Ouvrir le menu principal
Kareem R. Khan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Neptune Township (New Jersey) (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 20 ans)
BakoubaVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Arme
Conflit
Distinctions

Kareem Rashad Sultan Khan né le ( à Neptune, dans le Comté de Monmouth au New Jersey et mort le à Bakouba, Irak) était un spécialiste dans l'United States Army et un soldat américain musulman. Il a été tué durant l'Opération Iraqi Freedom et a reçu la médaille Bronze Star et la Purple Heart pour ses états de service. Il est enterré au Cimetière national d'Arlington[1].

Fils de Feroze et Elsheba Khan du New Jersey, Khan est diplômé de Southern Regional High School en 2005. Selon Gannett News Service, il fut «influencé par les attentats du 11 septembre 2001 contre le World Trade Center et voulait montrer que les musulmans ne sont pas tous des fanatiques et que beaucoup de musulmans, comme lui, étaient disposés à risquer leur vie pour leur pays, les États-Unis. Il a rejoint l'armée immédiatement après l'obtention de son diplôme et a été envoyé en Irak en juillet 2006.»

Sommaire

Mention par Colin PowellModifier

Le général Colin Powell a évoqué son service pendant une entrevue avec Meet the Press le 19 octobre 2008, la même interview dans laquelle il a appuyé Barack Obama pour l'Élection présidentielle américaine de 2008. En particulier, Powell fait référence à une photographie dans The New Yorker qui montre la mère de Khan devant sa pierre tombale dans le Cimetière national d'Arlington[1]. Powell l'a cité pour réfuter la connotation négative associée aux musulmans en Amérique qui fut propagée au cours de la campagne électorale pour l'élection présidentielle, principalement par le républicains et certains partisans de John McCain. Des allégations insistantes affirmaient que jamais un américain musulman, du fait de sa religion, ne pouvait être un véritable patriote et n'avait de chance de devenir un jour Président des États-Unis d'Amérique.

Avis de décèsModifier

RéférencesModifier

  1. a et b « Service », The New Yorker,

Liens externesModifier