Ouvrir le menu principal

Karen Buck

politicien britannique
Karen Buck
Official portrait of Ms Karen Buck crop 2.jpg
Fonctions
Membre du 57e Parlement du Royaume-Uni (d)
Westminster North
-
Membre du 56e Parlement du Royaume-Uni (d)
Westminster North
-
Membre du 55e Parlement du Royaume-Uni (d)
Westminster North
-
Membre du 54e Parlement du Royaume-Uni (d)
Regent's Park and Kensington North (en)
-
Membre du 53e Parlement du Royaume-Uni (d)
Regent's Park and Kensington North (en)
-
Membre du 52e Parlement du Royaume-Uni (d)
Regent's Park and Kensington North (en)
-
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Karen Patricia BuckVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Parti politique

Karen Patricia Buck MP (né le ) est une femme politique britannique du parti travailliste qui est député (MP) depuis 1997, d'abord pour Regent Park et Kensington du Nord jusqu'en 2010 , et pour Westminster Nord ensuite[1]. Elle est une ancienne sous-secrétaire d'État parlementaire au ministère des Transports .

JeunesseModifier

Née à Castlederg, dans le comté de Tyrone , en Irlande du Nord, elle a fait ses études à la High School for Girls du comté de Chelmsford et à la London School of Economics où elle a obtenu un baccalauréat et une maîtrise en économie ainsi qu'une maîtrise en politique et administration sociales. Elle a rejoint le parti travailliste en 1978. En 1979, elle est devenue employée de recherche et développement chez Outset, une organisation caritative travaillant avec les personnes handicapées avant de rejoindre le conseil municipal de Hackney London en 1983 en tant qu'officier en charge des personnes handicapées et, à partir de 1986, en tant qu'officier de santé publique. Elle a commencé à travailler pour le parti travailliste en 1987 en tant que chercheuse à la direction de la santé. Elle est devenue coordonnatrice de la stratégie de campagne en 1992. Elle a été élue conseillère du conseil de la ville de Westminster en 1990 et est restée membre du conseil jusqu'à son élection au parlement en 1997.

Buck a d'abord attiré l'attention alors qu'elle était conseillère à Westminster lorsqu'elle a été impliquée dans la révélation du comportement frauduleux de Shirley Porter et du scandale Homes for Votes.

Carrière parlementaireModifier

Buck a été sélectionnée comme candidate pour le parti travailliste par le biais d'une liste restreinte composée exclusivement de femmes. La circonscription était basé en grande partie sur l'ancien Westminster North gagnée de justesse par l'ancien ministre conservateur John Wheeler. Celui-ci a pris sa retraite et Buck a été élue à l'élection générale de 1997 députée travailliste de Regent's Park et de Kensington North avec une majorité de 14 657 voix et est député depuis. Elle a prononcé son premier discours le 17 juin 1997.

Après son élection au Parlement , Buck a rejoint le comité spéciale de la sécurité sociale et après l'élection générale de 2001. En 2001, sa nomination en tant que whip (adjointe du gouvernement) a été annoncée à son insu et sans son consentement. Elle a refusé de prendre le poste. Cependant, elle est devenue membre du gouvernement de Tony Blair à la suite de l'élection générale de 2005 comme sous-secrétaire d'État parlementaire au ministère des Transports.

Buck a voté en faveur de l'interdiction de la chasse, du mariage gay, tout en votant contre la Guerre d'Irak et le remplacement de Trident[2]. Lors de l'élection générale de 2010, elle a été élue députée pour le nouveau siège de Westminster North, à une majorité de 2 126 voix devant la candidate conservatrice Joanne Cash. En juillet 2015, elle a été élue membre du comité restreint sur le travail et les retraites[3].

Vie privéeModifier

Le conjoint de Buck est Barrie Taylor, directeur d'école et ancien conseiller syndical à Westminster. Ils ont un fils, Cosmo.

RéférencesModifier

  1. Number of homeless households moved out of London soars The Guardian
  2. « Voting record - Karen Buck MP, Westminster North », sur TheyWorkForYou, mySociety Limited (consulté le 12 avril 2018)
  3. « Work and Pensions Committee – membership », UK Parliament, sur UK Parliament (consulté le 26 septembre 2015)

Liens externesModifier