Kangyour Rinpoché

Kangyour Rinpoché

Naissance 1897 ou 1898
Kham (Tibet)
Décès 23 janvier 1975
Darjeeling (Inde)
École/tradition Nyingma (bouddhisme tibétain)
Maîtres Jedrung Trinlé Jampa Jungne
Disciples Matthieu Ricard et Surya Das (en)
Enfants Péma Wangyal Rinpoché , Rangdröl Rinpoché et Jigmé Khyentsé Rinpoché

Rinpoché

Kangyour Rinpoché, Longchen Yeshe Dorje (tibétain : བཀའ་འགྱུར་རིན་པོ་ཆེ་ཀློང་ཆེན་ཡེ་ཤེས་རྡོ་རྗེ, Wylie : bka' 'gyur rin po che klong chen ye shes rdo rje), aussi écrit Kangyur Rinpoché (1897 ou 1898- à Darjeeling) est un maître, un médecin tibétain[1] et un tertön de l'école nyingmapa du bouddhisme tibétain du monastère de Riwoché dans le Kham au Tibet oriental. Son lama racine était Jedrung Trinlé Jampa Jungne. En 1955, prévoyant l'invasion du Tibet, il s'est enfui en Inde avec son épouse et leurs jeunes enfants, emportant des centaines d'ouvrages[2]. Il s'est installé dans une cabane près de Darjeeling en 1960. En 1966, Arnaud Desjardins le rencontre et le fait connaître à son retour en France[3]. Il a ensuite enseigné à certains des premiers étudiants occidentaux du bouddhisme tibétain, dont Bernard Benson[4] et sa fille Anne Benson[5], Matthieu Ricard et Surya Das (en)[6]. Kangyur Rinpoché est le père de Péma Wangyal Rinpoché , Rangdröl Rinpoché et Jigmé Khyentsé Rinpoché. Ses commentaires sur la Lettre à un ami de Nagarjuna ont été traduits en anglais et en français par le Comité de traduction Padmakara[7].

Dilgo Khyentse Rinpoché a reconnu Yongey Mingyour Rinpotché comme sa réincarnation.

ŒuvresModifier

  • Lettre à un ami, commentée par Kangyour Rimpoché, Nagarjuna, Padmakara 2007
  • Le Trésor de précieuses qualités, Jigmé Lingpa et Kangyour Rinpoché, Padmakara 2009

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier