Karl von Wenninger

Karl Ritter von Wenninger
Karl von Wenninger

Naissance
Berg
Décès (à 56 ans)
Muncelul (ro)
Allégeance Drapeau du Royaume de Bavière Royaume de Bavière
Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Grade Generalleutnant
Années de service 1882 – 1917
Commandement 1er régiment de cavaliers lourds (de)
6e brigade de cavalerie bavaroise
Division de cavalerie bavaroise
3e division d'infanterie bavaroise
XVIIIe corps de réserve
Conflits Première Guerre mondiale
Faits d'armes Campagne de Roumanie
Distinctions Pour le Mérite

Karl Ritter von Wenninger est un général bavarois né le et décédé le qui participe à la Première Guerre mondiale. Il dirige successivement la division de cavalerie bavaroise, puis la 3e division d'infanterie bavaroise avec laquelle il combat sur le front de l'ouest jusqu'en . À la suite de ses succès lors de la bataille d'Arras, il obtient le commandement du XVIIIe corps d'armée de réserve et combat sur le front de l'est en Roumanie où il trouve la mort.

BiographieModifier

FamilleModifier

Karl von Wenninger est né le à Berg, il a pour parents Franz Xaver Wenninger, un colonel bavarois et Mathilde Wenninger, née Forster.

Le , Wenninger épouse à Landshut Kornelie Prins, la fille de Ary Prins, le vice-président des Indes orientales néerlandaises. Une fille et deux fils sont issus du mariage. Les deux fils suivent les pas de leur père et entament une carrière militaire. Le plus jeune des fils devient pilote, il est tué en 1917 sur le front occidental. Le fils aîné, Rudolf, sert dans la marine impériale comme commandant de sous-marin. Lors de la Seconde Guerre mondiale, il devient General der Flieger. Pendant la Première Guerre mondiale, il est décoré, comme son père, de l'Ordre Pour le Mérite. À l'exception des familles régnantes, c'est le seul cas où un père et son fils ont obtenu la plus haute distinction prussienne.

Carrière militaireModifier

le , Wenninger s'engage dans l'armée au 2e régiment de cavaliers lourds (de). Il est nommé lieutenant en second le , il intègre le l'académie militaire jusqu'au et obtient les qualifications pour devenir adjudant et obtenir des postes dans les états-majors. Au mois d', il est promu lieutenant et poursuit des études au sein de l'École de cavalerie. En , Wenninger devient adjudant à la 2e brigade de cavalerie d'Augsbourg. Il change ensuite d'affectation, le , il occupe un poste au sein de l'état-major bavarois jusqu'au où il est promu capitaine et muté à l'état-major du 1er corps d'armée royal bavarois (de).

Wenninger obtient un premier commandement opérationnel, au cours de l'année 1899, en étant nommé chef d'escadron au 5e régiment de chevau-légers bavarois (de) jusqu'en 1901. Il occupe ensuite un poste à l'état-major de la 3e division d'infanterie bavaroise pendant deux ans. Du à 1904, il est nommé professeur d'histoire militaire à l'académie militaire de Bavière, au cours de cette période Wenninger est promu major le . De 1904 à 1906, il occupe à nouveau un poste à l'état-major du Ier corps d'armée bavarois. Le , il est nommé chef de corps du 1er régiment de cavaliers lourds (de) jusqu'au  ; au cours de cette période, il est successivement promu Oberstleutnant le et Oberst le .

Wenninger dirige ensuite la 6e brigade de cavalerie bavaroise entre le et le . À partir du , il est officier de liaison et représente l'armée bavaroise au sein du grand quartier-général allemand. Le , il obtient le grade de Generalmajor.

Première Guerre mondialeModifier

Au déclenchement de la Première Guerre mondiale, Wenninger est toujours en liaison avec le grand quartier-général allemand, pour ses services rendus est décoré de l'ordre de la Couronne de Bavière et est anobli. Le , il est promu Generalleutnant ; le , il prend le commandement de la division de cavalerie bavaroise et combat lors de la première bataille d'Ypres. Le , il commande la 3e division d'infanterie bavaroise, il participe à la bataille de l'Artois, il contre-attaque avec sa division pour bloquer les tentatives de percées alliées. En 1916, il combat lors de la bataille de la Somme dans la région de Martinpuich, puis en avril 1917 lors de la bataille d'Arras où il réussit à stabiliser le front malgré trois attaques britanniques.

Pour ce fait d'armes, Wenninger est décoré de l'Ordre militaire de Maximilien-Joseph de Bavière, le et de l'ordre Pour le Mérite le . Le , il est nommé à la tête du XVIIIe corps d'armée de réserve qui est transféré au cours de l'été de Verdun vers le front roumain.

À la tête de son corps d'armée, il participe à l'offensive d'été allemande et combat vers Putna et Susita, il meurt le .

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

(en) « Karl Ritter von Wenninger », sur La machine prussienne (consulté le ).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier