Kadré Désiré Ouédraogo

président de la Commission de la CEDEAO

Kadré Désiré Ouédraogo, né le à Boussouma, est un homme d’État burkinabè. Premier ministre du Burkina Faso de 1996 à 2000 et Président de la Commission de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Il a occupé de hautes fonctions économiques et politiques.

Kadré Désiré Ouédraogo
Image dans Infobox.
Kadré Désiré Ouédraogo en 2012 à New York, durant un sommet des Nations unies.
Fonctions
Président de la Commission de la CEDEAO
-
Ambassadeur
-
Premier ministre du Burkina Faso
-
Minister of Finance of Burkina Faso (en)
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

BiographieModifier

ÉtudesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

En 1972, Kadré Désiré Ouédraogo obtient le Baccalauréat série C (Mathématiques et Sciences physiques) avec la mention « bien » au Lycée Philippe Zinda Kaboré de Ouagadougou.

Après des études de mathématiques supérieures en classes préparatoires aux grandes écoles effectuées au Lycée du Parc à Lyon en France, il sera admis en 1974 simultanément au concours d’entrée de cinq grandes écoles françaises dont l’École des hautes études commerciales de Paris (HEC) à Paris. Il choisit HEC Paris, dont il obtient le diplôme en 1977. Kadré Désiré Ouédraogo est également titulaire du diplôme d’études économiques générales et de la licence es-sciences économiques de l’Université de Paris I (Panthéon-Sorbonne) avec la mention « Économie Publique et Politique Économique ».

Carrière professionnelleModifier

Rentré au Burkina à la fin de ses études en France, Kadré Désiré Ouédraogo est engagé en octobre 1977 comme conseiller des affaires économiques au Ministère du Commerce et du Développement industriel[1].

Kadré Désiré Ouédraogo a assuré pendant quatre ans, entre 1978 et 1984, le cours de comptabilité analytique et de gestion prévisionnelle à l’Université de Ouagadougou (Institut Universitaire de Technologie).

En 1980, il rejoint le CEAO (Comité économique de l’Afrique de l’Ouest - aujourd'hui CEDEAO) comme cadre financier à la division financière du FOSIDEC à Ouagadougou.

En 1981, il est nommé chef de la division financière du FOSIDEC[2], poste qu’il occupera jusqu’en 1983 où il devient conseiller financier du secrétaire-général de la CEAO.

En juillet 1985, il rejoint la CEDEAO (Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest) à Lagos au Nigeria où il occupe le poste de secrétaire exécutif adjoint chargé des affaires Économiques. Son mandat à ce poste est renouvelé en 1989, par le conseil des ministres de cette organisation.

En 1993, Kadré Désiré Ouédraogo est nommé vice-gouverneur de la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) à Dakar au Sénégal.

Parcours politiqueModifier

Le 6 février 1996, Kadré Désiré Ouédraogo est nommé Premier ministre, Chef du gouvernement du Burkina Faso[3], poste qu’il occupera jusqu’au 6 novembre 2000, après avoir été successivement reconduit dans ses fonctions après les élections législatives de mai 1997 et les élections présidentielles de novembre 1998.

Il a exercé cumulativement les fonctions de ministre de l’Économie et des Finances de septembre 1996 à juin 1997[4].

Il a été élu député à l’Assemblée nationale du Burkina Faso aux législatives de mai 1997[5].

De 2001 à 2011, Kadré Désiré Ouédraogo est ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Burkina Faso à Bruxelles avec compétence sur le Royaume de Belgique, le Royaume des Pays-Bas, le Grand-duché de Luxembourg, le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, et la République d’Irlande. Il est aussi représentant Permanent auprès de l’Union européenne, de l’Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), et de 2001 à 2004, auprès de l’Organisation mondiale du commerce (OMC)[6].

Lors de son mandat d’ambassadeur, il fut président du comité des ambassadeurs ACP (Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique). Au cours de cette période, il a présidé le comité des ambassadeurs et différents groupes de travail comme ceux sur le coton ou sur l’avenir des groupes ACP. Il a également mis son expertise à profit dans l’organisation du 6e sommet des chefs d’États et de gouvernement ACP qui a eu lieu à Accra en 2008. Conformément aux dispositions de l’Accord de Cotonou, il a aussi participé à l’envoi de missions ACP dans différents pays (Tchad, Djibouti et Mauritanie)[7].

De 2012 à 2016, Kadré Désiré Ouédraogo a été président de la Commission de la CEDEAO à Abuja au Nigeria.

DistinctionsModifier

Kadré Désiré Ouédraogo a été élevé au grade de grand officier de l’Ordre National le 11 décembre 1996 puis à la dignité de Grand-Croix de l’Ordre National le 8 décembre 2016 à Ouagadougou[8].

Kadré Désiré Ouédraogo a reçu une distinction honorifique comme commandeur de l’Ordre du Mérite du Conseil international du sport militaire[9] en 2000, à Ouagadougou.

Kadré Désiré Ouédraogo a été élevé au grade de grand officier de l’Ordre national du Bénin à Cotonou le 24 octobre 2014[10].

Kadré Désiré Ouédraogo a été élevé au grade de Commandeur de l’Ordre national du Sénégal à Dakar le 18 février 2016[11].

Kadré Désiré Ouédraogo a été élevé au grade de commandeur de l’Ordre national de Côte d’Ivoire le 17 mars 2016 à Abidjan[12].

Kadré Désiré Ouédraogo a été élevé au grade de commandeur de l’Ordre national du Togo] le 9 mars 2016 à Lomé[13].

Élection présidentielle de 2020Modifier

À la suite de plusieurs messages et appels, Kadré Désiré Ouédraogo a décidé de répondre aux différentes sollicitudes[14] des populations Burkinabè en se présentant comme candidat à l'élection présidentielle de 2020. En septembre 2020, Kadré Désiré Ouédraogo est officiellement investi par son parti Agir Ensemble[15].

Notes et référencesModifier

  1. https://www.commerce.gov.bf/accueil
  2. https://www.goafricaonline.com/en/bf/directory/organisations-non-gouvernementales-ong
  3. « Désiré Kadré OUEDRAOGO - leFaso.net », sur lefaso.net (consulté le 8 novembre 2020)
  4. (ab) « M. Kadré Désiré OUEDRAOGO », sur Ministère des finances (consulté le 8 novembre 2020)
  5. Rédaction B24, « 10 infos sur un candidat : Kadré Désiré Ouédraogo », sur L'Actualité du Burkina Faso 24h/24, (consulté le 8 novembre 2020)
  6. La Libre.be, « La journée », sur LaLibre.be, (consulté le 8 novembre 2020)
  7. « President of the ECOWAS Commission His Excellency Kadré Désiré Ouédraogo | ACP », sur www.acp.int (consulté le 8 novembre 2020)
  8. « Célébration de la fête de l’indépendance 2016 : La Nation reconnaissante à 980 de ses fils et filles », sur aOuaga.com (consulté le 8 novembre 2020)
  9. https://www.oecd.org/fr/developpement/forum-afrique/evenementspasses/15_Forum_Africa_Booklet_A4_French_web_final.pdf
  10. « Désiré Kadré Ouédraogo fait grand officier de l’ordre national du Bénin », sur aCotonou.com (consulté le 8 novembre 2020)
  11. « Le chef de l’Etat sénégalais honore le président de la commission de la CEDEAO Kadré Désiré OUEDRAOGO | Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest(CEDEAO) » (consulté le 8 novembre 2020)
  12. « Décoration de Monsieur Kadré Désiré Ouedraogo, Président de la Commission de la CEDEAO: le discours de Mme Dagri Diabaté, Grande chancellière », sur Abidjan.net (consulté le 8 novembre 2020)
  13. « S. E. Monsieur Kadré Désiré OUEDRAOGO, Président de la Commission de la CEDEAO a été élevé à la dignité de commandeur de l’ordre du Mono | Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest(CEDEAO) » (consulté le 8 novembre 2020)
  14. https://lefaso.net/spip.php?article88071
  15. « Présidentielle au Burkina : Kadré Désiré Ouédraogo candidat d’« Agir ensemble » – Jeune Afrique », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 8 novembre 2020)