Kadiogo

province du Centre, Burkina Faso

Kadiogo
Centre
Administration
Pays Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso
Région Centre
Statut Province
Départements 7
Chef-lieu Ouagadougou
Haute-commissaire Mme B. Madeleine Traoré/Bicaba
(2016-)
Code ISO 3166-2 BF-KAD
Code INSD 11
Démographie
Population 3 032 668 hab. (2019[1])
Densité 1 081 hab./km2
Géographie
Coordonnées 12° 20′ 00″ nord, 1° 30′ 00″ ouest
Superficie 2 805 km2
Divers
Fuseau horaire UTC +0
Indicatif téléphonique +226
Localisation
Localisation de Kadiogo
Localisation de la province du Kadiogo (en rouge) au Burkina Faso.
Géolocalisation sur la carte : Burkina Faso
Voir sur la carte topographique du Burkina Faso
City locator 11.svg
Kadiogo

Le Kadiogo est une des 45 provinces du Burkina Faso, située dans la région du Centre. La province est parfois aussi appelée informellement Centre, du nom de la région dont elle est la seule province.

GéographieModifier

SituationModifier

La province du Kadiogo est située dans la région Centre et constitue la seule et unique province de cette région.

DémographieModifier

  • En 1985, la province comptait 640 108 habitants recensés[2],[3].
  • En 1996, la province comptait 941 894 habitants recensés[2],[4].
  • En 2003, la province comptait 1 169 633 habitants estimés[5].
  • En 2006, la province comptait 1 727 390 habitants recensés, soit une augmentation de 83 % en 10 ans[2],[6].
  • En 2019, la province comptait 3 032 668 habitants recensés, soit une augmentation de 76 % en 13 ans[1].

Principales localitésModifier

  • Chef lieu : Ouagadougou (1 475 223 habitants en 2006[6]), qui est aussi aujourd’hui la capitale du pays (dans le passé cette capitale était à Bobo-Dioulasso dans la province du Houet) concentre dans son agglomération l'essentiel de la population de la province. Le département et la commune ayant absorbé ses départements et communes limitrophes occupe administrativement une large partie de la province, d'anciennes communes étant devenues des arrondissements dans la commune agrandie. Toutefois la toponymie locale conserve dans les noms des arrondissements les noms des anciennes communes, ainsi que dans les quartiers les noms des anciens villages inclus dans chaque arrondissement. Le reste de la population de la province est situé dans une frange rurale où subsistent encore des villages, mais qui n'ont plus le statut de communes de plein droit et qui ont été eux aussi regroupés dans des départements ou communes agrandies. L'agglomération quant à elle continue de s'étendre sur les autres départements ou communes de la province, mais aussi sur certains départements et communes des régions voisines.

HistoireModifier

En raison du poids démographique important de cette province dans le pays, elle est la seule province du Burkina à constituer la totalité de sa propre région, depuis la création des régions administratives (par regroupement des provinces) et la promotion des départements en communes de plein droit (à la place des villages).

AdministrationModifier

Chef-lieu et haut-commissariatModifier

Ouagadougou est le chef-lieu de la province (également le chef-lieu de la région), administrativement dirigée par un haut-commissaire, nommé par le gouvernement et placé sous l'autorité du gouverneur de la région. Le haut-commissaire coordonne l'administration locale des préfets nommés dans chacun des départements.

Hauts-commissaires de la province des Balé.
Période Identité Fonction précédente Observation
2004 8 juillet 2016 M. Boureima Bougouma
8 juillet 2016 En cours Mme B. Madeleine Traoré/Bicaba Administratrice civile [7]
Secrétaires généraux de la province de la province des Balé.
Période Identité Fonction précédente Observation
8 juillet 2016 En cours M. Dominique Wendpanga Bandaogo Administrateur civil [7]

Départements ou communesModifier

 
Localisation des sept départements ou communes de la province du Kadiogo, formant également les cinq districts sanitaires de Baskuy, Bogodogo, Boulmiougou, Sig Noghin et Nongrémassom[8].

