La Kayı est l'une des 24 maisons princière de la confédération turque des Oghouzes. C'est d'elle qu'est issue la dynastie ottomane, elle a été fondée par Kayı Han vers le IXe siècle.

Kayı

IXe siècle – 1299

Drapeau
Description de cette image, également commentée ci-après
Le beylicat au début du règne d'Osman en rouge foncé.
Informations générales
Statut Beylicat sous l'autorité du Sultanat de Roum
Capitale Söğüt
Langue(s) Oghouze et grec
Religion Islam

Superficie
Superficie  
1281 4 800 km2
1299 ~ 9 000 km2
Histoire et événements
IXe siècle Fondation par Kayı Han
1231 Annexion de la ville de Söğüt
1299 Fondation de l'Empire ottoman par Osman Ier
Bey
1200-1214 Kaya Alp
1214-1236 Suleiman Chah
1236-1281 Ertuğrul
1281-1299 Osman Ier

Entités suivantes :

Histoire modifier

Origine modifier

En turc ottoman : Kayı boyu, est l'une des 24 maisons princière appartenant aux peuples turcs Oghouzes, et c'est l'une des branches de la maison princière des Bozok.

Ses membres sont venue avec les seldjoukides au XIe siècle de l'Asie centrale à l'Anatolie, certains aristocrates Kayı se sont installés dans les Balkans depuis le XIVe siècle.

Dans la Turquie actuelle, la province de Bilecik est considéré comme le territoire qui dépendait des Kayı, et les origines de la dynastie ottomane et des dirigeants de l'Empire ottoman et du califat ottoman appartiennent à celle-ci.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Oğuz Han
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Gün Han
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Kayı Han
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Saçıkaralılar
 
 
Kurtlu
 
 
Kızılkeçili
 
 
Karakeçili aşireti
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Atçekenler
 
Sarıkeçili
 
Haculu
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dynastie ottomane
 

La vie politique modifier

Le connaissance sur les premiers bey est enveloppé de mystère, et il est inférieur aux mythes qu'aux faits, et tout ce qui est connu à ce sujet a atteint les sommets de l'île entre le Tigre et l'Euphrate sous le règne de Kaya Alp, les Kayi ont vécus dans les pâturages adjacents à la ville d'Ahlat dans la région de l'Anatolie orientale.

Kaya Alp est décédé alors qu'il se dirigeait vers le bassin du Tigre. Son fils Suleiman Chah, lui succéda à la tête des Kayi.

L'émergence des Kayi modifier

 
Mosquée de Bilecik

Ertuğrul aurait mené une campagne militaire vers la ville d'Erzincan qui aurait été le théâtre de combats entre le sultanat de Roum et les Khwarezmchahs. Il aurait rejoint le service du prince Kay Qubadh Ier sultan de Konya, l'un des émirats seldjoukides, créé à la suite de la dissolution du grand État seldjoukides.

Selon les informations disponibles, les Kayi aurait quitté la région d'Ahlat vers 1229 face aux pressions dues à la situation militaire de la région, en raison des guerres déclenchées par le Sultan Jalal ad-Din et se fixa dans le bassin du Tigre.


Le dernier héritier du beylicat, fut Osman, fils d'Ertuğrul et fondateur de l'Empire ottoman en 1299.

Caractéristiques du Beylicat modifier

La Beylicat de Kayı se distinguait par sa petite taille et sa position dans l'ouest de l'Anatolie :

  • Il était éloigné des zones affectées par l'invasion mongole.
  • Il était également éloigné de l'influence des puissants émirats turkmènes du sud de l'Anatolie et du sud-ouest.
  • Il était toutefois situé près des routes commerciales qui reliant Byzance, à l'Ouest aux zones contrôlées par les Mongols à l'Est.
  • C'était le seul Beylicat faisant face aux régions byzantines, ce qui a amené de nombreux turkmènes désireux de conquérir, ainsi les derviches et les fermiers qui fuyaient les Mongols.
  • Il préserva son unité, en particulier lors des successions et ne subit pas de division majeure contrairement aux autres émirats.

L'emblème des Kayi modifier

 
Emblème des Kayı.

Kayı signifie « la personne qui a la force et le pouvoir », dont le symbole est le faucon gerfaut qui est le plus gros faucon.

Notes et références modifier

Liens externes modifier