Kazuyoshi Miura

joueur de football japonais

Kazuyoshi Miura
Image illustrative de l’article Kazuyoshi Miura
Miura avec le Yokohama FC en 2012.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Japon Yokohama FC
Numéro 11
Biographie
Nationalité Drapeau : Japon Japonais
Naissance (53 ans)
Lieu Shizuoka (Japon)
Taille 1,77 m (5 10)
Surnom King Kazu
Poste Attaquant
Pied fort Ambidextre
Parcours junior
Années Club
1973-1979Drapeau : Japon Jonai FC
1979-1982Drapeau : Japon Jōnai Junior
1982Drapeau : Japon Shizuoka Gakuen
1982-1986Drapeau : Brésil CA Juventus
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1986Drapeau : Brésil Santos FC002 00(0)
1986 Drapeau : Brésil SE Palmeiras025 00(2)
1986Drapeau : Brésil SE Matsubara005 00(1)
1987Drapeau : Brésil CR Brasil004 00(0)
1987-1988Drapeau : Brésil XV de Jaú025 00(2)
1989Drapeau : Brésil Coritiba FC021 00(2)
1990Drapeau : Brésil Santos FC011 00(3)
1990-1998Drapeau : Japon Verdy Kawasaki253 (133)
1994-1995 Drapeau : Italie Genoa CFC022 00(1)
1999Drapeau : Croatie Croatia Zagreb012 00(0)
1999-2000Drapeau : Japon Kyoto Sanga051 0(24)
2001-2005Drapeau : Japon Vissel Kobe128 0(29)
2005-Drapeau : Japon Yokohama FC291 0(27)
2005 Drapeau : Australie Sydney FC006 00(2)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1990-2000Drapeau : Japon Japon089 0(55)
2012Drapeau : Japon Japon futsal 006 00(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 23 septembre 2020

Kazuyoshi Miura (三浦知良 Miura Kazuyoshi), né le à Shizuoka, est un footballeur international japonais, évoluant au poste d'attaquant.

Au Japon, il est surnommè « King Kazu ». Dès sa jeunesse, Kazuyoshi Miura a inspiré le personnage de Tsubasa Ohzora héros du très réputé manga Olive et Tom (Captain Tsubasa)[1].

Kazuyoshi Miura est l'un des rares joueurs ayant évolué sur quatre continents différents, à l'instar de Rivaldo ou de son compatriote Keisuke Honda. Il détient le record du footballeur professionnel le plus âgé, ainsi que du buteur professionnel le plus âgé (50 ans et 14 jours).

BiographieModifier

Naissance, jeunesse et formationModifier

Kazuyoshi Miura naît le à Shizuoka. Il est le fils de Nobuo Naya et de Yumiko Miura. Il hérite à la naissance du prénom de son grand-père. Il a décidé de prendre le nom de sa mère puisque son père, entretenait des liens étroits avec les Yakuza[2].

Il commence le football en 1973 au Jonai FC, club alors entraîné par son oncle, Tetsuji Miura. Il intègre en 1979 l'équipe du lycée Jonai de Shizuoka, puis 1982 il rejoint l'équipe du lycée Gakuen de Shizuoka. Il quitte le pays du soleil levant à l'âge de 15 ans à destination du Brésil, le pays du football. Puis, il intègre le centre de formation du Clube Atlético Juventus en 1982, alors qu’il ne parle pas un mot de portugais. C’est forcement compliqué mais il s’accroche et son talent se développe. Le grand Santos FC le repère et le récupère.

Début de carrière au Brésil (1986-1990)Modifier

En , Kazuyoshi Miura signe son premier contrat professionnel avec Santos FC et devient le premier joueur japonais à devenir professionnel hors du pays. Puis, il rejoint Palmeiras. Kazuyoshi Miura inscrit 2 buts en 27 matchs pour sa première saison professionnelle. C’est en arrivant au club du XV de Jaú à la fin 1987 qu’il va prendre de l’envergure et vraiment se faire remarquer. Le , il marque son premier but en Campeonato Paulista face à Corinthians (victoire 3-2).

