Kappa Cassiopeiae

étoile supergéante bleue de la constellation de Cassiopée
Kappa Cassiopeiae
Description de cette image, également commentée ci-après
κ Cassiopeiae et son arc de choc. Image prise dans l'infrarouge par le télescope spatial Spitzer (NASA/JPL-Caltech).
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 00h 32m 59,991s[1]
Déclinaison +62° 55′ 54,42″[1]
Constellation Cassiopée
Magnitude apparente 4,189

Localisation dans la constellation : Cassiopée

(Voir situation dans la constellation : Cassiopée)
Cassiopeia IAU.svg
Caractéristiques
Type spectral B1Iae
Indice U-B -0,776
Indice B-V +0,0869
Indice J-K +0,128
Indice J-H -0,0069
Variabilité α Cyg
Astrométrie
Vitesse radiale −2,3 km/s
Mouvement propre μα = 3,65 ± 0,17 mas/a[1]
μδ = −2,07 ± 0,16 mas/a[1]
Parallaxe 0,73 ± 0,17 mas[1]
Distance environ 4 000 al
(environ 1 400 pc)
Magnitude absolue -6,32
Caractéristiques physiques
Rayon 41,4 R[2]
Gravité de surface (log g) 2,6[2]
Luminosité 330 000 L[2]
Température 21 500 K[2]
Rotation 91 km/s[2]

Autres désignations

κ Cas, 15 Cas (Flamsteed), HR 130, HD 2905, BD+62 102, FK5 16, HIP 2599, SAO 11256, GC 645[3]

Kappa Cassiopeiae (κ Cas, κ Cassiopeiae) est une étoile de la constellation de Cassiopée.

κ Cassiopeiae est une supergéante bleue-blanche de type B avec une magnitude apparente moyenne de +4,17. Elle est à environ 4000 années-lumière de la Terre[1]. Elle est classée comme variable de type Alpha Cygni et sa luminosité varie entre les magnitudes +4,22 à +4,30.

C'est une étoile en fuite, se déplaçant à une vitesse d'environ 1 100 km/s relativement à ses voisines. Son champ magnétique et son vent stellaire créent un arc de choc visible et situé à une distance de 4 années-lumière de l'étoile. Cette distance est à peu près équivalente à celle qui sépare le système solaire de Proxima Centauri, l'étoile la plus proche du Soleil. L'arc rencontre les gaz et les poussières interstellaires qui sont en temps normal diffus et invisibles[4]. Il est long d'environ 12 années-lumière et large de 1,8 années-lumière[5].

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f (en) F. van Leeuwen, « Validation of the new Hipparcos reduction », Astronomy & Astrophysics, vol. 474, no 2,‎ , p. 653–664 (DOI 10.1051/0004-6361:20078357, Bibcode 2007A&A...474..653V, arXiv 0708.1752). Entrée du catalogue spécifique à l'étoile sur VizieR.
  2. a b c d et e (en) P. A. Crowther, D. J. Lennon et N. R. Walborn, « Physical parameters and wind properties of galactic early B supergiants », Astronomy & Astrophysics, vol. 446, no 1,‎ , p. 279–293 (DOI 10.1051/0004-6361:20053685, Bibcode 2006A&A...446..279C, arXiv astro-ph/0509436)
  3. (en) * kap Cas -- Blue supergiant star sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  4. Whitney Clavin, « The bow shock of Kappa Cassiopeiae, a massive, hot supergiant », sur Phys.org, (consulté le 6 décembre 2016)
  5. (en) C. S. Peri et al., « E-BOSS: An Extensive stellar BOw Shock Survey. I. Methods and prénom catalogue », Astronomy & Astrophysics, vol. 538,‎ , article no A108 (DOI 10.1051/0004-6361/201118116, Bibcode 2012A&A...538A.108P, arXiv 1109.3689)

Lien externeModifier