Rockstore à Montpellier.

Le créateur Jean-Charles de Castelbajac qui apprécie son travail lui propose une collaboration ; Kazy Lambist compose la bande sonore de Dessin-Destin, l’exposition de JCDC à La Panacée de Montpellier, ce projet débouchant sur un vinyle dont JCDC a dessiné la pochette à l’occasion du Disquaire Day. Le Montpelliérain n’a que 25 ans.

Son premier album, 33000 Ft., sort le 8 juin 2018 en format CD et vinyle; produit une nouvelle fois par Cinq 7, il compte 15 titres dont 3 interludes. On retrouve 3 des 4 titres de l’EP et de nouvelles créations : Away, Orion, Do You, The Essential, Shutdown… L’ambition de Kazy Lambist en général et avec cet album en particulier est de faire voyager les gens ; d’où le titre de l’album (33000 Ft. est l’altitude de croisière des longs courriers) mais aussi le symbole du coquillage figurant sur la pochette des EP précédents. Par ailleurs, Arthur Dubreucq est lui-même fan d’aviation. Kazy Lambist est l’invité du Figaro Live Musique le 27 juin 2018, reçu par la TV Wéo Hauts de France et Laurent Dereux. Il lance une nouvelle tournée en France et en Europe, à l'occassion de laquelle il enregistre le titre Work avec la chanteuse portugaise Pongo. La tournée se termine par Le Trianon à Paris le 28 novembre 2018. La même année, Love Song est remixé par Kid Francescoli.

En 2019, paraît un nouveau single, « Tous les jours », en collaboration avec le saxophoniste Jowee Omicil et l’habituelle Amouë.

Un nouvel EP, Sky Kiss, sort le 7 février 2020. Comptant 4 titres, il marque les retrouvailles de Kazy Lambist et du producteur Glasses, un fidèle de l’univers de Kazy Lambist, qui apporte sa marque aux deux premiers titres notamment à « Oh My God », titre phare de l’EP. Oh My God est remixé par S+C+A+R+R dès sa sortie. L’EP est également marqué par la voix d'Amouë créditée d’un titre (Dei) mais aussi par une collaboration avec Jean-Benoît Dunckel du groupe Air pour le titre Sky Kiss.

DiscographieModifier

AlbumsModifier

EP, singles, compilationsModifier

EP

Singles

  • 2011 : Headson (feat. LC Elo)
  • 2014 : Big Fish (feat. Amouë)
  • 2015 : Doing Yoga
  • 2015 : On You
  • 2016 : On Fire
  • 2017 : Be Yourself
  • 2017 : Be Yourself (extended mix)
  • 2017 : The essential
  • 2017 : Shutdown
  • 2018 : Work (feat. Pongo)
  • 2019 : Tous les jours (feat. Jowee Omicil et Amouë)
  • 2020 : A Night In The Box

Titres diffusés sur SoundCloud

  • 2010 : Nuit d'hiver
  • 2011 : Headson
  • 2012 : My chérie d'amour

...


Compilations ...

RemixesModifier

FilmographieModifier

ClipsModifier

Album ou EP Titre Mise en ligne Réalisation
Single Headson Anti Premier Records
Single Big Fish Atelier K-Plan - Jean-Charles Charavin
Doing Yoga Doing Yoga Opening Light (support : Le Point)
The Coast On You Atelier K-Plan - Jean-Charles Charavin
The City Be Yourself Thomas Bercheux @ Hek - Mateusz Bialecki
33000 Ft. Love Song INCENDIE Films - Jean-Charles Charavin
33000 Ft. Annecy MOON Films - Mateusz Bialecki
Single Tous les jours Left Production - Alejo Restrepo
Sky Kiss Oh my God Marnie Production - Le Crabe

SessionsModifier

  •  : Tennessee Studios de Montpellier (Sick of Roaming) ;
  •  : Virgin Radio (All I wanna do, On You) ;
  •  : Figaro Live Music (Love Song, The Essential) ;

DistinctionsModifier

  • Lauréat du prix du public découvertes des Inrocks Lab 2015

Notes et référencesModifier

  1. Abigaïl Aïnouz, « Nage libre avec les productions solaires et chahutées de Kazy Lambist », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 27 mars 2020)
  2. L.D., « Coup de coeur. «Be Yourself» de Kazy Lambist », sur Le Parisien, (consulté le 27 mars 2020)
  3. Christian Larrède, « Kazy Lambist défie la gravité avec "33 000 FT.", un premier album renversant », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 27 mars 2020)
  4. Marie Pujolas, « Kazy Lambist, nouveau phénomène de la scène électro », sur France Info, (consulté le 27 mars 2020)
  5. Raphaëlle Berlanda-Beauvallet, « Kazy Lambist dévoile son EP “Sky Kiss” », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 27 mars 2020)
  6. a b c et d Tanneguy de Kerpoisson, « Retenez bien son nom : Kazy Lambist », sur Le Parisien, (consulté le 3 juin 2020)
  7. a b et c Cédric Nithard, « Kazy Lambist : le chanteur montpelliérain qui monte », sur Actu, (consulté le 3 juin 2020)

Liens externesModifier