La saison suivante il s’engage avec Coritiba FC avant de retourner une deuxième fois à Santos. Sa progression n’est pas passée inaperçue au Japon où il est désormais perçu comme la star du football[3]. Kazuyoshi Miura inscrit 7 buts en 59 matchs en Série A.

Retour au Japon puis prêt à Genoa (1990-1998)Modifier

Kazuyoshi Miura signe en 1990 pour le Yomiuri FC, auréolé d'un statut de star. C’est également peu après son retour au Japon qu’il découvre la sélection nationale. Il gagne les deux derniers titres de la Japan Soccer League avant la fondation officielle de la J.League en 1992. Le club change de nom et devient le Verdy Kawasaki. En 1993, toutes les discothèques du Japon dansaient la « Kazu dance », inspirée des célébrations de buts du joueur[4]. il remporte les deux premiers titres de champions de J League en 1993 et 1994. Il est nommé joueur de l’année pour la saison inaugurale et footballeur asiatique de l'année.

Autant de succès ont attiré l'attention du football européen, et le Genoa fait de lui le premier footballeur japonais à fouler les pelouses de Serie A. Lors de son premier match, contre l'AC Milan, Franco Baresi lui a cassé la cloison nasale et il a dû être évacué à l'hôpital. Au final ce prêt ne sera pas un franc succès avec 21 rencontres et n'a marqué qu'un seul but, lors du derby contre la Sampdoria. « Gagner le derby grâce à mon but a été une joie intense, j'ai encore en mémoire cette émotion intense », se souvenait-il dans la Gazzetta dello Sport.

Il retourne au Verdy à l’été 1995. Il va joué jusqu’en 1998 mais les résultats ne sont plus à la hauteur des premières saisons de J.League. La victoire en coupe de l’Empereur en 1996 est le dernier trophée gagné par King Kazu avec le club qui deviendra quelques années plus tard l’actuel Tokyo Verdy.

Court passage à Zagreb (1999)Modifier

Il retente sa chance en Europe en , où il rejoint le Croatia Zagreb qui évolue en Prva HNL. Il n'y a pas rencontré plus d'opportunités de développer son jeu électrique ni de montrer son instinct de renard des surfaces. Il a disputé douze rencontres en championnat. En il retourne au Japon après un essai non concluant en Angleterre à Bournemouth.

Kyoto Sanga puis Vissel Kobe (1999-2005)Modifier

En , il rejoint le Kyoto Purple Sanga évoluant en J1 League. Le il inscrit son 100e but en J1 League contre le Vissel Kobe[5]. Il marque 21 buts en une saison et demie avant de signer pour le Vissel Kobe. Passage globalement mitigé à Kobe si ce n’est sa première saison qui fut vraiment réussie. L’âge fait son œuvre, il est alors un simple remplaçant et ses minutes de jeu baissent de plus en plus.

Fin de sa carrière à Yokohama FC (depuis 2005)Modifier

Âgé de 38 ans, il rebondit ensuite au Yokohama FC, mais est rapidement prêté en Australie, à Sydney. Le prêt dure 3 mois, le joueur est de retour à Yokohama début 2006, où il remporte la deuxième division et son club est promu pour la toute première fois en première division. Le il devient le joueur le plus vieux ayant évolué en J.League 2 à l'âge de 47 ans, 5 mois et 22 jours en rentrant à la 88e minute de jeu lors de la victoire 4 buts à 2 du Yokohama FC contre le Kamatamare Sanuki. Le , à l'âge de 50 ans et 14 jours, il bat le record du plus vieux buteur du championnat japonais et offre la victoire à son équipe (1-0), une semaine après avoir battu le record de longévité détenu par Stanley Matthews (50 ans, en championnat d'Angleterre). « King Kazu » inscrit un peu plus son nom dans la légende du football[6],[7].

En entrant en jeu face au Sagan Tosu en Coupe de la Ligue le , Miura devient, à 53 ans, le footballeur le plus âgé ayant pris part à un match professionnel, devançant Stanley Matthews[8]. Le suivant, le quinquagénaire est titulaire et capitaine lors de la 18e journée de J.League contre le Kawasaki Frontale, treize ans après son dernier match dans ce championnat[9],[10]. Il devient ainsi le plus vieux joueur à prendre part à un match de l'élite japonaise à l'âge de 53 ans, 6 mois et 28 jours[10]. Le précédent plus vieux joueur à avoir été titulaire en J-League était Masashi Nakayama, en 2012, alors qu'il était âgé de 45 ans[11].

Carrière internationaleModifier

L’équipe du Japon (1990-2000)Modifier

Kazuyoshi Miura est convoqué pour la première fois par le sélectionneur national Kenzō Yokoyama pour une rencontre des Jeux asiatiques de 1990 (en) face au Bangladesh le (victoire 3-0)[12].

Le , il inscrit son premier but en sélection contre la Corée du Nord, lors de la Dynasty Cup 1992 (victoire 4-1)[13]. Puis, en , il fait partie des 20 appelés par le sélectionneur national Hans Ooft pour la Coupe d'Asie 1992. Lors de ce tournoi, il joue cinq matchs et inscrit un but face à l'Iran (victoire 1-0)[14]. Le , il devient champion d'Asie après la victoire en finale face à l'Arabie saoudite (1-0)[15].

Le , il inscrit son premier doublé en sélection contre les États-Unis, lors de la Kirin Cup 1993 (victoire 3-1)[16]. Le , il inscrit son premier quadruplé en sélection face au Bangladesh, lors des éliminatoires de la Coupe du monde 1994, lors d'une large victoire de 8-0 des Japonais[17].

En 1995, il dispute la Coupe des confédérations. Lors de ce tournoi, il joue deux matchs et inscrit un but face à l'Argentine (défaite 5-1)[18]. Le Japon est éliminée au premier tour. Par la suite, en 1996, il dispute pour la seconde fois la Coupe d'Asie. Lors de ce tournoi, il joue quatre matchs et inscrit un but face à l'Ouzbékistan (victoire 4-0)[19]. Le Japon s'incline en quart de finale face au Koweït.

Le , il inscrit son seul sextuplé en sélection contre Macao, lors des éliminatoires de la Coupe du monde 1998, lors d'une large victoire de 10-0 des Japonais[20],[21]. Le , il inscrit son deuxième quadruplé contre l'Ouzbékistan, lors des éliminatoires de la Coupe du monde 1998 (victoire 6-3)[22].

Son absence en France en 1998 est plus inexplicable. Le sélectionneur Takeshi Okada l'a écarté de la liste. Okada est un fanatique de la discipline et de la tradition, et considérait que la vedette n'était qu'un « Brésilien excentrique ». Ne pas être du voyage pour la France a été un coup de massue qui l'a définitivement éloigné de la sélection. Il reçoit sa dernière sélection le contre la Jamaïque, où il inscrit son cinquante-cinquième but en sélection (victoire 4-0)[23].

Kazuyoshi Miura compte 89 sélections et 55 buts avec l'équipe du Japon entre 1990 et 2000[24],[25]. Il est le deuxième meilleur buteur de tous les temps de la sélection nationale japonaise derrière Kunishige Kamamoto.

L’équipe du Japon de futsal (2012)Modifier

Le , âgé de 45 ans, Kazuyoshi Miura fait ses débuts en sélection japonaise de futsal lors d'un match nul de 3–3 contre le Brésil[26]. Lors sa deuxième sélection, il inscrit son premier but lors d'une victoire 3-1 contre l'Ukraine[27]. Par la suite, il dispute pour la première fois la Coupe du monde de futsal[28]. Lors de ce tournoi, il joue quatre matchs. Le Japon s'incline en huitième de finale face à l'Ukraine.

StatistiquesModifier

Statistiques détailléesModifier

Statistiques de Kazuyoshi Miura au 24 septembre 2020
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Ligue régionale Coupe du monde des clubs Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B M B
1986   Santos FC Série A 2 0 - - - - - - - - - - - - - 2 0
1986   SE Palmeiras Série A 25 2 - - - - - - - - - - - - - 25 2
1987   SE Matsubara - - - - - - - - - 5 1 - - 5 1
1987   CRB Série B 4 0 - - - - - - - - - - - - - 4 0
1988   XV de Jaú - - - - - - - - - 25 2 - - 25 2
1988   Coritiba FC Série A 14 1 - - - - - - - - - - - - - 14 1
1989   Coritiba FC Série A 7 1 - - - - - - - - - - - - - 7 1
1990   Santos FC Série A 11 3 - - - - - - - - - - - - - 11 3
Sous-total 63 7 0 0 0 0 0 0 - 0 0 30 3 0 0 93 10
1990-1991   Yomiuri FC JSL 18 3 2 1 1 0 - - - - - - - - - 21 4
1991-1992   Yomiuri FC JSL 21 6 5 3 5 2 - - CC - - - - - - 31 11
1992   Verdy Kawasaki J.League 5 1 10 10 - - - - - - - - - 15 11
1993   Verdy Kawasaki J.League 36 20 3 3 1 0 - - CC - - - - - - 40 23
1994   Verdy Kawasaki J.League 22 16 - - - - 1 0 CC+SB - - - - - - 23 16
1995   Verdy Kawasaki J.League 26 23 2 0 - - - - CC+SB - - - - - - 28 23
1996   Verdy Kawasaki J.League 27 23 5 4 6 2 - - - - - - - - - 38 29
1997   Verdy Kawasaki J.League 14 4 2 1 - - 1 0 - - - - - - - 17 5
1998   Verdy Kawasaki J.League 28 5 3 2 - - - - CWC - - - - - - 31 7
Sous-total 192 100 27 15 23 14 2 0 - 0 0 0 0 0 0 244 129
1994-1995   Genoa CFC (prêt) Serie A 21 1 1 0 - - - - - - - - - - - 22 1
Sous-total 21 1 1 0 0 0 0 0 - 0 0 0 0 0 0 22 1
1998-1999   Croatia Zagreb Prva HNL 12 0 - - - - - - - - - - - - - 12 0
Sous-total 12 0 0 0 0 0 0 0 - 0 0 0 0 0 0 12 0
1999   Kyoto Purple Sanga J1 League 11 4 2 1 - - - - - - - - - - - 13 5
2000   Kyoto Purple Sanga J1 League 30 17 1 0 7 2 - - - - - - - - - 38 19
Sous-total 41 21 3 1 7 2 0 0 - 0 0 0 0 0 0 51 24
2001   Vissel Kobe J1 League 29 11 2 0 3 2 - - - - - - - - - 34 13
2002   Vissel Kobe J1 League 17 3 - - 1 0 - - - - - - - - - 18 3
2003   Vissel Kobe J1 League 24 4 3 2 4 0 - - - - - - - - - 31 6
2004   Vissel Kobe J1 League 21 4 - - 5 0 - - - - - - - - - 26 4
2005   Vissel Kobe J1 League 12 2 - - 6 1 - - - - - - - - - 18 3
Sous-total 103 24 5 2 19 3 0 0 - 0 0 0 0 0 0 127 29
2005   Yokohama FC J2 League 16 4 1 0 - - - - - - - - - - - 17 4
2006   Yokohama FC J2 League 39 6 - - - - - - - - - - - - - 39 6
2007   Yokohama FC J1 League 24 3 2 0 4 0 - - - - - - - - - 30 3
2008   Yokohama FC J2 League 30 1 2 0 - - - - - - - - - - - 32 1
2009   Yokohama FC J2 League 30 1 - - - - - - - - - - - - - 30 1
2010   Yokohama FC J2 League 10 3 - - - - - - - - - - - - - 10 3
2011   Yokohama FC J2 League 30 0 1 0 - - - - - - - - - - - 31 0
2012   Yokohama FC J2 League 14 1 - - - - - - - - - - - - - 14 1
2013   Yokohama FC J2 League 18 2 - - - - - - - - - - - - - 18 2
2014   Yokohama FC J2 League 2 0 - - - - - - - - - - - - - 2 0
2015   Yokohama FC J2 League 16 3 - - - - - - - - - - - - - 16 3
2016   Yokohama FC J2 League 20 2 1 0 - - - - - - - - - - - 21 2
2017   Yokohama FC J2 League 12 1 - - - - - - - - - - - - - 12 1
2018   Yokohama FC J2 League 9 0 2 0 - - - - - - - - - - - 11 0
2019   Yokohama FC J2 League 3 0 2 0 - - - - - - - - - - - 5 0
2020   Yokohama FC J1 League 1 0 - - 2 0 - - - - - - - - - 3 0
Sous-total 274 27 11 0 6 0 0 0 - 0 0 0 0 0 0 291 27
2005-2006   Sydney FC (prêt) A-League 4 2 - - - - - - - 2 0 6 2
Sous-total 4 2 0 0 0 0 0 0 - 0 0 0 0 2 0 6 2
Total sur la carrière 710 182 47 18 55 19 2 0 - 0 0 30 3 2 0 846 222

Buts internationauxModifier

PalmarèsModifier

En clubModifier

En équipe du JaponModifier

Distinctions personnellesModifier

RecordsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « « Olive et Tom », le dessin animé culte sur le foot est de retour », Le Monde, (consulté le 25 juin 2018).
  2. Guille Álvarez, « L'incroyable histoire du vrai Olivier Atton », sur toutlemondesenfoot.fr,
  3. « Kazuyoshi ‘King Kazu’ Miura : la première superstar du football japonais », sur toutlemondesenfoot.fr,
  4. (es) Toni Padilla, « Kazu Miura: la historia de Mr. sakkā », sur panenka.org,
  5. (ja) « カズプロフィル-日刊スポーツ », sur nikkansports.com
  6. (en) Associated Press, « Kazuyoshi Miura scores at 50 to beat Sir Stanley Matthews’ record », The Guardian, .
  7. « A 51 ans, Kazuyoshi Miura prolonge d'un an avec son club », France Football, .
  8. « Japon : nouveau record pour l'attaquant Kazuyoshi Miura », L'Équipe, .
  9. « Feuille du match Kawasaki Frontale vs. Yokohama FC », sur soccerway.com, .
  10. a et b (ja) « 横浜FC 53歳の三浦知良 J1最年長出場記録 更新 », sur nhk.or.jp,‎ .
  11. « Japon : Kazuyoshi Miura devient le plus vieux joueur titulaire en J-League », L'Équipe, .
  12. (en) « Feuille du match Japon - Bangladesh », sur jfootball-db.com
  13. (en) « Feuille du match Corée du Nord - Japon », sur jfootball-db.com
  14. (en) « Feuille du match Japon - Iran », sur jfootball-db.com
  15. (en) « Feuille du match Japon - Arabie saoudite », sur jfootball-db.com
  16. (en) « Feuille du match Japon - États-Unis », sur jfootball-db.com
  17. (en) « Feuille du match Japon - Bangladesh », sur jfootball-db.com
  18. (en) « Feuille du match Argentine - Japon », sur jfootball-db.com
  19. (en) « Feuille du match Japon - Ouzbékistan », sur jfootball-db.com
  20. Alexandre Coiquil, « Insolite / BUZZ - A presque 51 ans, Kazuyoshi Miura signe un nouveau contrat avec Yokohama », sur tf1.fr,
  21. (en) « Feuille du match Japon - Macao », sur jfootball-db.com
  22. (en) « Feuille du match Japon - Ouzbékistan », sur jfootball-db.com
  23. (en) « Feuille du match Japon - Jamaïque », sur jfootball-db.com
  24. (en) « Fiche de Kazuyoshi Miura », sur jfootball-db.com
  25. (en) « Fiche de Kazuyoshi Miura », sur rsssf.com
  26. (en) « Soccer: King Kazu Debuts For Japan Futsal Team In Draw With Brazil », sur japanbullet.com,
  27. (en) « Kazu marks first futsal goal in win over Ukraine », sur jfa.or.jp,
  28. (en) « Kazu named in Futsal Japan World Cup squad », sur jfa.or.jp,

Liens externesModifier