Kazuyoshi Funaki

sauteur à ski japonais

Kazuyoshi Funaki
Kazuyoshi Funaki en 2014.
Kazuyoshi Funaki en 2014.
Discipline et période
Sport pratiqué Saut à ski
Période d'activité 1992-2012
Présentation
Nationalité Drapeau du Japon Japon
Naissance (45 ans)
à Yoichi, sous-préfecture de Shiribeshi
Taille 1,75 m
Poids 62 kg
Club FIT Ski
Palmarès
Jeux olympiques 2 1 0
Championnats du monde 1 3 0
Championnats du M. de vol à ski 1 0 0
Coupe du monde (globes) 0 2 2
Coupe du monde (épreuves) 15 12 11

Kazuyoshi Funaki (japonais船木•和喜, Funaki Kazuyoshi), né le à Yoichi, est un sauteur à ski japonais.

Le , à l'occasion de la célébration de la « Journée Olympique », le président du CIO, Juan Antonio Samaranch lui a remis l’Ordre Olympique, au musée Olympique de Lausanne. Il est double champion olympique en 1998 à Nagano, en individuel grand tremplin et par équipes, ainsi que champion du monde sur le petit tremplin en 1999. Dans la Coupe du monde, il totalise quinze succès entre 1995 et 2005.

Il est le seul sauteur à avoir reçu la note parfaite de 20/20 pour ses sauts à plusieurs reprises et est connu pour son style particulier, plaçant son corps plus à plat entre les skis que ses adversaires.

BiographieModifier

Il est né dans la même localité que le premier champion olympique japonais de saut à ski Yukio Kasaya en 1972 à Sapporo, qui devient aussi son modèle. Il commence à sauter à l'âge de onze ans.

Funaki s'élance pour la première fois dans la Coupe du monde devant le public japonais de Sapporo en décembre 1992. Deux ans plus tard, il dispute son deuxième concours à ce niveau, sur le tremplin normal de Planica, où il s'octroie son premier succès. Ensuite, sur la Tournée des quatre tremplins, il s'impose sur la troisième manche à Innsbruck, qui le met en pole position, avant l'ultime étape à Bischofshofen, où il effectue le plus long saut, malheureusement mal réceptionné, ce qui lui fait perdre la victoire finale au profit de l'Autrichien Andreas Goldberger. Il obtient d'autres bons résultats cet hiver avec d'autres podiums en Coupe du monde et une cinquième place aux Championnats du monde à Thunder Bay sur le grand tremplin. Il se classe de sa première saison complète dans la Coupe du monde. L'hiver suivant est décevant pour lui, ne réussissant au mieux que septième comme résultat. Dès 1996-1997, il revient aux avant-postes, signant un total de quatre victoires sur les tremplins de Harrachov, Innsbruck (4 tremplins), Kuopio et Holmenkollen (sur la Tournée nordique). Il est aussi vice-champion du monde par équipes à Trondheim. Il atteint le graal de son sport en 1998, remportant la Tournée des quatre tremplins, soit le premier japonais à réaliser cette performance, et ce grâce à trois victoires d'étape. Il continue sur cette lancée, devenant champion du monde de vol à ski, à Oberstdorf, où gagne dans la même discipline le concours de Coupe du monde. Il prend part alors aux Jeux olympiques devant le public japonais de Nagano et ne déçoit pas, malgré la pression, puisqu'il prend la médaille d'argent au petit tremplin à un point du Finlandais Jani Soininen, avant de prendre sa revanche sur ce même Soininen avec une marge de douze points sur le grand tremplin[1], grâce notamment à une note parfaite de style, pour la première fois attribuée aux Jeux olympiques[2], remportant le titre olympique. Sur la compétition par équipes, en compagnie de Takanobu Okabe, Hiroya Saito et Masahiko Harada, il décroche sa deuxième médaille d'or. Il moins réussite ensuite dans les épreuves restantes de la Coupe du monde, devant attendre l'avant-dernière compétition, qui est disputée à Planica, pour retrouver le podium et la victoire. Il est devancé au classement général ainsi par le Slovène Primoz Peterka et établit avec cette deuxième place son meilleur classement dans la Coupe du monde.