La province du Kadiogo comprend sept départements ou communes ; six sont des communes rurales, Ouagadougou est une commune urbaine à statut particulier dont la ville chef-lieu homonyme, subdivisée en secteurs urbains, est également chef-lieu de la province et de la région :

Département
ou commune
Type de
commune
Subdivisions
(depuis 2012)[9],[10]
Ville ou village chef-lieu Population totale
Rec. 1996[4] Est. 2003[5] Rec. 2006[6] Rec. 2019[1]
Komki-Ipala rurale 17 villages Komki-Ipala 19 144 20 748 20 562 22 556
Komsilga rurale 36 villages Komsilga 26 385 35 397 53 108 101 193
Koubri rurale 25 villages Koubri 39 041 41 045 43 928 60 802
Ouagadougou urbaine
(statut particulier)
1 ville (55 secteurs dans
12 arrondissements)
Ouagadougou
(chef-lieu de province et de région,
capitale nationale)
735 699 939 967 1 475 223 2 453 496
Pabré rurale 21 villages Pabré 23 918 28 422 27 896 40 713
Saaba rurale 23 villages Saaba 30 198 50 340 50 885 285 081
Tanghin-Dassouri rurale 30 villages Tanghin-Dassouri 52 810 53 714 55 172 68 827
7 départements
ou communes
1 ville (55 secteurs)
et 152 villages
Total 941 894 1 169 633 1 727 390 3 032 668

Jumelages et accords de coopérationModifier

ÉconomieModifier

TransportsModifier

Santé et éducationModifier

Les sept communes de la province forment cinq districts sanitaires : les district de Baskuy (incluant les arrondissements centraux de Ouagadougou), Bogodogo, Boulmiougou, Sig Noghin et de Nongrémassom (incluant chacun certains arrondissements périphériques de la ville de Ouagadougou) sont nommés selon l'un d'entre eux (qui étaient auparavant des communes séparées avant de former les 5 premiers arrondissements de la ville avant son extension à de nouveaux secteurs ou villages).[8].

Culture et patrimoineModifier

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Rapport préliminaire du recensement général de la population et de l'habitat de 2019, Institut national de la statistique et de la démographie, Burkina Faso, , 76 p., PDF (lire en ligne).
  2. a b et c « Tableau 03.16 : Population et densité par région et province des trois derniers recensements généraux de la population et de l'habitation jusqu'en 2006 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur INSD.bf, Institut national de la statistique et de la démographie, Burkina Faso, (consulté le )
  3. François Guillerme, « Les 45 provinces du Burkina Faso »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Burkina Kibaré (kibare.club.fr) (consulté le ).
  4. a et b Direction de la démographie, Institut national de la statistique et de la démographie, Burkina Faso, Liste des villages du Burkina Faso - Recensement 1996, gouvernement du Burkina Faso, , 326 p., PDF (lire en ligne)
  5. a et b « Liste des villes et villages et démographie de la région du Centre »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur le site des communes du Burkina Faso, gouvernement du Burkina Faso, (consulté le ).
  6. a b et c « Liste des villages du Burkina Faso - Recensement 2006 » [xls], sur site HDX–Open data Burkina Faso (consulté le ).
    Bureau central du recensement, Institut national de la statistique et de la démographie, Burkina Faso, Recensement général de la population et de l'habitation de 2006. Résultats définitifs., Ouagadougou, Ministère de l’Économie et des finances, Burkina Faso, , 52 p., PDF (lire en ligne)
    Bureau central du recensement, Institut national de la statistique et de la démographie, Burkina Faso, Rapport préliminaire du recensement général de la population et de l'habitat de 2006, Institut national de la statistique et de la démographie, Burkina Faso, , PDF (lire en ligne).
    Noter que les ambassades extérieures du Burkina Faso (hors du pays) comptaient 616 habitants en 2006 ; elles étaient encore rattachées comme si elles constituaient un « département » supplémentaire de la province du Kadiogo et la région du Centre, bien qui n'y étant pas situées, parce qu'elles ne dépendent d'aucune commune du Burkina Faso ; leur population étaient ajoutées au total de la province et de la région.
  7. a et b « Conseil des Ministres : vaste mouvement des hauts-commissaires et des préfets », sur lepays.bf, Gouvernement du Burkina Faso, (consulté le )
  8. a et b Carte sanitaire 2010, Ministère de la Santé, Burkina Faso, , 133 p., PDF (lire en ligne), p. 21-28.
  9. Mémorandum sur la détermination du nombre de sièges des conseillers municipaux par villages et par secteurs dans le cadre des élections locales du 2 décembre 2012, Commission électorale nationale indépendante (CENI), Burkina Faso, , PDF (lire en ligne), p. 6-9.
  10. « Élections municipales du 22 mai 2016 – Statistiques des bureaux de vote par communes/arrondissements » [PDF], sur LeFaso.net, Commission électorale nationale indépendante (CENI), Burkina Faso, (consulté le ), p. 2-11.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier