Kataxu

groupe de musique polonais
Kataxu
Pays d'origine Drapeau de la Pologne Pologne
Genre musical National socialist black metal (NSBM), black metal symphonique
Années actives Depuis 1994
Labels Darker Than Black, Eastside Records, Heidens Hart Records, Supernal Music, Werewolf Promotion, Ancient Order Productions
Composition du groupe
Membres Piotr « Piaty » Piatek
Melfas
Anciens membres Maro
Marcin « Marsel » Trzeszczkowski
Kamil Schabowicz
Jacek Melnicki
Piotr « Mittloff » Kozieradzki
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de Kataxu.

Kataxu est un groupe de national socialist black metal symphonique polonais, originaire de Varsovie, en Mazovie. Les membres du groupe jouent aussi dans un autre groupe de NSBM symphonique : Sunwheel. Kataxu est répertorié parmi d'autres groupes par l'Anti-Defamation League comme « musique de haine » et est affilié au suprémacisme blanc[1]. Les thèmes des chansons sont le paganisme, les ténèbres et l'espace[2]. Leur style est souvent décrit comme étant du « black metal astral[3]. »

BiographieModifier

Kataxu est formé en 1994 par Melfas et Piaty. Le groupe est l'un des premiers groupes de black metal qui utilisent des claviers sur une plus grande échelle. La démo North sortie en 1995, combine du black metal progressif avec des influences de synthé à la Jean-Michel Jarre pour un effet bizarre et sombre. Ce fut précisément un split avec Thunderbolt, Beyond Christianity / North publié en 1997, qui marqua la première sortie officielle pour Kataxu, fer de lance de la faction néo-nazi dédiée au black métal symphonique qui voit chez Emperor le principal groupe de référence[4]. L'adhésion idéologique au suprémacisme blanc est clairement marquée dans le livret de l'album Beyond Christianity / North : « Thunderbolt et Kataxu sont des groupes qui soutiennent le vrai visage de la résistance blanche. Ce truc est seulement pour la race blanche !!! Juifs, nègres, arabes et autres bâtards peuvent aller se faire foutre[5] !!! »

Le premier album, Roots Thunder (2000) sorti sur le label Resistance Records, est déjà le présage de ce mariage particulier de sonorités épiques et d'orchestrations qui trouveront une plus grande utilisation dans l'album suivant Hunger of Elements (sorti en 2005 par Supernal Music)[4]. L'album Roots Thunder sur laquelle le son est moins sombre et plus épique que la démo North dure environ 30 minutes est à mi-chemin entre métal et sonorités ambient. En 2005, le groupe sort leur album le plus connu, Hunger of Elements. Sur cet album, les trois claviéristes se concentrent davantage sur l'aspect métal et une approche stylistique inspiré de l'album In the Nightside Eclipse d'Emperor. Au détriment d'un graphisme et d'un lyrisme plutôt éloigné de tout excès, et bien qu'il soit difficile de retracer une claire orientation de pensée avec des morceaux comme In Arms of the Astral World ou Nightsky, qui sont clairement éloignés du canon NSBM, il s'agit bien du même groupe qui marque son adhésion idéologique au néo-nazisme en écrivant clairement dans le livret de l'album Hunger of Elements : « Kataxu, pilier de l'art aryen, est dédié seulement aux guerriers qui composent l'empire du surhomme[réf. nécessaire]. »

Des affirmations qui trouveront écho dans le support du Pagan Front (association de groupes de black metal et de metal païen ouvertement néo-nazis), au travers de splits avec des groupes particulièrement actifs dans l'underground militant (les déjà cités Thunderbolt, mais aussi Ohtar, Gontyna Kry et Saltus, avec qui le groupe partage un travail sous le titre de Hail Pagan Europe, avec sur la pochette une célèbre image de propagande nazie). Piaty de son vrai nom Piotr Piatek est le leader et l'homme à tout faire du groupe[4]. Il est aussi membre des groupes Gontyna Kry, Relikt et Sunwheel et ex-membre des groupes Darkstorm, Swastyka et Cedamus[6].

AccueilModifier

Le groupe montre déjà sur Roots Thunder un « son instantanément reconnaissable. » Lars Christiansen a écrit à partir de la page Metalcrypt.com, que Roots Thunder était en dépit de la popularité plus élevée de Hunger of Elements son album préféré, mais ne le recommanderait pas aux puristes du black metal en raison de l'utilisation intensive des éléments symphoniques.

L'album Hunger of Elements est considéré comme un classique, en particulier l'écriture et l'arrangement considérés comme louables. Malgré un son agressif le clavier est un élément important qui fusionne avec des arrangements orchestraux d'après la chronique de sputnikmusic.com[7]. Un autre critique écrit que Hunger of Elements se définit principalement par des « structures complexes et une atmosphère intense » et donne 8.5 points sur 10 sur le site Metalstorm[8].

Le groupe étant clairement affilié au national socialist black metal (NSBM) est boycotté de certains labels et magazines spécialisés dans la musique metal.

MembresModifier

Membres actuelsModifier

Anciens membresModifier

  • Maro - batterie
  • Marcin « Marsel » Trzeszczkowski - guitare (session)
  • Kamil Schabowicz - guitare basse (session)
  • Jacek Melnicki - clavier (session)
  • Piotr « Mittloff » Kozieradzki - batterie (session)

DiscographieModifier

Albums studioModifier

DémosModifier

SplitsModifier

BibliographieModifier

  • As Wolves Among Sheep, la saga funeste du NSBM, Camion noir, 2014.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « White Power Music Groups », sur adl.org, (consulté le 7 juin 2015).
  2. (en) « Kataxu », sur metal-archives.com, (consulté le 7 juin 2015).
  3. (en) « Kataxu », sur metallyrica.com, (consulté le 7 juin 2015).
  4. a b et c Davide Maspero et Max Ribaric (trad. de l'italien), As Wolves Among Sheep La saga funeste du NSBM, Italie, Camion Noir, , 938 p. (ISBN 978-2-35779-652-2), pages 284 à 286
  5. « Beyond Christianity / North », sur discogs.com, (consulté le 14 juillet 2015).
  6. « Kataxu », sur spirit-of-metal.com, (consulté le 7 juin 2015).
  7. (en) « Kataxu - Hunger of Elements », sur Sputnikmusic, (consulté le 26 juillet 2015).
  8. (en) « Kataxu - Hunger of Elements », sur metalstorm.net, (consulté le 26 juillet 2015).

Liens externesModifier