Aux Championnats du monde 1999, à Ramsau, il ajoute une ligne importante sur son palmarès, le titre mondial obtenu sur le tremplin normal, étant aussi médaillé d'argent par équipes. Il gagne une troisième médaille d'argent par équipes en 2003 à Val di Fiemme. En 1999, il est le plus prolifique en termes de podiums, cumulant 15 place dans le top 3, dont trois victoires, à Engelberg, Sapporo, au Japon et Lahti.

Il obtient par la suite des résultats moins réguliers, retrouvant le podium en fin d'année 2001 à Kuopio. En 2002, il concourt à ses deuxièmes jeux olympiques à Salt Lake City, où il est neuvième au petit tremplin, septième au grand tremplin et cinquième par équipes. Il y porte le drapeau olympique à la cérémonie d'ouverture[3].

En 2005, alors qu'il est en panne de résultat (30e de la Coupe du monde), il ajoute un 38e podium et une quinzième victoire à l'occasion devant ses supporters à Sapporo, où le second saut est annulé pour cause de neige[4]. Il revient à ce niveau en 2009 pour son unique apparition de la saison à Sapporo, se classant 19e. En 2011, il est seizième au même lieu et gagne deux médailles aux Jeux asiatiques à Almaty, en argent au grand tremplin et en or par équipes. Dans les années 2010, il prend part sporadiquement à des compétitions de la FIS à Sapporo[5], où il a pris base. Il aussi vécu en Slovénie.

Différent avec son style de saut (plus à plat), il diverge également du système traditionel japonais, où les sauteurs représentent des entreprises qui les supporte financièrement, tandis que Funaki devient entrepreneur[6].

PalmarèsModifier

Jeux olympiques d'hiverModifier

Épreuve / Édition   Nagano 1998   Salt Lake City 2002
Petit tremplin   Argent 9e
Grand tremplin   Or 7e
Par équipes   Or 5e

Championnats du mondeModifier

Épreuve / Édition   Thunder Bay 1995   Trondheim 1997   Ramsau 1999   Lahti 2001   Val di Fiemme 2003
Petit tremplin 38e 4e   Or 32e 15e
Grand tremplin 5e 10e 5e 16e
Par équipes   Argent   Argent   Argent

Championnats du monde de vol à skiModifier

Épreuve / Édition   Kulm 1996   Oberstdorf 1998   Vikersund 2000   Harrachov 2002
Individuel 20e   Or 7e 23e

Coupe du mondeModifier

  • Meilleur classement général : 2e en 1998.
  • Vainqueur de la Tournée des quatre tremplins en 1997-1998.
  • 38 podiums individuels : 15 victoires, 12 deuxièmes places et 11 troisièmes places.
  • 7 podium en épreuve par équipes : 2 victoires, 2 deuxièmes places et 3 troisièmes places.

Liste des victoiresModifier

Année Lieu
1995 Planica (Slovénie), Innsbruck (Autriche)
1997 Harrachov (République tchèque), Innsbruck (Autriche), Kuopio (Finlande), Oslo (Norvège)
1998 Oberstdorf x2 (Allemagne), Garmisch-Partenkirchen (Allemagne), Innsbruck (Autriche), Planica (Slovénie)
1999 Engelberg (Suisse), Sapporo (Japon), Lahti (Finlande)
2005 Sapporo (Japon)

Classements générauxModifier

Compet'/Année Classement général
Class. Points
1995 4e 843
1996 33e 1018
1997 33e 1018
1998 3e 1234
1999 4e 1589
2000 14e 475
2001 30e 144
2002 11e 460
2003 30e 185
2004 40e 71
2005 30e 133
2009 63e 12
2011 58e 15

Grand PrixModifier

Il est deuxième du Grand Prix en 1995. Il gagne deux concours, un en 1995 et un en 1998.

DistinctionModifier

Il a reçu la Médaille Holmenkollen en 1999.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :